Test

[Test] Risk of Rain – Jetez-vous dessus avant qu’il ne soit trop tard [PC]

Notre avis
8 / 10

Par Corentin le

Niveaux générés aléatoirement, sentiment de progression et de puissance, jusqu’à la permadeath. Et puis on recommence. Risk of Rain est un rogue like et on aime ça !

Risk of Rain Test 1

Neuf des 10 classes de personnage sont à débloquer.

Neuf des 10 classes de personnage sont à débloquer.

Risk of Rain intègre gaiement cette liste de jeux incroyablement fun, exigeants et au contenu quasiment illimité que représentent Spelunky (plateforme), de The Binding of Isaac (action-aventure) ou de FTL (gestion-stratégie). Que des jeux plutôt récents et qui sont tous extrêmement intéressants.

Risk of Rain, c’est un jeu d’action en 2D, vu de côté, tout pixelisé comme c’est la mode en ce moment. Vous contrôlez le survivant du crash d’un vaisseau cargo sur une planète abandonnée et vous devez survivre avec 4 capacités. Ces capacités vont dépendre de la classe que vous aurez choisie parmi 10 disponibles (dont une seule est disponible dès le début). En général, vous aurez 2 capacités offensives, une capacité défensive (une esquive par exemple) et une capacité de soutien (comme un buff temporaire). Toutes vos actions (sauf la plus faible) possèdent un cooldown. Il sera donc question de gérer le temps dans Risk of Rain, sur plein de niveaux différents d’ailleurs.

La bonne, que dis-je, l’EXCELLENTE idée de Risk of Rain, c’est la montée progressive du niveau de difficulté au fil du temps. Vous avez un chronomètre en haut à droite de l’écran ainsi qu’une barre avec des paliers qui se remplit doucement. À chaque palier atteint, la difficulté générale du jeu augmente et il est impossible de la faire baisser. Il faudra ainsi faire des choix dans votre exploration.

La progression dans un niveau se fait comme suit :

– Vous cherchez un téléporteur disposé aléatoirement dans le niveau;
– Vous activez le téléporteur ce qui a pour effet de faire apparaître un boss. Vous devez survivre pendant une période de temps donnée et indiquée à l’écran ;
– Après cette période de temps, les monstres arrêtent d’apparaître et vous devez nettoyer la zone ;
– Retournez au téléporteur pour passer au niveau suivant ;
– Et ça recommence ;

À haut niveau de difficulté, les boss apparaîtront spontanément.
À haut niveau de difficulté, les boss apparaîtront spontanément.

Des coffres sont disposés dans les niveaux, contenant des items vous donnant divers avantages (rapidité améliorée, hauteur de saut augmentée, chance de faire exploser un ennemi en le tuant, faisant des dégâts autour de lui, etc.). Tout coûte de l’argent, que ça soit ouvrir un coffre ou réparer un drone pour vous accompagner. Et c’est là que le jeu devient diablement malin. Si vous passez au niveau suivant, tout votre argent sera converti en expérience et vous ne pourrez plus le dépenser. Il faudra donc choisir entre explorer le niveau de fond en comble pour améliorer ses chances dans les niveaux suivants ou bien prendre le risque de faire monter la difficulté du jeu en trainant trop.

Vous devrez gérer vos déplacements pour ne pas vous faire encercler.
Vous devrez gérer vos déplacements pour ne pas vous faire encercler.

Cette mécanique fondamentale sera le dilemme général après avoir tué chaque boss. Surtout si vous jouez à plusieurs, car oui, il y a du co-op jusqu’à quatre joueurs en ligne ou en local (avec plusieurs PC tout de même). L’entraide et la coordination seront primordiales, car le jeu est d’autant plus dur que vous serez nombreux, en tout cas, c’est l’impression que nous avons eue en jouant à 3. Il faudra être tactique dans la distribution des objets lootés, sur le rôle des uns et des autres. Qui va à gauche et qui va à droite pour trouver rapidement le téléporteur ? Qui affronte le boss ? Qui déclenche la téléportation pendant qu’un autre va tuer le dernier monstre à l’autre bout du niveau ? Une communication efficace est primordiale pour effectuer un bon travail d’équipe et espérer finir la run en un seul morceau.

Aussi bon en solo qu’en multi, mignon, intelligent dans son game design, Risk of Rain est parti pour devenir une référence du genre. Il y a malgré tout quelques bugs qui trainent encore (mais qui n’attendent qu’à être patchés) ainsi que quelques safe spots qui permettent de finir certains boss de manière scandaleuse. L’interface vieillotte des menus peut également rebuter. Mais ces petites imperfections ne sont en aucun cas une raison de se priver de ce nouveau bijou de la scène indépendante. Veuillez-vous jeter dessus s’il vous plaît.

Risk of Rain est disponible sur PC, pour 10$. (Astuce : si vous en achetez quatre, c’est moins cher)

> Site officiel

Niveaux générés aléatoirement, sentiment de progression et de puissance, jusqu’à la permadeath. Et puis on recommence. Risk of Rain est un rogue like et on aime ça !

Risk of Rain Test 1

Neuf des 10 classes de personnage sont à débloquer.

Neuf des 10 classes de personnage sont à débloquer.

Risk of Rain intègre gaiement cette liste de jeux incroyablement fun, exigeants et au contenu quasiment illimité que représentent Spelunky (plateforme), de The Binding of Isaac (action-aventure) ou de FTL (gestion-stratégie). Que des jeux plutôt récents et qui sont tous extrêmement intéressants.

Risk of Rain, c’est un jeu d’action en 2D, vu de côté, tout pixelisé comme c’est la mode en ce moment. Vous contrôlez le survivant du crash d’un vaisseau cargo sur une planète abandonnée et vous devez survivre avec 4 capacités. Ces capacités vont dépendre de la classe que vous aurez choisie parmi 10 disponibles (dont une seule est disponible dès le début). En général, vous aurez 2 capacités offensives, une capacité défensive (une esquive par exemple) et une capacité de soutien (comme un buff temporaire). Toutes vos actions (sauf la plus faible) possèdent un cooldown. Il sera donc question de gérer le temps dans Risk of Rain, sur plein de niveaux différents d’ailleurs.

La bonne, que dis-je, l’EXCELLENTE idée de Risk of Rain, c’est la montée progressive du niveau de difficulté au fil du temps. Vous avez un chronomètre en haut à droite de l’écran ainsi qu’une barre avec des paliers qui se remplit doucement. À chaque palier atteint, la difficulté générale du jeu augmente et il est impossible de la faire baisser. Il faudra ainsi faire des choix dans votre exploration.

La progression dans un niveau se fait comme suit :

– Vous cherchez un téléporteur disposé aléatoirement dans le niveau;
– Vous activez le téléporteur ce qui a pour effet de faire apparaître un boss. Vous devez survivre pendant une période de temps donnée et indiquée à l’écran ;
– Après cette période de temps, les monstres arrêtent d’apparaître et vous devez nettoyer la zone ;
– Retournez au téléporteur pour passer au niveau suivant ;
– Et ça recommence ;

À haut niveau de difficulté, les boss apparaîtront spontanément.
À haut niveau de difficulté, les boss apparaîtront spontanément.

Des coffres sont disposés dans les niveaux, contenant des items vous donnant divers avantages (rapidité améliorée, hauteur de saut augmentée, chance de faire exploser un ennemi en le tuant, faisant des dégâts autour de lui, etc.). Tout coûte de l’argent, que ça soit ouvrir un coffre ou réparer un drone pour vous accompagner. Et c’est là que le jeu devient diablement malin. Si vous passez au niveau suivant, tout votre argent sera converti en expérience et vous ne pourrez plus le dépenser. Il faudra donc choisir entre explorer le niveau de fond en comble pour améliorer ses chances dans les niveaux suivants ou bien prendre le risque de faire monter la difficulté du jeu en trainant trop.

Vous devrez gérer vos déplacements pour ne pas vous faire encercler.
Vous devrez gérer vos déplacements pour ne pas vous faire encercler.

Cette mécanique fondamentale sera le dilemme général après avoir tué chaque boss. Surtout si vous jouez à plusieurs, car oui, il y a du co-op jusqu’à quatre joueurs en ligne ou en local (avec plusieurs PC tout de même). L’entraide et la coordination seront primordiales, car le jeu est d’autant plus dur que vous serez nombreux, en tout cas, c’est l’impression que nous avons eue en jouant à 3. Il faudra être tactique dans la distribution des objets lootés, sur le rôle des uns et des autres. Qui va à gauche et qui va à droite pour trouver rapidement le téléporteur ? Qui affronte le boss ? Qui déclenche la téléportation pendant qu’un autre va tuer le dernier monstre à l’autre bout du niveau ? Une communication efficace est primordiale pour effectuer un bon travail d’équipe et espérer finir la run en un seul morceau.

Aussi bon en solo qu’en multi, mignon, intelligent dans son game design, Risk of Rain est parti pour devenir une référence du genre. Il y a malgré tout quelques bugs qui trainent encore (mais qui n’attendent qu’à être patchés) ainsi que quelques safe spots qui permettent de finir certains boss de manière scandaleuse. L’interface vieillotte des menus peut également rebuter. Mais ces petites imperfections ne sont en aucun cas une raison de se priver de ce nouveau bijou de la scène indépendante. Veuillez-vous jeter dessus s’il vous plaît.

Risk of Rain est disponible sur PC, pour 10$. (Astuce : si vous en achetez quatre, c’est moins cher)

> Site officiel

Notre avis

Au beau fixe

8 / 10