Test

Test : Samsung Galaxy S5

Android

Par Anh Phan le

Le Design

Après le test il y a deux semaines du nouveau HTC One (M8), on a pu découvrir ce que pouvait être un smartphone Android haut de gamme avec une finition exemplaire. Le retour dans le monde de Samsung a été un peu brutal puisque chez les coréens, le premium rime avec plastique. Lors de la première prise en main du Galaxy S5 – surtout après le One (M8) – vous êtes forcément un peu déçu de la finition plastique. En revanche, après quelques instants, on peut dire que ce n’est pas si mal au final. Déjà, c’est plus léger que le smartphone de HTC et 145g est le poids normal pour ce type de smartphone.

SAMSUNG CSC

En terme de finition, le Galaxy S5 ne rivalise pas avec le HTC One (M8) ou l’iPhone 5s d’Apple, néanmoins le plastique utilisé par le coréen est de bonne facture et on salue les efforts de Samsung pour ne plus proposer un dos en plastique glossy comme dans les générations précédentes. Un peu comme ce qui se fait depuis le Galaxy Note 3, le S5 vous propose un dos amovible en plastique avec un rendu proche du cuir. Ce n’est pas aussi subtil que le cuir bien évidemment mais quand vous l’avez en main, c’est cette impression qui ressort en premier. En plus, il n’est pas glossy, ce qui devrait le protéger des traces de doigts et autres. Comme elle est amovible, rien ne vous empêchera de la changer, soit par une vraie coque en cuir, soit par une autre couleur. Vous l’aurez compris, la batterie est donc amovible et ça, c’est un vrai plus !

SAMSUNG CSC

En revanche, il vous faudra faire attention, le Galaxy S5 a tendance à glisser très facilement des mains. Je l’ai déjà fait tomber plusieurs fois en un peu plus d’une semaine et les tranches en ont souffert pour le coup. En parlant de tranches, je ne suis pas le plus grand admirateur des tranches plastique et chromées. J’aurais préféré un rendu plus alu brossé, comme le dernier Nokia Lumia 930 par exemple. Pour le design général, il semble que la mode du design galet soit passée. On retrouve ainsi un design plus carré, plus anguleux et quelque part plus sobre, surtout avec le modèle blanc. Si vous cherchez la sobriété, optez éventuellement pour le modèle bleu mais évitez le modèle gold.

SAMSUNG CSC

Du côté de la description physique, le Samsung Galaxy S5 est plus grand que le Samsung Galaxy S4. Samsung n’a pas choisi de limiter au maximum les bords d’écran comme l’a fait LG avec son G2. Dans l’absolu et dans mon quotidien, je n’ai pas été gêné par cette taille mais il est clair que j’aurais préféré voir Samsung appliquer la philosophie de LG. Sinon, on retrouve en haut de l’écran le premier haut-parleur avec, à sa gauche, une LED de notification intégrée dans le plastique et à sa droite la caméra visio avec un capteur de 2,1 Mégapixels ainsi que les capteurs de proximité et de luminosité. Juste en dessous du haut-parleur se trouve le logo de Samsung. En bas de l’écran, le bouton physique d’accueil qui intègre le capteur biométrique et les deux boutons sensitifs sont présents. Contrairement aux Galaxy S4 et Galaxy Note 3 et à l’instar de la Galaxy Note Pro, Samsung a décidé de remplacer le bouton d’option par un bouton d’application qui permet d’accéder au multi-tâches. Une pression longue permet toutefois de lancer le menu d’option, comme à l’époque, même si c’est de plus en plus intégré directement dans l’interface utilisateur des applications comme le préconise Google. De l’autre côté on retrouve le bouton de retour qui permet aussi de lancer le mode multi-fenêtres avec une pression longue.

samsung-galaxy-s5-live-36

samsung-galaxy-s5-soft-live-33

samsung-galaxy-s5-soft-live-35

Concernant le bouton d’accueil, je vous rappelle qu’il intègre le capteur biométrique. Ce dernier fonctionnera en faisant glisser votre doigt du bas de l’écran vers le bas de l’appareil. Vous pourrez enregistrer jusqu’à 3 empreintes et Samsung a signé un partenariat avec Paypal pour le rendre certifié. Très honnêtement, je l’utilise tous les jours depuis un peu plus d’une semaine et il fonctionne plutôt bien. La solution de Samsung n’est pas aussi intuitive que celle d’Apple, TouchID, mais elle est bien plus tolérante que celle de HTC sur son One Max. Samsung est parti sur le principe qu’on utiliserait le Galaxy S5 à deux mains. Du coup, le passage du doigt se fait sans problème particulier. Néanmoins, c’est une autre histoire à une main. Contrairement à TouchID qui est un capteur circulaire et qui accepte quasi n’importe quelle position, le Galaxy S5 vous imposera de bien passer votre doigt à la verticale (au mieux). Il m’est donc arrivé de devoir recommencer quand j’utilisais mon smartphone à une main mais j’avoue avoir été agréablement surpris par une certaine tolérance de la part du smartphone. À noter que si vous enregistrez votre empreinte à l’horizontal, vous aurez moins de problème. Je regrette aussi qu’il faille saisir un vrai mot de passe pour ignorer la phase d’empreinte afin de déverrouiller l’appareil. J’aurais préféré le fameux schéma ou un code à 4 chiffres comme le propose Apple. Sur le Galaxy S5, soit on utilise le schéma, soit les empreintes mais avec ces dernières, si cela est rendu impossible, un vrai mot de passe est nécessaire.

SAMSUNG CSC

Sur la tranche gauche se situent les deux boutons de volumes et du côté de la tranche de droite, on retrouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille. Les port micro-SIM et micro-SD se trouve juste au dessus de la batterie au dos. Le port jack de 3,5mm, le port Infra-Rouge et un premier micro se retrouvent, eux, sur la tranche du haut le port USB 3.0 et un deuxième micro sont sur celle du bas. Notons que le port USB 3.0 est protégé par un cache. Personnellement, je ne suis pas un grand défenseur des caches mais je suppose que c’est le prix à payer pour une certification IP67.

Samsung Galaxy S5
by Damian Winter
on Sketchfab

Sommaire du Test 

Pages : 1 2 3 4 5 6 7