Test

Test du OnePlus 6 : Encore un cru très convaincant

Android

Par Anh Phan le

OnePlus se veut un fabricant de smartphone qui propose des “flagships killers”, des smartphones haut de gamme avec un prix contenu. Voici donc le nouveau OnePlus 6 qui succède ainsi au OnePlus 5T et qui aura la lourde charge d’aller concurrencer tous les smartphones haut de gamme du marché.

En précommande chez Amazon au prix de 569€

Comme à chaque nouveau smartphone de la marque, le OnePlus 6 nous promet un smartphone haut de gamme sans aucun compromis. Et comme pour chaque test, après une petite dizaine de jours avec, on peut d’ores et déjà vous dire que ce OnePlus 6 tient ses promesses et vous ne pourrez pas l’ignorer au moment de faire votre choix.

Les Caractéristiques et le Packaging

Voici la fiche technique du OnePlus 6.

NomOnePlus 6
Taille de l'écran- Dalle AMOLED de 6,28" au format 19:9
- Ecran 2,5D Corning Gorilla Glass 5
Définition de l'écran- Résolution Full HD+ de 1080 x 2280
- Supports des espaces SRGB et DCI-P3
SoC- Processeur octa-core Qualcomm Snapdragon 845 (10nm et jusqu’à 2,8GHz)
- GPU Adreno 630
Logiciel- Android 8.1 Oreo
- Surcouche OxygenOS
Mémoire vive- 6 Go ou 8 Go de RAM (LPDDR4X)
Mémoire interne- 64 Go, 128 Go ou 256 Go de mémoire interne (UFS 2.1 2-LANE)
Port Micro-SDNon
Batterie- Batterie de 3300 mAh
- Rechargement rapide Dash Charge
Appareil photo dorsal- Objectif grand angle avec une ouverture à F/1,7
- Second appareil photo avec un capteur rétro-éclairé Sony IMX376K de 20 Mégapixels
- Objectif grand angle avec une ouverture de F/1,7
- Stabilisation optique (OIS) et électronique (EIS) sur le capteur principal
- Technologie Dynamic De-Noise, HD Mode, Auto HDR
- Enregistrement de vidéos en Full HD 1080p et Ultra HD 2160p à 30fps ou 60fps
- Mode Ralenti en 1080p à 240fps ou en 720p à 480fps
Appareil photo frontal- Caméra visio avec un capteur rétro-éclairé Sony IMX371 de 16 Mégapixels
- Objectif visio grand angle avec une ouverture de F/2,0
- Stabilisation électronique (EIS) sur l’appareil photo en façade
- Enregistrement de vidéo frontale en 1080p ou 720p à 30fps
- 3 micros avec réduction de bruit
Dimensions155,7 x 75,4 x 7,75mm
Poids177 grammes
Carte SIM- 2 ports nano-SIM
Capteur d'empreintes digitalesOui (au dos)
Connectique- WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
- Bluetooth 5.0 LE, A-GPS+GLONASS, DNLA, Miracast (WiFi Direct)
- NFC
- Port USB 2.0 Type-C
- Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
- Capteur de proximité et de luminosité
- Capteur biométrique et podomètre
Prise jackOui
Etanchéité à l'eauNon
Connectivité3G/3G+, H+, 4G LTE, 4G+ LTE Cat.13
ColorisMirror Black, Midnight Black ou Silk White
Prix519 euros (64 Go) ou 579 euros (128 Go) ou 629 euros (256 Go)

 

Avant de continuer, nous tenons à vous rappeler que nous avons reçu pour ce test un package complet avec le smartphone mais aussi quelques étuis des plus pratiques. Concernant le packaging du smartphone, on retrouve une boîte blanche et rouge assez classique en soi. Et sans surprise, on y retrouve le câble plat USB Type-C vers USB Type-A, un chargeur USB et des petits livrets pour une première prise en main. 

On sait que certains se posent encore la question de savoir comment OnePlus arrive à proposer un tel smartphone avec un prix contenu face à des concurrents qui n’hésitent pas à afficher un prix aux alentours de 850/900 euros. Concernant les concessions, on notera que le OnePlus 6 propose un écran avec une définition FullHD+, et non QuadHD+ ou 4K. Le OnePlus 6 n’est toujours pas certifié IP6x (étanchéité à l’eau), il n’est que USB 2.0 alors qu’on aurait aimé qu’il soit USB 3.0, il ne propose pas de recharge sans-fil, il n’y a pas de port MicroSD et enfin, il n’est pas 4G LTE de Cat.16 ou plus. Pour ce dernier point, ce n’est pas une grande perte en soi au quotidien.

Pour son prix, comptez officiellement 519 euros hors abonnement pour la version de 64 Go, 579 euros pour la version 128 Go et enfin 629 euros pour la version 256 Go.

[nextpage title= »Design »]

Design

Quand vous prenez le OnePlus 6 pour la première fois, ce qui surprend le plus, c’est son nouveau design. En effet, jusqu’à maintenant, même si OnePlus était là pour concurrencer les smartphones haut de gamme, on était toujours en présence d’un design plutôt classique. L’année dernière, alors que tous les smartphones haut de gamme étaient passé au verre, OnePlus était resté à l’aluminium brossé. Cela restait qualitatif mais cela restait un cran en dessous de la concurrence. Cette année, comme les smartphones haut de gamme, le OnePlus 6 embarque un dos en verre avec une finition brillante ou mate. Les plus geeks préfèreront la finition mate Midnight Black qui n’est pas sans rappelé le verre dépoli des Sony Xperia Z3. 

Le smartphone est toujours aussi fin et on est impressionné par l’écran XXL qui occupe pas moins de 84 % de la surface avant. La finesse du OnePlus 6 donne la sensation d’avoir un smartphone plus facile à prendre en main. Si le poids a pris une vingtaine de grammes par rapport au 5T, on est dans la moyenne et loin du Sony Xperia XZ2 par exemple. Haut de gamme oblige, la finition est exemplaire et sur deux semaines de tests déjà, il nous a semblé que le dos du OnePlus 6 était moins sujet aux rayures. À vérifier avec le temps.

Le design général est classique et élégant. Et avec ce dos en verre, on monte en gamme puisque le OnePlus 6 peut clairement aller concurrencer n’importe quel smartphone haut de gamme de cette année avec une finition similaire. Le dos est toujours légèrement arrondi et incurvé sur les côtés, les tranches sont également arrondies, ce qui permet au OnePlus 6 d’avoir une bonne prise en main sans jamais avoir l’impression que le smartphone vous glisse des mains (il peut tout de même glisser, hein).

Même si on ne l’utilise pas toujours, on apprécie toujours le bouton (slider) pour activer de manière physique le mode silence. Très pratique dans la réalité mais pas forcément nécessaire, du moins, moins que sur un iPhone. On retrouve les appareils photo au centre du dos maintenant avec le capteur d’empreintes juste en dessous et malgré la finesse, on retrouve toujours un port jack de 3,5 mm. Appréciable.

[nextpage title= »Affichage et Audio »]

Affichage et Audio

Comme pour le OnePlus 5, le OnePlus 6 propose une dalle AMOLED. Pour des raisons de coûts, le OnePlus 6 ne propose qu’une définition Full HD+ et non Quad HD+ comme chez Samsung par exemple. Dans les faits, le Full HD+ suffit amplement. Sans faire de pixel-peeping, je vous défie de voir, à l’oeil nu, la différence entre un écran Quad HD+ et Full HD+ sur une dalle de 6,3″. Lors de mes tests, j’ai alterné entre des smartphones avec Quad HD+ ou Full HD+ et je n’ai pas noté de différences à l’oeil nu. Bien évidemment, ça se verra clairement si vous utilisez votre smartphone en mode VR mais si ce n’est pas encore dans vos usages, le Full HD+ est amplement suffisant. 

Certifié sRGB et P3, les couleurs sont justes et je n’ai pas noté de problèmes particuliers et ce, même en plein soleil. On pourra toujours reprocher des couleurs peut-être trop saturées mais cela reste flatteur. La luminosité n’a pas été un problème non plus. Ce n’est pas la dalle la plus lumineuse qu’on ait eu jusqu’à présente mais le OnePlus 6 fait son job et c’est ça qu’on veut. On est en présence d’un bel écran au final, même si on a noté, par défaut, une température légèrement plus chaude par rapport à un Samsung Galaxy S9+ par exemple.

Le OnePlus 6 à gauche et le Galaxy S9+ à droite.

Pour ce qui est du haut-parleur multimédia, il se situe sur la tranche du bas… Je ne m’attendais pas à grand-chose à vrai dire, et j’ai été agréablement surpris par sa puissance. Alors oui, ça manque de basse et à haut volume, ça peut saturer avec un son criard. Mais l’un dans l’autre, c’est utilisable. Maintenant, pour les vidéos à consommation rapide comme celles qu’on trouve sur YouTube ou Facebook, le haut-parleur m’a souvent suffi. Maintenant, ça reste des haut-parleurs et ça ne remplacera jamais un bon casque, de bons écouteurs ou une enceinte externe.

En parlant de casques et d’écouteurs, je vous rappelle que le OnePlus 6 vous propose la technologie Dirac HD Sound qui permet d’améliorer le rendu sonore. Dans les faits, c’est effectivement un peu mieux mais pour moi, ce n’est pas non plus la grosse claque. On vous rappelle également que Oxygen OS ne propose plus d’application audio dédiée, c’est dommage parce que j’ai toujours aimé pouvoir gérer les fichiers locaux avec une application dédiée et non en passant par des applications comme Google Play Music.

[nextpage title= »Oxygen OS »]

Oxygen OS

Le OnePlus 6 tourne sous Android 8.1 Oreo avec l’interface Oxygen OS. Et depuis les débuts, l’expérience utilisateur est restée très proche de l’expérience Android Stock. Oxygen OS se révèle donc être une surcouche très légère, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

On retrouve le tiroir latéral avec, en raccourci, les contacts récents, les applications récentes, la possibilité de saisir un mémo ou encore avoir la météo. On est bien loin d’une usine à gaz. On reste dans le basique et c’est plutôt ce qu’on préfère. Vous pourrez bien évidemment ajouter du contenu avec vos widgets disponibles mais rien d’obligatoire.

Oxygen OS propose encore quelques applications maisons mais cela reste des applications de base comme Contacts ou Galerie. Pas de superflu donc. Depuis le OnePlus 5, c’est GBoard qui officie comme clavier virtuel par défaut. Cela tombe bien, c’est mon clavier favori. Vous pourrez également ajouter quelques raccourcis via des gestes sur vos écrans d’accueil pour lancer plus rapidement certaines actions. Et enfin, vous pourrez modifier la taille des icônes sur les écrans d’accueil avec des packs de thèmes et autres icônes.

Depuis l’apparition de l’iPhone X, les constructeurs sont en train de changer peu à peu les interactions de base pour retourner à l’écran d’accueil. Aussi, on a désormais la possibilité de choisir de se passer des boutons virtuels et passer aux gestes similaires à l’iPhone X. Un geste du bord de l’écran au centre vers le haut pour revenir à l’écran d’accueil, un geste similaire en laissant son pouce sur l’écran pour faire apparaître le multi-tâches. Et le même geste du bas de l’écran vers haut mais décalé pour simuler le Retour. Avec un peu d’habitude, ça devient très pratique au quotidien. On aurait juste aimé avec le « Rise to Wake » (allumer l’écran quand on le prend en main) comme sur les iPhone X ou Honor 10. J’espère que OnePlus nous lit.

[nextpage title= »Performances et Autonomie »]

Performances et Autonomie

Du côté des performances, on ne va pas trop vous surprendre puisque le OnePlus 6 embarque le même SoC que le Samsung Galaxy S9 aux États-Unis ou encore le Sony Xperia XZ2, que nous avons déjà testé, à savoir le Qualcomm Snapdragon 845. Aussi, on retrouve des résultats aux différents benchmarks de haute volée. Dans l’ensemble, les benchmarks sont évidemment excellents. J’ai bien évidemment essayé toutes les applications gourmandes comme PUBG, Into The Dead 2, Hearthstone ou encore Implosion, le tout sans noter de ralentissement ou de mauvaises surprises.

Je vous laisse regarder par vous-même les résultats dans les différents benchmarks. Mais plus que des chiffres, l’expérience utilisateur n’a jamais été mise en difficulté. On est en présence d’un des SoC les plus puissants du marché. Côté chaleur, je n’ai rien noté de spécial. 

Malgré la finesse de l’appareil, on est en présence d’une batterie de 3300 mAh, ce qui le place dans la moyenne. Le OnePlus 6 m’a assuré tranquillement une journée complète et quelques soit mon utilisation. Maintenant, pour être franc, le OnePlus 6 ne pourra tenir deux jours. On est dans la bonne moyenne mais il y a meilleur. Tout dépendra des applications et de votre usage.

Voici l’état de la batterie du OnePlus 6 :

 

Pour finir, on rappelle que le OnePlus 6 dispose de la recharge rapide Dash Charge qui est censée assurer une journée avec une petite demi-heure de charge uniquement. On note qu’il faut utiliser le chargeur de OnePlus pour en bénéficier. Et enfin, pas de recharge sans-fil intégré, dommage. 

[nextpage title= »Photo et Vidéo »]

Photo et Vidéo

On est en 2018 et force est de constater que les smartphones haut de gamme et milieu de gamme s’en sortent maintenant de mieux en mieux dans le domaine de la photo. La différence maintenant se fait surtout dans les conditions de faible luminosité. Aussi, le OnePlus 6 reprend les mêmes recettes que le OnePlus 5T. Le OnePlus 6 dispose ainsi un double appareil photo avec la même focale. Le capteur principal propose toujours une résolution de 16 Mégapixels mais avec cette fois des pixels plus grands que sur celui du OnePlus 5T. Le second appareil n’est ni un zoom, ni un appareil photo monochrome, ni un ultra grand-angle, mais un second appareil photo couleur avec la même focale et une résolution de 20 Mégapixels. 

Le second appareil photo permet d’accéder au mode portrait et à un zoom hybride mais plus que cela, quand les conditions de lumières ne sont plus suffisantes, le OnePlus 6 utilise ce second capteur avec la technologie maison Intelligent Pixel (en gros, 4 pixels sont utilisés pour déterminer 1 pixel et ainsi réduire le bruit tout en gardant les informations) pour récupérer des détails et autres informations pour une meilleure photo et qu’un seul capteur aurait pu donner.

Dans la pratique maintenant, quand les conditions de lumières sont idéales, on n’a pas grand choses à reprocher au OnePlus 6. Les photos sont satisfaisantes et manqueront peut-être de détails par rapport à ce que proposent les concurrents Dans les conditions de faible luminosité, le OnePlus 6 ne s’en sort pas trop mal même si on peut reprocher peut-être un lissage un peu trop important. La lumière est bien captée, un peu comme chez Sony avec ses Xperia mais le post-traitement est légèrement trop accentué, ce qui fait perdre des détails. L’avantage, c’est que tout cela reste logiciel et OnePlus peut peut-être rectifier le tir plus tard.

La grosse nouveauté cette année, c’est l’intégration, enfin, d’une stabilisation optique sur le capteur principal, pour les photos et vidéos, ce qui s’avérera utile à ceux qui comptent utiliser le OnePlus 6 pour de la vidéo, surtout avec les 3 micros toujours présents et qui permettent de réduire le bruit ambiant pendant l’enregistrement. En parlant de vidéo, le OnePlus 6 peut maintenant enregistrer des vidéos jusqu’en 4K à 60 fps ainsi que des modes ralentis jusqu’en 1080p à 240fps ou 720p à 480fps. On notera tout de même un autofocus parfois bien capricieux et qui fera ses va-et-vient.

Mieux que des mots, des exemples : 

OnePlus 6 - Photos et Vidéos de Test

Et là quelques vidéos en 4K à 60fps :

VID_20180517_120426

Et un ralenti 1080p à 240fps :

VID_20180517_120635_01

[nextpage title= »Galerie Photo »]

Galerie Photo

Notre avis

Comme pour ses prédécesseurs, OnePlus continue avec la même stratégie qui a fait sa renommée. Le OnePlus 6 ne va pas révolutionner le monde des smartphones cette année. Ce n'est même pas une grande révolution par rapport à son prédécesseur. En revanche, avec son prix plancher défiant toute concurrence (en dehors de Honor) et de très bonnes performances dans tous les domaines, le OnePlus 6 s’en sort avec les honneurs.

Le OnePlus 6 propose ainsi, à peu de choses près, la même chose que tous ses concurrents positionnés à 800 euros et plus mais il vous en coûtera facile 300 euros de moins. C’est un excellent smartphone, cohérent, bien fini et haut de gamme. Il fait parti des meilleurs pour ce premier semestre 2018 avec en plus un des meilleurs rapports qualité/prix actuels.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Performant
  • Prix
  • Design
  • Oxygen OS
  • Prise jack de 3,5mm
  • Photo perfectible
  • Pas de certification IP6x
  • Pas de haut-parleurs stéréo
  • Pas de MicroSD
  • Pas de recharge sans fil