Test

Test : Razer Pro 1.6 et Razer Pro Pad

Tests et Impressions

Par Anh Phan le

En tant que geek, je ne vais pas vous présenter la marque Razer que vous devez sans doute déjà connaître. Razer est avant tout une marque pour gamers avec une gamme de produits dédiés aux joueurs et répondant à un besoin de précision dans les jeux-vidéos. A côté, Razer s’est aussi lancé dans le segment des professionnels avec sa gamme Razer Pro Solutions.

Pour l’occasion, j’ai donc pu tester la souris Razer Pro 1.6 et le tapis de souris Pro Pad. Ces deux accessoires sont destinés principalement aux infographistes et bénéficient de la précision qui a fait le succès de la marque auprès des joueurs.

Première bonne nouvelle, la Razer Pro 1.6 est compatible Windows et Mac OSX. La souris bénéficie d’un capteur laser de 1600dpi permettant une résolution de 5,8 Megapixels par seconde. Avec deux boutons principaux, la molette avec son bouton ainsi que deux boutons latéraux, la souris se destine aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers. Les boutons latéraux sont très biens positionnés puisqu’ils se placent naturellement sous le pouce et l’annuaire et possèdent de petits rappels qui permet de bien délimiter les boutons.

On notera que la zone translucide sur le côté est tout en caoutchouc, ce qui assure une meilleure accroche de la souris, elle ne glissera de vos mains comme j’ai pu le constater de temps en temps avec ma Logitech. La molette répond bien et fonctionne comme celles de Microsoft ou Logitech, c’est à dire avec des à-coups. Les clics ne sont pas profonds et vous permettront de double-cliquer à outrance. De même, la souris repose sur des petits patins en Teflon qui vous permettent une glisse propre et ce, sur n’importe quelle surface. A noter que les deux boutons principaux sont larges et que le clic est disponible n’importe où sur le bouton. Sous Photoshop, c’est nickel, quand il faut être précis, la souris ne bouge pas d’un poil, c’est très agréable.

Au niveau du design, on n’aime ou on n’aime pas mais il faut avouer que le capteur bleu est plus accrocheur qu’un capteur rouge. Le plastique est de qualité et pour vous dire, au bout de près de deux mois, le plastique fait encore neuf. L’installation n’a pas posé problème puisque elle a toute de suite été reconnue avec ses boutons, que cela sous Windows XP ou Mac OSX. Par défaut, la souris est tout le temps allumée, vous avez donc la souris prête à tout et ce, n’importe quand.

Pour le tapis de souris Pro Pad, la surface est assez grande, elle doit faire 1,5x la taille d’un tapis classique, elle un peu granulé afin de maximiser la reconnaissance de déplacement des souris. Le Pro Pad repose sur quatre pad en caoutchouc qui vous assure l’immobilité du tapis sur n’importe quelle surface. A noter que le tapis est recto-verso, ce qui veut dire que quand un des côtés est sale, il suffit de retourner le tapis pour avec un tapis tout neuf. Avec une souris normale, vous verrez que la souris sera magnifié dans ses déplacements et couplé à la Razer Pro 1.6, on ne peut pas être plus précis, c’est propre et agréable.

Au niveau des défauts, pas grand choses, mais j’aurais aimé des boutons de défilement de part et d’autre de la molette, éventuellement une molette latérale au cas où. Et un jour, j’espère qu’il y aura une version sans fil.

Au final, que dire, les sensations d’une souris reste très subjectives mais une fois que vous y avez goûter, impossible de revenir sur une souris de la concurrence. Pour ma part j’y adhère.

En tant que geek, je ne vais pas vous présenter la marque Razer que vous devez sans doute déjà connaître. Razer est avant tout une marque pour gamers avec une gamme de produits dédiés aux joueurs et répondant à un besoin de précision dans les jeux-vidéos. A côté, Razer s’est aussi lancé dans le segment des professionnels avec sa gamme Razer Pro Solutions.

Pour l’occasion, j’ai donc pu tester la souris Razer Pro 1.6 et le tapis de souris Pro Pad. Ces deux accessoires sont destinés principalement aux infographistes et bénéficient de la précision qui a fait le succès de la marque auprès des joueurs.

Première bonne nouvelle, la Razer Pro 1.6 est compatible Windows et Mac OSX. La souris bénéficie d’un capteur laser de 1600dpi permettant une résolution de 5,8 Megapixels par seconde. Avec deux boutons principaux, la molette avec son bouton ainsi que deux boutons latéraux, la souris se destine aussi bien aux droitiers qu’aux gauchers. Les boutons latéraux sont très biens positionnés puisqu’ils se placent naturellement sous le pouce et l’annuaire et possèdent de petits rappels qui permet de bien délimiter les boutons.

On notera que la zone translucide sur le côté est tout en caoutchouc, ce qui assure une meilleure accroche de la souris, elle ne glissera de vos mains comme j’ai pu le constater de temps en temps avec ma Logitech. La molette répond bien et fonctionne comme celles de Microsoft ou Logitech, c’est à dire avec des à-coups. Les clics ne sont pas profonds et vous permettront de double-cliquer à outrance. De même, la souris repose sur des petits patins en Teflon qui vous permettent une glisse propre et ce, sur n’importe quelle surface. A noter que les deux boutons principaux sont larges et que le clic est disponible n’importe où sur le bouton. Sous Photoshop, c’est nickel, quand il faut être précis, la souris ne bouge pas d’un poil, c’est très agréable.

Au niveau du design, on n’aime ou on n’aime pas mais il faut avouer que le capteur bleu est plus accrocheur qu’un capteur rouge. Le plastique est de qualité et pour vous dire, au bout de près de deux mois, le plastique fait encore neuf. L’installation n’a pas posé problème puisque elle a toute de suite été reconnue avec ses boutons, que cela sous Windows XP ou Mac OSX. Par défaut, la souris est tout le temps allumée, vous avez donc la souris prête à tout et ce, n’importe quand.

Pour le tapis de souris Pro Pad, la surface est assez grande, elle doit faire 1,5x la taille d’un tapis classique, elle un peu granulé afin de maximiser la reconnaissance de déplacement des souris. Le Pro Pad repose sur quatre pad en caoutchouc qui vous assure l’immobilité du tapis sur n’importe quelle surface. A noter que le tapis est recto-verso, ce qui veut dire que quand un des côtés est sale, il suffit de retourner le tapis pour avec un tapis tout neuf. Avec une souris normale, vous verrez que la souris sera magnifié dans ses déplacements et couplé à la Razer Pro 1.6, on ne peut pas être plus précis, c’est propre et agréable.

Au niveau des défauts, pas grand choses, mais j’aurais aimé des boutons de défilement de part et d’autre de la molette, éventuellement une molette latérale au cas où. Et un jour, j’espère qu’il y aura une version sans fil.

Au final, que dire, les sensations d’une souris reste très subjectives mais une fois que vous y avez goûter, impossible de revenir sur une souris de la concurrence. Pour ma part j’y adhère.