Test

Test du Xiaomi Mi 8 : le parfait compromis de fin d’année

Notre avis
8 / 10
Smartphone

Par Gaël Weiss le

Pour sa première année en France, on peut dire que Xiaomi n’y est pas allé de main morte sur les smartphones haut de gamme, originaux, ou agressifs d’un point de vue tarifaire. Mi Mix 2S, PocoPhone F1, Mi 8 et bientôt (peut-être) la gamme Black Shark, la marque chinoise entend bien occuper le marché. Dans tous ces téléphones particulièrement puissants, le Mi 8 a une place un peu à part. C’est le flagship de la marque, un appareil qui se doit de représenter tout le savoir-faire de la marque. Et, dans le cas du Mi 8, ses faiblesses les plus emblématiques.

Le Xiaomi Mi 8 reprend une formule désormais éculé dans le monde du smartphone : proposer un design et une fiche technique haut de gamme, mais un tarif bien moins élevé que les grandes marques traditionnelles. On retrouve dans sans surprise un grand écran à encoche, l’incontournable Snapdragon 845 de 2018, un grand espace de stockage (mais de carte SD, attention) et un prix situé sous les 500 euros pour la version de base. Voici tout ce qu’il faut savoir des caractéristiques du Mi 8.

NomXiaomi Mi 8
Taille de l'écran- Dalle Amoled de 6,22 pouces au format 19:9
Définition de l'écran- Full HD+ (2160 × 1080 pixels)
SoC- Processeur octa-core Qualcomm Snapdragon 845 (10nm et jusqu’à 2,8GHz)
- GPU Adreno 630
Logiciel- Android 8.0 Oreo
- Interface MIUI 9.5
Mémoire vive- 6 Go
Mémoire interne- 64 ou 128 Go
Port Micro-SD- Non
Batterie- Batterie de 3400 mAh
- Recharge rapide
Appareil photo dorsal- Double capteur photo 12 + 12 MP
- Premier capteur : Lentille grand angle 12 PM, stabilisation optique de l’image sur 4 axes, f/1.8
- Second capteur : Objectif de longue focale 12 MP, objectif portrait, f/2.4
- Analyse automatique de scènes via une IA
Appareil photo frontal- Capteur de 20 MP (f/2.2)
Dimensions154,9 × 74,8 × 7,6 mm
Poids175 grammes
Carte SIM- 2 ports nano-SIM
Capteur d'empreintes digitalesOui (au dos)
Connectique- WiFi a/b/g/n/ac (2.4GHz et 5GHz)
- Bluetooth 5.0 LE
- A-GPS+GLONASS, Galileo, BeiDou
- NFC
- Port USB Type-C
Prise jackNon (adaptateur fourni)
Etanchéité à l'eauNon
ConnectivitéCompatible avec toutes les bandes de fréquences 4G françaises
ColorisBleu ou Noir
Prix499,90 euros (64 Go) ou 549,90 euros (128 Go)

Meilleurs prix pour le Xiaomi Mi 8

Design :

Pas très inspiré, certes, mais la réalisation est irréprochable. Voilà comment on pourrait décrire en quelques mots le design de ce Mi 8. Xiaomi a clairement voulu faire une copie de l’iPhone X et le lien de parenté entre les deux téléphones est indéniable. Côté pile, on retrouve donc un (grand) écran de 6,22 pouces au format 19:9, c’est-à-dire qu’il prend l’essentiel de l’espace et dispose d’une longue encoche. Cette dernière est d’ailleurs bien moins discrète que celle de l’iPhone X. En bas de l’écran est encore présente une bordure assez épaisse. On l’oublie facilement.

Côté coque, Xiaomi n’a pas cherché l’inspiration bien loin non plus. Coque en verre, double capteur photo placé verticalement et effet brillant (mais qui accroche la moindre trace de doigt), il ne manque que le logo Apple pour se laisser prendre. Rassurez-vous, Xiaomi a placé un capteur d’écran à la place.

Alors d’accord, il n’y a pas grand-chose d’original là dedans. Mais il faut bien admettre que cette copie bénéficie de belles finitions. La coque arrondie tient parfaitement en main, les tranches en métal donnent une sensation de solidité bienvenue et l’appareil se paye en plus le luxe d’être à la fois léger (175 grammes) et fin (7,6 mm).

Xiaomi a toutefois du faire quelques concessions : il n’y a ni port jack (un adapteur USB Type-C Jack est fourni dans la boîte) ni port carte micro-SD. Il faudra donc se contenter de la mémoire interne.

Quoi qu’il en soit, l’essentiel est bien là : le Xiaomi Mi 8 est un beau smartphone, bien fini et qui peut bien se targuer d’avoir un look haut de gamme.

Écran :

Xiaomi a utilisé une dalle Super AMOLED pour son Mi 8. Et elle est non seulement de bonne facture, mais également bien calibré avec des couleurs qui ressortent bien et une luminosité très satisfaisante. Miui 10 propose d’ailleurs de modifier le profil colorimétrique de l’écran et un mode Always on Display permet d’afficher l’heure et les notifications en blanc sur fond noir quand l’appareil est en veille.

Parlons rapidement de cette encoche dans l’écran. Elle est plutôt large et embarque un capteur photo, le haut-parleur et un capteur infrarouge. Elle n’embarque aucun capteur 3D, même si le déverrouillage du téléphone par la reconnaissance faciale fait bien partie des fonctionnalités du téléphone. Comprenez : vous pouvez déverrouiller le téléphone à l’aide de votre visage, mais ce n’est pas aussi sécurisé que ce que l’on peut trouver chez Samsung ou Apple. Dans ce contexte, on aurait peut-être aimé une encoche un peu plus petite. Le bon point là dedans, c’est que la reconnaissance faciale est très rapide, souvent plus rapide que de poser son doigt sur la coque du téléphone.

Interface et performances

Le Xiaomi Mi 8 est installé sous Android 8.1 avec l’interface Miui 10. Une interface que l’on commence à bien connaître puisqu’elle est installée sur tous les smartphones Xiaomi vendus en France. Nous l’avions déjà largement passé en revu lors du test du Xiaomi Mi Mix 2S et elle n’a que peu évolué depuis.

Nous la qualifions de « spéciale » il y a quelques mois et je n’ai pas changé d’avis depuis. Entre les icônes à la iOS, le menu des paramètres fouilli, les nombreuses applications Xiaomi installées de base et les raccourcis qu’il faut bien souvent découvrir par soi-même, cette interface se révèle aussi touffue que difficile à prendre en main quand on vient d’un smartphone « plus occidental ». Comme toujours, tout est question d’habitude et donc de temps avant de vraiment s’y retrouver. Soyez prévenu.

Reste qu’en plus de cette interface qui peut facilement désorienter, ce qui m’a le plus surpris avec Miui 10 est l’absence d’icônes de notifications qui apparaissent habituellement en haut de l’écran pour indiquer des notifications en attente. Ces dernières n’apparaissent donc jamais et nécessitent de tirer forcément la barre des tâches pour les voir ou de se rendre sur l’icône de l’application directement sur le launcher pour savoir qu’il y a, par exemple, des messages en attente. C’est finalement ce qu’il m’a le plus manqué durant la semaine passée avec le téléphone. Il est d’ailleurs bien possible de désactiver l’encoche dans les paramètres, mais les notifications n’apparaissent pas pour autant.

Un mot sur les performances : avec son Snapdragon 845 et ses 6 Go, il n’y absolument rien à signaler. Le Mi 8 dispose de la puce la plus puissante de Qualcomm et affiche une fluidité à toute épreuve dans les jeux, que ce soit du simple HearthStone ou une partie de 20 minutes de PUBG mobile. Même revêtu de sa coque en silicone, le téléphone chauffe très peu : c’est tout juste si, en passant sa main sur le dos du téléphone, on devine la position du SoC en sentant la tiédeur de la coque. Pas de mauvaise surprise de ce côté-là. Allez, soyons tatillon : il n’y a pas de port carte micro-SD sur le téléphone, il faudra donc uniquement se contenter des 64 ou 128 Go que contient la mémoire interne du téléphone.

Autonomie

Pas, ou peu de choses à signaler concernant l’autonomie du Mi8. Sa batterie de 3400 mAh lui permet de tenir une bonne journée (voire un peu plus) sans avoir besoin d’être rechargé. C’est dans la moyenne, sans plus.

Deux points sont à noter : la charge rapide fonctionne très bien (le Mi8 est fourni avec un chargeur 18 Watts) mais le téléphone n’est pas compatible avec la recharge sans fil.

Photo

Pour l’aspect photo, Xiaomi n’est pas allé chercher très loin, il a tout simplement repris le bloc photo du Mi Mix 2S, avec qui il partage décidément beaucoup de caractéristiques.

Les qualités comme les défauts sont globalement les mêmes. En plein jour et avec une très bonne luminosité, le rendu est excellent. Peut-être trop même. C’est particulièrement visible sur les clichés pris dans le parc, où le vert des végétaux est franchement exagéré. Mais il faut bien reconnaître que les photos sont particulièrement détaillées et que le rendu global est excellent.

Et comme pour le Mi Mix 2S, dès que la lumière commence à tomber, les photos deviennent rapidement floues. Néanmoins, malgré une légère tendance à tirer sur le jaune, les couleurs sont plutôt fidèles de nuit. Le rendu global des photos de nuit est, quoi qu’il en soit vraiment impressionnant, même les clichés ont souvent tendance à perdre en précision quand on commence à zoomer dessus.

Meilleurs prix pour le Xiaomi Mi 8

Notre avis

Les défauts de ce Mi8 peuvent se comptent sur les doigts d’une main. Son interface est déstabilisante et mal organisée, son autonomie aurait pu être meilleure et il n’a pas de prise jack. Est-ce vraiment grave ? Non, sûrement pas au prix auquel est vendu ce Mi 8, sous la barre des 500 euros, voire 400 euros en cherchant bien. À ce tarif, Xiaomi propose donc un appareil élégant et bien fini mais sans véritable originalité. Pour le reste, que cela concerne la fiche technique - haut de gamme -, ou l’appareil photo, très convaincant, il y a bien peu à redire.

8 / 10
Les plus
Les moins
  • Un très bel écran
  • Finitions irréprochables
  • La puissance est au rendez-vous
  • Partie photo convaincante
  • Où sont les notifications en haut de l’écran ?
  • MIUI, une interface vraiment spéciale
  • Pas de port jack
  • Pas d'étanchéité à l'eau