Test

Test : Withings Go

Notre avis
6 / 10
Gadget

Par Anh Phan le

Withings revient à ses premières amours et vous propose depuis peu son nouveau traqueur d’activités d’entrée de gamme qui vient directement concurrencer les Jawbone Up Move et autres Misfit Flash.

Pour se différencier de ses concurrents directs, pas de petites diodes incompréhensibles. Le nouveau Withings Go se présente avec un écran e-ink, cela vous permettra ainsi d’avoir un aperçu clair et précis de votre progression mais aussi de l’heure si vous le portez au poignet. Comme ses concurrents, le Withings Go est avant tout un podomètre et s’adresse au grand public.

withings-go-live-01

Le Withings Go

Le marché des objets connectés est ultra-concurrentiel. Entre les traqueurs d’activités d’entrée de gamme dont fait partie le Withings Go, les bracelets connectés, les montres connectées ou même les smartphones, vous n’avez que l’embarras du choix pour traquer votre activité quotidienne. Le Withings Go se présente sous la forme d’un petit objet de la taille d’une pièce de deux euros. Il est un peu plus épais que ses concurrents directs mais c’est le seul à vous proposer un véritable écran dont le centre est cliquable afin de vous permettre de basculer entre votre progression et l’affichage de l’heure. Autant vous le dire tout de suite, l’écran n’a qu’un intérêt plus que limité. En effet, s’il s’avère plus pratique que des petites diodes, vous ne le consulterez que très rarement puisque vous aurez toutes les informations sur votre application smartphone.

withings-go-live-08

Le Withings Go est léger et il est livré avec un clip qui vous permettra de le clipper à votre ceinture ou votre pantalon, ou un bracelet pour le porter comme une montre. Le Withings Go en lui-même est en plastique et la finition est assez basique, on est loin de la finition d’un Misfit Shine par exemple. Par contre, on notera qu’il est étanche et c’est assez rare pour le souligner. Quand aux accessoires livrés en standard, très honnêtement, je ne suis pas un grand fan du bracelet, ça vous donne quelque chose d’assez grossier au poignet. Et pour le clip, il est en plastique et très honnêtement, il ne vous rassurera pas spécialement quand il sera accroché au niveau d’une poche ou d’une ceinture. Personnellement, j’ai opté pour la plus simple des utilisations, à savoir au fond d’une poche. Bon, avec mes déplacements, j’ai quand même réussi à le perdre durant mes vacances mais c’est ma faute pour le coup.

withings-go-live-05

Le Withings Go fonctionne avec une simple pile bouton et vous assure jusqu’à 8 mois d’autonomie, ce qui vous laissera le temps de l’apprécier ou de l’oublier avant de changer la pile. Par contre, je n’ai vu nulle part une indication de l’autonomie du traqueur, ni sur le traqueur lui-même, ni dans l’application smartphone. Du coup, j’espère que l’application iOS/Android vous donnera une alerte quand il sera temps de changer la pile. On l’utilise depuis deux petites semaines et comme vous vous en doutez, on n’a pas eu de soucis d’autonomie et ce, avec une synchronisation automatique quotidienne en fin de journée. L’avantage, c’est qu’une fois laissé dans votre poche, vous allez l’oublier et tout se fera automatiquement. Il n’y aura pas de recharge quotidienne ou hebdomadaire et ça, c’est vraiment agréable.

En terme de fonctions, c’est un podomètre et il est là pour traquer vos pas. Je regrette qu’il n’intègre pas un capteur d’élévation pour mesurer les étages. Ce n’est pas super utile dans l’absolu mais l’iPhone 6s où les Fitbit le proposent et depuis, j’ai tendance à faire attention à cette information. Maintenant, ce n’est pas le même prix non plus. Pour ce qui est des pas, c’est assez précis et on est proche des résultats que j’avais avec ses concurrents (Misfit Flash et Jawbone Up Move). Comme les derniers produits, le Withings Go se veut être capable de détecter automatiquement vos activités (comprenez différencier la marche de la course). Dans mes tests, il faisait bien la différence entre la marche et la course à pied. Maintenant, parce qu’il n’intègre pas de capteur d’élévation, 10.000 pas dans une randonnée avec 600m d’élévation, ce n’était que 10.000 pas, comme sur une surface plane. Vous serez d’accord avec moi que ce n’est pas du tout le même effort physique.

withings-go-live-07

Le Withings Go sera également capable de mesurer votre sommeil avec des informations simples comme le nombre de fois que vous vous êtes réveillés dans la nuit, les cycles de sommeil léger ou profond ou encore le temps que vous aurez mis pour vous endormir. Pas grand chose de nouveau pour se différencier de la concurrence et on est loin de ce que proposent maintenant les objets connectées avec un cardio-fréquencemètre intégré. Tout se fera automatiquement et vous n’aurez pas à activer le mode sommeil. Par contre, du fait de mon utilisation, j’avais tendance à l’oublier dans mon pantalon le soir. A noter que je l’ai fait tomber une fois et il s’était arrêté de compter les pas, il a fallu enlever la pile et le remettre pour le “réinitialiser”. Dommage qu’il n’y ait pas un seul indicateur comme quoi ça ne fonctionnait plus si ce n’est que le smartphone n’arrivait pas à se connecter au Withings Go.

Dans les regrets, j’aurais aimé une façon ou une autre d’avoir des alertes, je ne parle pas des alertes de mon smartphone mais juste une petite vibration pour m’avertir si j’ai atteint les objectifs de la journée ou pas, ou encore des petites vibrations qui pourraient me servir d’alarme. Rien de tout cela, vous allez devoir être pro-actif pour vérifier votre activité puisque Withings ne vous avertira pas si vous n’avez pas bougé depuis un temps certain. Très personnellement, tout cela ne m’a pas spécialement gêné en fait, mais c’est peut-être parce que je n’en attendais pas plus du Withings Go.

L’application

L’application Withings est disponible sur iOS et Android. C’est la même application pour gérer tous les appareils Withings donc si vous avez déjà une balance de la marque ou une des montres Activité, vous aurez tout ce qu’il faut. L’application en elle-même est assez complète et vous propose les fonctions classiques de nos jours. A noter une fonction de cardio-fréquencemètre en utilisant non pas le Withings Go mais le flash de votre smartphone… à l’ancienne. Pour ce qui est de l’installation, rien à noter dans l’absolu, tout se passe via le Bluetooth de votre smartphone.

IMG_4885

IMG_4886

1AFB3278-9F0C-4ACE-9743-ADA55CFD809C

Vous aurez ainsi droit au suivi de vos pas, l’équivalent en terme de calories consommées, votre poids, le sommeil, etc. En fonction de votre plate-forme, l’application est compatible avec Apple Health et Google Fit, mais aussi d’autres applications telles que MyFitnessPal, Runtastic ou Nike+. Contrairement à Fitbit, tout se passera uniquement par un smartphone iOS ou Android. Si vous avez un Windows Phone, vous ne pourrez pas passer par votre PC ou votre Mac non plus (contrairement à Fitbit).

C938472C-59DA-4917-9039-10F7B170091A

E6F9CCEB-C16B-42E5-AF6E-49F1FBA66B8E

A53C3845-77BE-402C-8C26-202AA765BF0D

A côté, on retrouve bien évidemment l’aspect “Gamification” avec une bonne dose de badges à débloquer. Le partage n’est pas oublié et vous pourrez toujours partager vos performances avec vos amis sur la communauté Withings ou sur les réseaux sociaux les plus populaires comme Facebook ou Twitter.