Test

Test : Sony Mobile SmartWatch 3

Notre avis
6 / 10
Android

Par Anh Phan le

Avec Android Wear, il est maintenant évident que tous les constructeurs de smartphones Android s’y sont mis et propose chacun sa smartwatch sous l’OS dédié de Google. Après LG, Samsung et Motorola, c’est lors de l’IFA 2014 à Berlin en septembre dernier que Sony Mobile, en même temps que les nouveaux Xperia Z3, Xperia Z3 Compact et Xperia Z3 Tablet Compact, avait dévoiler sa troisième montre connectée, déjà. Voici donc la SmartWatch 3

sony-smartwatch-3-live-15

Caractéristiques techniques

Contrairement aux récentes LG G Watch R et Motorola 360, Sony Mobile a décidé de rester fidèle à l’écran au format 1:1 (carré). Certains préfèrent, d’autres non, mais in fine, c’est plus une affaire de goût. Ainsi, la SmartWatch 3 vous propose un écran de 1,6″ avec une résolution de 320×320. A noter que l’appareil de base est amovible. A côté, on retrouve un processeur quad-core ARM A7 Qualcomm Snapdragon 400 cadencé à 1,2GHz, 4Go de mémoire interne, 512Mo de RAM, la certification IP68, le Bluetooth 4.0, le NFC, un GPS intégré, un port micro-USB pour la recharge, le tout sous Android Wear et dans un poids de 45g.

sony-smartwatch-3-live-01

sony-smartwatch-3-live-03

Ainsi, dans la boite, on retrouvera bien évidemment la montre, un chargeur USB/micro USB et les notices pour une premières utilisation. Comptez 239€.

Design et Prise en main

Comme on l’a dit plus haut, la SmartWatch 3 vous propose un écran carré contrairement aux concurrentes qui peuvent accueillir n’importe quel type de bracelet, il faudra se contenter de ce que propose Sony Mobile puisque le bracelet propriétaire recouvre totalement le cadran. Le constructeur nippon nous promet l’arrivée très prochaine de nouveaux bracelets mais pour l’instant, il faudra se contenter d’un bracelet en caoutchouc noir ou jaune fluo. Vous noterez aussi le côté plus sportif de la SmartWatch 3 alors que ses concurrentes se la jouent plus luxueuse et design.

sony-smartwatch-3-live-22

sony-smartwatch-3-live-16

L’écran est bien évidemment tactile et on notera la technologie transflective et permet de jouer avec la luminosité ambiante afin de proposer une meilleure lisibilité. Dans les faits et très honnêtement, je n’ai pas vu de différences par rapport aux concurrentes si ce n’est des couleurs plus fades. Cela ne m’a pas gêné dans la vie de tous les jours puisque je m’en servais essentiellement pour regarder les notifications et non des photos.

sony-smartwatch-3-live-13

La montre en elle-même est assez légère et on apprécie énormément la prise micro-USB qui évite à l’utilisateur de se déplacer avec un chargeur supplémentaire ou un câble propriétaire qu’on a tendance à perdre facilement. Par contre, je ne comprends pas trop la gestion des bords, surtout avec le bord inférieur de l’écran qui est plus grand que les trois autres bords.

Utilisation

On commence à connaître Android Wear et c’est la même expérience qu’on retrouve sur la SmartWatch 3. La grosse nouveauté, c’est l’intégration d’un GPS qui vous permettra d’aller courir sans votre smartphone et de récupérer quand même votre parcours. C’est d’ailleurs sur ce point que Sony Mobile communique. La SmartWatch 3 est censé être la plus sportive des montres connectées Android Wear. Le hic, c’est que ça ne marche qu’avec l’application maison, Lifelog. Si l’application est plutôt complète, on regrette qu’elle ne communique pas avec d’autres applications comme Google Fit par exemple qui, heureusement, est géré par Android Wear. Si vous utilisiez RunKeeper ou consorts, oubliez tout de suite. Sony, il est temps de tout ouvrir aux développeurs !

sony-smartwatch-3-live-23

Côté autonomie, j’avoue avoir été agréablement surpris avec une autonomie de deux jours, écran allumé. On peut même tirer jusqu’à trois jours si on n’a pas trop de notifications et si on éteint l’écran. Je vous rappelle le port micro-USB pour une recharge standard.

Conclusion

L’expérience utilisateur ne diffère pas de ce que proposent les concurrentes. Après, c’est avant tout une affaire de goût. Si vous cherchez quelque chose de sportif, la Sony Mobile SmartWatch 3 devrait répondre à vos attentes. On regrette que Sony ne soit pas allé au bout en intégrant un cardio-fréquencemètre et on espère que Sony pensera à libérer un peu plus Lifelog afin de rendre ainsi son application compatible avec d’autres applications tierces.

Galerie

Avec Android Wear, il est maintenant évident que tous les constructeurs de smartphones Android s’y sont mis et propose chacun sa smartwatch sous l’OS dédié de Google. Après LG, Samsung et Motorola, c’est lors de l’IFA 2014 à Berlin en septembre dernier que Sony Mobile, en même temps que les nouveaux Xperia Z3, Xperia Z3 Compact et Xperia Z3 Tablet Compact, avait dévoiler sa troisième montre connectée, déjà. Voici donc la SmartWatch 3

sony-smartwatch-3-live-15

Caractéristiques techniques

Contrairement aux récentes LG G Watch R et Motorola 360, Sony Mobile a décidé de rester fidèle à l’écran au format 1:1 (carré). Certains préfèrent, d’autres non, mais in fine, c’est plus une affaire de goût. Ainsi, la SmartWatch 3 vous propose un écran de 1,6″ avec une résolution de 320×320. A noter que l’appareil de base est amovible. A côté, on retrouve un processeur quad-core ARM A7 Qualcomm Snapdragon 400 cadencé à 1,2GHz, 4Go de mémoire interne, 512Mo de RAM, la certification IP68, le Bluetooth 4.0, le NFC, un GPS intégré, un port micro-USB pour la recharge, le tout sous Android Wear et dans un poids de 45g.

sony-smartwatch-3-live-01

sony-smartwatch-3-live-03

Ainsi, dans la boite, on retrouvera bien évidemment la montre, un chargeur USB/micro USB et les notices pour une premières utilisation. Comptez 239€.

Design et Prise en main

Comme on l’a dit plus haut, la SmartWatch 3 vous propose un écran carré contrairement aux concurrentes qui peuvent accueillir n’importe quel type de bracelet, il faudra se contenter de ce que propose Sony Mobile puisque le bracelet propriétaire recouvre totalement le cadran. Le constructeur nippon nous promet l’arrivée très prochaine de nouveaux bracelets mais pour l’instant, il faudra se contenter d’un bracelet en caoutchouc noir ou jaune fluo. Vous noterez aussi le côté plus sportif de la SmartWatch 3 alors que ses concurrentes se la jouent plus luxueuse et design.

sony-smartwatch-3-live-22

sony-smartwatch-3-live-16

L’écran est bien évidemment tactile et on notera la technologie transflective et permet de jouer avec la luminosité ambiante afin de proposer une meilleure lisibilité. Dans les faits et très honnêtement, je n’ai pas vu de différences par rapport aux concurrentes si ce n’est des couleurs plus fades. Cela ne m’a pas gêné dans la vie de tous les jours puisque je m’en servais essentiellement pour regarder les notifications et non des photos.

sony-smartwatch-3-live-13

La montre en elle-même est assez légère et on apprécie énormément la prise micro-USB qui évite à l’utilisateur de se déplacer avec un chargeur supplémentaire ou un câble propriétaire qu’on a tendance à perdre facilement. Par contre, je ne comprends pas trop la gestion des bords, surtout avec le bord inférieur de l’écran qui est plus grand que les trois autres bords.

Utilisation

On commence à connaître Android Wear et c’est la même expérience qu’on retrouve sur la SmartWatch 3. La grosse nouveauté, c’est l’intégration d’un GPS qui vous permettra d’aller courir sans votre smartphone et de récupérer quand même votre parcours. C’est d’ailleurs sur ce point que Sony Mobile communique. La SmartWatch 3 est censé être la plus sportive des montres connectées Android Wear. Le hic, c’est que ça ne marche qu’avec l’application maison, Lifelog. Si l’application est plutôt complète, on regrette qu’elle ne communique pas avec d’autres applications comme Google Fit par exemple qui, heureusement, est géré par Android Wear. Si vous utilisiez RunKeeper ou consorts, oubliez tout de suite. Sony, il est temps de tout ouvrir aux développeurs !

sony-smartwatch-3-live-23

Côté autonomie, j’avoue avoir été agréablement surpris avec une autonomie de deux jours, écran allumé. On peut même tirer jusqu’à trois jours si on n’a pas trop de notifications et si on éteint l’écran. Je vous rappelle le port micro-USB pour une recharge standard.

Conclusion

L’expérience utilisateur ne diffère pas de ce que proposent les concurrentes. Après, c’est avant tout une affaire de goût. Si vous cherchez quelque chose de sportif, la Sony Mobile SmartWatch 3 devrait répondre à vos attentes. On regrette que Sony ne soit pas allé au bout en intégrant un cardio-fréquencemètre et on espère que Sony pensera à libérer un peu plus Lifelog afin de rendre ainsi son application compatible avec d’autres applications tierces.

Galerie

Notre avis

Sportive

6 / 10