Test

Test : Samsung Galaxy Note 2

Android

Par Anh Phan le

Utilisation, Performances et S-Pen

Avant d’attaquer la vidéo où je vous présente la bête de manière un peu plus interactive, je vous rappelle que le Samsung Galaxy Note 2 vous propose Android 4.1 Jelly Bean avec une surcouche TouchWiz Nature UX. La différence avec Android 4.0 ICS sur le Galaxy S3 est flagrante, surtout pour TouchWiz qui profite évidemment du fameux “Project Butter” de Google et donc de la fluidité au niveau de l’interface utilisateur. Au niveau des nouveautés, je ne vais pas revenir dessus et si vous voulez un aperçu, je vous invite à lire le test du Google Nexus 7 ICI. Dans tous les cas, TouchWiz devient bien plus “user-friendly”.

Dans les nouveautés, on notera que Samsung a particulièrement travaillé autour de nouvelles fonctions pour se différencier de la concurrence avec, par exemple, un nouvel écran d’accueil lorsqu’on retire le stylet de son emplacement. Ce nouvel écran d’accueil vous permettra par exemple de prendre une note rapidement sans avoir à passer par la grille d’application. C’est encore plus flagrant lorsque vous êtes en train de téléphoner, vous retirez le stylet et automatiquement, ce nouvel écran d’accueil se lance avec la possibilité de prendre tout de suite une note.

De même, quand vous êtes à l’étranger, le Galaxy Note 2 retient votre pays principal et s’adapte en fonction de ce dont vous aurez besoin comme d’un widget de traduction directement sous Google Now ou encore un nouvel écran d’accueil avec l’heure locale et l’heure dans votre pays principal. Ce n’est pas grand-chose en soi, mais l’expérience utilisateur s’en sort grandie.

Après, je vous rappelle que c’est TouchWiz avec ses icônes et ses widgets, ses raccourcis au niveau de la barre de tâches. Ce n’est pas aussi beau que HTC Sense par exemple et il y a encore des choses manquantes comme la création automatique de dossiers quand on glisse une application sur une autre, mais c’était déjà mieux avec le Samsung Galaxy S3, et là, encore mieux. On va finir par y arriver, surtout depuis que TouchWiz a décidé de rester proche d’Android Stock. Pour un peu plus de détails sur TouchWiz dans sa version Android 4.0 ICS, je vous redirige vers le test du Samsung Galaxy S3 ou celui du Samsung Galaxy Note 10.1.

Pour le clavier virtuel Samsung et dans l’absolu, je l’ai trouvé plutôt réactif et efficace. Je salue au passage la présence des principaux caractères de ponctuations qui se retrouvent dans la zone de prédiction, ce qui évite de passer par le clavier alternatif. Par contre, en terme de saisie pur et de reconnaissance, on est encore loin d’un Swiftkey X. Mais Samsung a bien fait les choses, quand vous sortez le stylet, le clavier switche automatiquement vers la saisie manuscrite et vice-versa.

Du côté multimédia, rien à redire, Samsung l’a toujours proposé et ça n’a pas changé puisque le lecteur vidéo de base supporte toutes les vidéos qu’on a pu testé dont du MKV 720p/1080p, mais aussi les sous-titres. On notera toujours la fonction de Pop-Up qui permet de mettre une vidéo en mode PIP (Picture In Picture) pour faire deux choses en même temps. Sinon, rien à signaler du côté du DNLA si ce n’est que c’est gérer en natif par la Galerie du Galaxy Note 2.

Avec la fonction Pop-Up, on découvrait la puissance d’un processeur quad-core tel que l’Exynos. Et bien Samsung a poussé le vice plus loin avec sa fonction d’applications fenêtrées introduites avec le Galaxy Note 10.1. Mais pour le Galaxy Note 2, la marque coréenne est allée bien plus loin avec maintenant un dock qu’on active via quelques secondes sur le bouton de retour. C’est un développement purement Samsung et on dépend des applications que supporte la nouvelle fonction du Galaxy Note 2. Du coup, vous ne pourrez pas faire du fenêtrage avec toutes les applications. Heureusement, Samsung supporte le client GMail, mais aussi Chrome, Facebook, Twitter ou encore le lecteur vidéo.

Avant d’attaquer la vidéo de test, un petit mot sur les performances de la tablette. La Samsung Galaxy Note 2 embarque un processeur quad-core Exynos cadencé à 1,6Ghz et donc, un peu de la même manière que le Samsung Galaxy SIII ou le Galaxy Note 10.1, le Galaxy Note 2 est très véloce. Les benchmarks le prouvent d’ailleurs très bien puisqu’en puissance brute, le smartphone se retrouve souvent dans les premiers comme sur le test de Sunspider où il talonne l’iPhone 5, nouvelle référence en la matière. Évidemment, dans l’utilisation de tous les jours, vous ne verrez pas les différences avec les processeurs concurrents tels que le Tegra 3 de Nvidia, le Snapdragon S4 de Qualcomm ou encore l’A6 d’Apple si ce n’est dans les jeux vidéo.

Pour ceux qui aiment les chiffres, on vous a fait une batterie de tests sur les applications de benchmarks. Rien de spécial à noter en soi dans la mesure où certains outils comme Vellamo sont plus optimisés pour certains processeurs que d’autres et au final, quel que soit le processeur quad-core actuel, en dehors des jeux, vous ne verrez aucune différence dans la vie de tous les jours.

Le boot du smartphone est relativement rapide et dans l’ensemble je n’ai pas eu à me plaindre de la fluidité du Galaxy Note 2, surtout qu’elle est sous Android 4.1 Jelly Bean.

Pour en finir avant la vidéo, un petit mot sur le S-Pen. Inutile de vous rappeler que c’est le jour et la nuit quand on compare le S-Pen aux stylets pour tablettes tel que le Wacom Bamboo Stylus mais c’est aussi le jour et la nuit avec le stylet du Galaxy Note 1er du nom. En effet, le nouveau S-Pen est d’une précision diabolique. Autant sur le premier Note, on avait des latences, maintenant, c’est comme avec le Galaxy Note 10.1. C’est limite démoniaque, que cela soit pour du dessin ou pour des prises de notes, c’est super efficace. C’est tellement précis maintenant qu’on peut écrire tranquillement tout petit. Bravo. On notera aussi qu’il est désormais un peu plus long et surtout plus plat, ce qui pourra servir de détrompeur pour son rangement.

Test Vidéo

Voici donc notre Test en vidéo :

>>>> En cours d’upload, ça arrive !

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4 5 6