Test

Test : Sony Xperia Z5

Android

Par Anh Phan le

Réglé comme une horloge depuis l’année dernière, c’est lors de l’IFA 2015 de Berlin que Sony Mobile a annoncé son nouveau smartphone haut de gamme, le Xperia Z5 qui succède au Xperia Z3. On ne change pas une formule qui fonctionne et le Xperia Z5 est une belle évolution du Z3. La marque japonais a, en effet, profité de cette année pour proposer une sorte de Z3 bien améliorée et à jour, tant au niveau des caractéristiques qu’au niveau du design.

Comme toujours et pour se différencier, Sony mise aussi sur son écosystème et propose depuis quelques temps des gammes de produits cohérents entre eux. Le Sony Xperia Z5 aura fort à faire face aux smartphones haut de gamme de Samsung ou encore Apple mais aussi face aux smartphones de milieu de gamme qui commence à aller titiller les hauts de gamme.

sony-xperia-z5-live-01

Les Caractéristiques et le Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau Sony Xperia Z5 vous propose :

– Android 5.1.1 Lollipop
– Surcouche TimeScape UI
– Ecran IPS de 5,2” Full HD Triluminos avec technologie X-Reality Display
– Résolution Full HD de 1080×1920
– Boîtier avec dos verre poli
– Certification IP65/68 (Jusqu’à 1,5m de profondeur en eau douce pendant 30 minutes)
– Processeur 64bits octa-core Qualcomm Snapdragon 810 MSM8994 (4×1,5Ghz + 4x2Ghz)
– GPU Adreno 430
– 32Go de mémoire interne
– Port mémoire MicroSD (jusqu’à 200Go)
– 3Go de RAM
– APN rétro-éclairé avec un capteur 1/2,3” CMOS Exmor RS For Mobile de 23 Mégapixels
– Flash LED à impulsions
– Sensibilité allant jusqu’à 12800 ISO
– Zoom numérique 8x, Mode Rafale, SmartApps
– Stabilisation SteadyShot Intelligent Active (Photo & Vidéo)
– Objectif G grand angle de 24mm
– Enregistrement de vidéos jusqu’en 4K Ultra HD
– Caméra visio avec un capteur rétro-éclairé Exmor R de 5 Mégapixels
– Objectif grand angle de 25mm
– Enregistrement de vidéos en Full HD
– Technologie son ClearAudio+, xLoud Experience, VPT (Son surround 3D de Sony)
– DSEE HX (Upscale audio), HiRes Audio et Digital NC (Réduction de bruits active)
– PS4 Remote Play
– 3G/3G+, H+, 4G LTE Cat 6
– Port nano-SIM
– WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
– Bluetooth 4.0, NFC, A-GPS+GLONASS, ANT+, DNLA, Miracast (WiFi Direct)
– Port USB 2.0 compatible MHL 3.0
– Baromètre, Gyroscope, Accéléromètre
– Capteur de proximité et de luminosité
– Capteur d’empreintes digitales
– Batterie de 2900 mAh
– Mode Stamina et Ultra Stamina
– Taille de 146×72,1×7,45mm
– Poids de 156,5g.

Au niveau du packaging, on retrouve une boîte assez classique en soi, blanche et plate. Sans surprise, on retrouve les éternels câble micro-USB, un chargeur USB et de simples écouteurs/kits mains-libres. Comme pour le Sony Xperia Z3, il n’y a plus les écouteurs anti-bruits de série, c’est maintenant en option dans les 80€.

sony-xperia-z5-live-25

sony-xperia-z5-live-26

Pour son prix, comptez officiellement 699€ hors abonnement. Oui, c’est un peu plus cher que son prédécesseur, mais c’est la même tendance pour toutes les marques.

[nextpage title= »Design »]
Quand on découvre pour la première fois le Sony Xperia Z5, on constate que le dernier smartphone du constructeur nippon a gardé le design général de la gamme Xperia Z. On retrouve ainsi un design anguleux et le dos en verre tout plat. Au fil des ans, les Xperia 2 évoluent tout en douceur. On garde un poids raisonnable et parfaitement réparti en main. On est loin du côté massif des premiers Xperia Z.

sony-xperia-z5-live-10

Si le design reste sobre et élégant, on remarquera que Sony n’a pas non plus cherché à prendre de gros risques. Je qualifie le design d’efficace. La finition est toujours excellente et on accueille les bras ouverts le dos en verre poli qui donne non seulement une texture “soft touch” des plus agréables, mais évite aussi les traces de doigts. Je trouve juste dommage que Sony n’ai pas poussé plus loin en faisant en sorte que les tranches suivent le dos et l’écran. Je ne sais pas si je suis clair, mais en gros, les tranches dépassent un peu au niveau des deux faces du smartphone. Du coup, ça permet certes d’avoir un smartphone qui ne vous glissera pas des mains, mais ce n’est pas le plus agréables en main (même si ça va, hein ?). Les coins sont toujours arrondis pour une meilleure résistance aux chocs en cas de chute. À noter qu’il n’y a plus de connecteur Dock ou de port IR.

sony-xperia-z5-live-12

Au niveau des trappes ? Eh bien, il n’y en plus qu’une qui sert à accueillir la carte nano-SIM et la carte Micro-SD. Le port Micro-USB est bien sans trappe, tout comme la prise jack. Il aura fallu attendre 4 générations pour avoir enfin un smartphone étanche sans trappe à ouvrir quotidiennement.

Du côté de la description physique, le Sony Xperia Z5 reprend l’encombrement de son prédécesseur et on n retrouve ainsi en haut de l’écran le premier haut-parleur avec, dans le coin en haut à gauche, une LED de notification, la caméra visio avec un capteur rétro-éclairé de 5 Mégapixels ainsi que les capteurs de proximité et de luminosité. Le logo Sony, très discret, se retrouve en haut de l’écran et en bas se trouve le second haut-parleur, ce qui permet d’avoir le son en façade quand il s’agit de consommer du contenu multimédia. Sur la tranche de gauche se trouve donc la trappe avec le port nano-SIM et le port Micro-SD. Sur la tranche du haut, on retrouve la prise Jack avec un premier micro et sur la tranche du bas, on retrouve le port Micro-USB et enfin l’attache pour une dragonne. Du côté de la tranche droite se trouve le bouton de mise sous tension et/ou de veille avec les boutons de volume et le déclencheur pour la photo, chose encore de plus en plus rare.

sony-xperia-z5-live-05

sony-xperia-z5-soft-live-16

Concernant le déclencheur, je vous déconseillerai toujours son utilisation parce que l’appui déséquilibre le smartphone et vous aurez souvent droit à une photo pas forcément super net. Et pour la prise en main à une main, il sera toujours plus aisé d’utiliser le déclencheur sur l’écran. Quant au bouton de mise sous tension, je vous rappelle qu’il intègre un capteur biométrique qui fonctionne comme ceux de Samsung ou Apple. Vous avez juste à poser votre doigt pour déverrouiller le smartphone. La configuration est assez classique maintenant et l’utilisation au quotidien se passe sans aucun souci. Maintenant, il faudra juste s’habituer parce que sur le côté, ce n’est pas en façade comme on a l’habitude de voir. Du coup, Sony a eu la bonne idée de permettre de déverrouiller son smartphone via un code PIN de 4 chiffres, comme sur les iPhone d’Apple et non comme les Galaxy S de Samsung. Vous pourrez enregistrer jusqu’à 5 empreintes. Pour en revenir à l’utilisation, une fois habitué, ça ne m’a pas gêné outre mesure que le capteur biométrique soit sur le côté, ça tombe bien sous un doigt, que ça soit avec la main droite ou la main gauche.

sony-xperia-z5-live-13

Au dos, on retrouve l’APN en haut à gauche avec, juste en dessous, le flash LED à impulsion. Les logos Sony et NFC se trouvent au centre du dos. On notera que Sony a eu la bonne idée d’intégrer l’objectif de l’APN dans le design général, ça ne dépasse pas ! Et on peut ainsi poser son smartphone à plat sur une table.

[nextpage title= »Ecran »]
Le nouveau Sony Xperia Z5 vous propose toujours un écran IPS Triluminos de 5,2″ avec une définition de 1080×1920. On retrouve ainsi les technologies Triluminos pour une meilleure gestion de la colorimétrie avec des couleurs plus naturelles, Live Colour LED pour une palette de couleurs plus riche et enfin X-reality qui sert à analyser chaque image afin d’en optimiser les couleurs, la netteté, le bruit et le contraste.

sony-xperia-z5-live-04

A l’usage et après une comparaison avec le Sony Xperia Z3, l’écran est à peu près similaire. Si ça reste dans l’ensemble assez lumineux, j’aurais voulu qu’il le soit plus encore, surtout dans des conditions de forte luminosité. En fait, on voit bien mais j’ai parfois l’impression que la gestion automatique de la luminosité nous joue des tours. Les angles de vision, IPS oblige, restent excellents. Les couleurs sont fidèles, les contrastes sont très bons même si ça ne rivalise clairement pas avec les dalles OLED.

sony-xperia-z5-live-06

Alors oui, le Sony Xperia Z3 ne propose « qu’une » définition Full HD et non Quad HD comme les très récents concurrents directs. Mais, en dehors des chiffres, il faut vraiment relativiser parce que le passage d’un Samsung Galaxy S6 edge au Sony Xperia Z5 ne m’a pas gêné du coup. Il est impossible de voir les différences à l’oeil nu à moins de faire du “pixel-peeping”.

Par contre, il serait bien, un jour ou l’autre, que les bords d’écran, surtout en haut et en bas, soient plus petits, bien plus petits.

[nextpage title= »Son et Audio »]
Sur le design en général, comme vous avez pu le voir, le Xperia Z5 reprend à peu de choses près le design du Xperia Z3 et on retrouve les haut-parleurs au niveau de la façade. Ainsi, le son est plus franc et plus direct, cela évite aussi que nos doigts ne recouvrent le haut-parleur multimédia quand il était sur la tranche. Le volume sonore est plutôt bien contenu si bien qu’avec des vidéos YouTube par exemple, le son ne sature pas trop à pleine puissance. Après, ça ne reste que de simples haut-parleurs, aussi, ça sera plus que suffisant pour les vidéos YouTube et autres joyeusetés sur le net dans un milieu calme, mais ne pensez même pas à vous faire une série ou un film sans une enceinte externe ou des écouteurs.

sony-xperia-z5-live-02

Comme c’est le cas depuis un certain temps, Sony Mobile intègre ses technologies afin d’améliorer votre expérience sonore. On retrouve ainsi la technologie DSEE HX qui permet une sorte d’upscaling audio ou encore le support de l’Audio HD. On retrouve bien évidemment la réduction active de bruit, du coup, si vous avez les écouteurs compatibles, vous serez aux anges dans les transports en commun. Cette année, je n’ai pas encore eu l’occasion de tester les nouvelles versions de ces écouteurs, mais à mon avis, ça ne doit pas trop se différencier des précédents modèles. Je me souviens d’une réduction plutôt efficace, mais avec une qualité sonore moyenne en soi.

sony-xperia-z5-live-03

Du côté de l’applicatif, c’est assez classique dans l’absolu et comme chez Samsung, l’application vous permettra de naviguer dans vos musiques par dossiers. Pratique. Maintenant, je vous avouerai que je ne l’ai pas tellement utilisé si ce n’est pour tester quelques fichiers FLAC. Pourquoi ? Parce que je reste un utilisateur de Spotify. Du côté de la qualité d’écoute lors des conversations téléphoniques, je n’ai pas eu de problème particulier et j’ai eu droit à des conversations claires et donc une bonne réception.

[nextpage title= »Photo et Vidéo »]
Alors que les précédents Xperia Z vous proposaient un capteur de 20,7 Mégapixels, le nouveau Xperia Z5 vous propose maintenant un capteur 1/2,3” CMOS Exmor RS For Mobile de 23 Mégapixels avec une sensibilité allant jusqu’à 12800 ISO. L’objectif reste grand-angle avec maintenant une focale de 24mm (contre 25mm sur le Z3). Dans la réalité, vous ne verrez pas de grosses différences, mais c’est déjà ça. Petite nouveauté, Sony nous permet enfin d’afficher une grille pour la règle des tiers facilitant ainsi le cadrage, mais ce n’est pas tout puisqu’en mode automatique, vous pourrez maintenant prendre des photos en pleine résolution soit 23 Mégapixels. Si vous voulez le maximum de détail, on vous conseille de le faire. Alors oui, ce sont des fichiers de 6 ou 7 Mo, mais ça lissera moins que les photos de 8 Mégapixels post-traitées par le smartphone.

sony-xperia-z5-live-14

Autre nouveauté très attendue, Sony Mobile a enfin décidé de revoir son autofocus. Sony parle d’une rapidité de 0,03 secondes pour la mise au point. Dans la réalité, c’est effectivement maintenant super rapide et ça fait vraiment plaisir. Le seul hic, c’est qu’une photo de 6 ou 7 Mo, ça prend du temps. En fonction de la résolution choisie, il se peut que ça prenne un peu de temps, genre une ou deux secondes, pour l’enregistrement de la photo après la prise de vue.

sony-xperia-z5-soft-live-17

Quand les conditions de lumière sont irréprochables, les photos sont quasi irréprochables. Dans les conditions de faible luminosité, c’est toujours une autre histoire avec Sony. Le problème, je trouve que Sony a toujours tendance à trop lisser ses photos. Du coup, on perd en détail et c’est vraiment dommage. Alors oui, le Xperia Z5 est capable de capter beaucoup de lumières, mais je ne supporte pas cette tendance à trop lisser les photos. Dommage. Très honnêtement, quand on regarde la photo au global, elle est flatteuse, mais il ne faudra pas trop zoomer. Par contre, la balance des blancs automatiques en condition de faible luminosité n’est pas des plus fiables. Et pour ce qui est du déclencheur, j’ai tendance à ne pas trop l’utiliser parce que la prise en main des smartphones fait qu’on perd en stabilité par rapport au déclencheur de l’écran tactile.

sony-xperia-z5-soft-live-21

Côté application, on retrouve une application similaire à ce qu’on connaissait déjà avec les précédents smartphones de la gamme Xperia Z. Il semblerait que Sony ait enfin décidé de l’optimiser quelque peu si bien que l’utilisation de l’application photo n’implique plus une surchauffe obligatoire du smartphone. ENFIN !
À côté, on retrouve les fameuses SmartApps qui vous permettront de prendre différents types de captures comme les vidéos en 4K, du live-streaming via YouTube, des photos en Réalité Augmentée, du TimeShift, du Multi-Focus, etc. Perso, je ne suis pas dans la cible. On retrouve également, dans l’application Album, les filtres et autres réglages pour rogner ou encore modifier les contrastes, la luminosité.

Voici quelques exemples de photos :

2015-10-10 17.01.36

Côté vidéo, le Sony Xperia Z5 continue la mouvance de la 4K et propose bien entendu l’enregistrement de vidéo en Ultra HD 2160p soit une résolution de 3840×2160. Il faudra juste faire attention à la taille du média parce que l’Ultra HD, c’est quatre fois la Full HD. Côté résultat, c’est très propre et détaillé. La stabilisation n’est pas optique, mais fonctionne plutôt bien au final ! À vous de juger.

Vidéo de test :

[nextpage title= »Utilisation et Performances »]
Après le fiasco du Xperia Z3+ qui chauffait énormément (limite brûlait), Sony Mobile n’avait pas trop le choix que de faire en sorte que son Xperia Z5 revienne dans des conditions acceptables au niveau de la chauffe. La faute venait du processeur Qualcomm Snapdragon 810 et c’est vrai que j’ai été assez surpris de voir que Sony ait décidé de reprendre le même processeur. Mais lors de l’annonce, Sony nous avait promis avoir travaillé sur les problèmes de chauffe et on savait qu’il existait une sorte de version 2 depuis le One Plus Two. Les premières prises en main n’étaient pas forcément concluantes et très honnêtement, le test non plus. Maintenant, il faut être clair, le Xperia Z5 chauffe beaucoup moins que le Xperia Z3+, mais il chauffe bel et bien. On est au niveau d’un Xperia Z3 ! C’est donc mieux qu’un Z3+, mais on est loin de ce qu’on appellerait quelque chose d’acceptable.

sony-xperia-z5-soft-live-01

Sinon, au niveau des performances mêmes, vous vous imaginez bien que le smartphone fera tourner toutes les applications les plus gourmandes. Alors oui, avec la montée en température, le processeur Qualcomm Snapdragon 810 tournera moins vite pour que la chaleur puisse mieux se dissiper, mais dans l’expérience utilisateur, je n’ai rien noté de bien spécial. J’aurais juste aimé que Sony optimise un peu mieux sa surcouche pour avoir une expérience plus fluide. Attention, je ne dis pas que c’est lent, c’est juste que l’impression générale fait que c’est moins fluide dans l’expérience utilisateur qu’un Samsung Galaxy S6 par exemple. Dans un usage quotidien cependant, vous n’aurez pas trop à vous plaindre. De plus, j’ai l’impression que le verre poli dissipe mieux la chaleur, mais ce n’est qu’une impression.

sony-xperia-z5-soft-live-04

sony-xperia-z5-soft-live-06

J’ai bien évidemment essayé toutes les applications gourmandes comme Need For Speed : No Limit, Implosion, Asphalt 8 ou autres, je n’ai pas noté de ralentissement ou autres. Contrairement au Z3+ qui arrêtait les jeux quand le smartphone chauffait trop, je n’ai pas rencontré ce type de problème avec le Z5. Pour en revenir aux performances et comme ce fut le cas avec les autres smartphones concurrents, le Xperia Z5 s’en sort plutôt bien dans les benchmarks et se place forcément dans les meilleurs appareils actuellement sur le marché. Aussi, je vous laisse voir les résultats dans les différentes applications telles que GeekBench, Vellamo, 3D Mark ou encore PC Mark. Mais très honnêtement, je ne fais plus vraiment attention aux benchmarks maintenant puisque la puissance que l’on a dans les smartphones haut de gamme dépassent les besoins dans un usage quotidien et régulier.

Le Sony Xperia Z5 tourne sous Android 5.1.1 Lollipop avec une petite surcouche maison. On l’avait déjà vu avec les précédents modèles de la marque, mais la surcouche est relativement simple et peu gourmande. L’interface utilisateur est sobre et élégante. Tout n’est pas encore passé au flat design comme c’est la mode, mais rien de choquant au final. Au premier allumage, Sony n’hésite bien évidemment pas à mettre en avant ses applications maisons liées aux multimédias et donc au Sony Entertainment Network. Dans tous les cas, ça n’a pas trop évolué depuis les derniers Xperia Z, on est en terrain connu. Je le rappelle encore, à part LifeLog, Sony ne s’est pas encore lancé dans le monde de la santé. Concernant le clavier virtuel de Sony, je n’en suis pas super fan (le “M” n’est pas à la bonne place en AZERTY), je vous conseillerai plutôt le clavier de Google ou Swiftkey. On retrouve, bien entendu, le support du PS4 Remote Play qui vous permettra de jouer à votre PlayStation 4. Il vous suffira d’utiliser les boutons virtuels ou une manette Dual Shock connectée en Bluetooth et avec le support en option à 29€.

sony-xperia-z5-soft-live-14

[nextpage title= »Autonomie »]
D’après Sony, l’autonomie reste un des points forts de ce nouveau Xperia Z5 et devrait vous proposer la même autonomie que ce vous aviez avec le Xperia Z3. Aussi, la marque promet une autonomie jusqu’à 2 jours dans une utilisation standard. Par rapport à son prédécesseur, on passe d’une batterie de 3100mAh à 2900mAh. Alors oui, c’est mieux optimisé et tout et tout, mais on a toutes les raisons de douter de l’autonomie générale.

sony-xperia-z5-soft-live-39

Dans l’usage, c’est plutôt bon par rapport à la concurrence, mais on ne récupère pas le niveau d’autonomie qu’on avait le Xperia Z3. Maintenant, c’était assez bizarre parce que les premiers jours, l’autonomie fondait comme neige au soleil et depuis, je me retrouve avec une autonomie plutôt bonne au final qui me permet de tenir facilement une journée avec une activité plutôt intensive. En faisant un peu attention, on a facilement les deux jours d’autonomie. Attention, tout dépend des applications et de votre usage. Ici, je parle d’une utilisation plutôt classique.

sony-xperia-z5-soft-live-40

sony-xperia-z5-soft-live-41

À côté, Sony propose toujours sa technologie Stamina qui permet de désactiver vos applis et fonctions lorsque vous n’utilisez pas l’écran. Bien évidemment, vous continuez à recevoir les appels, messages, alarmes et notifications des applis de votre choix. Un simple appui sur le bouton d’alimentation et tout redevient opérationnel. Vous avez un mode Ultra Stamina qui limite votre téléphone aux fonctions essentielles afin de vous assurer le minimum en attendant de retrouver un point de charge.

[nextpage title= »Galerie »]

Notre avis

Après un Xperia Z3+ qu’on préfèrera oublier, Sony Mobile revient sur le devant de la scène avec un excellent Xperia Z5. Réussi et performant, si vous le choisissez, vous n’aurez matière à le regretter. Certains préfèreront le form-factor du Xperia Z5 Compact, plus petit avec des performances égales ou encore le Xperia Z5 Premium, plus grand, mais cela reste avant tout une histoire de goûts et d'usages.

On pourra reprocher une évolution en douceur, mais le fait est que tous les changements du Xperia Z5 par rapport au Xperia Z3 sont les bienvenus, surtout avec une concurrence de plus en plus compliquée. Quant à la note, j'hésitais entre 7 et 8 parce que certains défauts peuvent se résoudre via une mise à jour logicielle mais en attendant...

7 / 10