Test

Wii : Premières impressions

Par Anh Phan le

Voilà , comme je vous le disais précédemment, la Wii est là  et je vais enfin pouvoir l'essayer chez moi, oui, chez moi et à§a sera chez vous dès ce vendredi ou alors jeudi pour ceux qui seront un peu plus ami avec leur vendeur. Alors que j'avais eu l'occasion de tester à  plusieurs reprises la Wii durant des présentations ou dans des salons, je m'étais toujours demandé comment cela serait chez moi en situation réel avec un canapé, une table basse, un écran LCD, une moitié en train de mettre la pression pour que vous là¢chiez la console.

Voilà , comme je vous le disais précédemment, la Wii est là  et je vais enfin pouvoir l’essayer chez moi, oui, chez moi et à§a sera chez vous dès ce vendredi ou alors jeudi pour ceux qui seront un peu plus ami avec leur vendeur. Alors que j’avais eu l’occasion de tester à  plusieurs reprises la Wii durant des présentations ou dans des salons, je m’étais toujours demandé comment cela serait chez moi en situation réel avec un canapé, une table basse, un écran LCD, une moitié en train de mettre la pression pour que vous là¢chiez la console.

Comme vous avez pu le voir, le packaging est des plus complets avec la prise secteur, un cà¢ble RCA, un adaptateur Péritel, la Wii et son socle, le capteur de mouvement, la Wiimote, le NunChuk, le jeu WiiSports et les manuels d’utilisation.

Comme toute console, c’est super facile à  installer, je ne vais pas m’attarder la-dessus, c’est du plug-n-play, comme sur Windows lol. Première constatation, via le cà¢ble RCA, l’image n’est pas mal du tout sur un écran LCD, surtout quand on compare aux pà¢tés que donne la PS2 sur le même écran. Ensuite vient le moment de la configuration, en somme classique et sans problème, de même pour la configuration WiFi qui s’est passé sans problème, un peu comme sur la Nintendo DS excepté que la Wii supporte le WPA, on reconnait toute la simplicité des consoles Nintendo.

Une fois le tout configuré, on arrive sur le menu général et chose amusante, ma moitié qui est complètement réfractaire aux jeux-vidéos, attendait pour pouvoir la tester avec moi ! Et comme c’est censé être une console conviviale, on a commencé par nous créer nos Mii, ces derniers pourront d’ailleurs être transférer sur votre Wiimote pour pouvoir les utiliser chez vos amis. Bref, l’attente de commencer à  jouer commence à  se faire longue et j’en peux plus, il faut jouer. Et hop, j’insère Wii Sports … forcément, et direction le Tennis afin de nous mettre en jambe. La prise en main pour ma moitié est immédiate, elle adhère au principe, pas de boutons à  appuyer, juste des mouvements du bras et en avant la partie de rigolade si bien que c’est moi qui perd la première partie … pffff ! Ensuite s’enchainent les parties de Baseball ou encore de Bowling, mais je perds tout le temps 😛 le tout dans une franche partie de rigolade, je n’imagine même pas encore les parties à  quatre. Je reviendrai plus tard sur WiiSports avec un test un peu plus complet.

Après le sport, on se met à  WiiPlay histoire d’avoir des jeux plus diversifiés et la magie opère tout autant sauf que ma moitié a finalement trouvé le jeu plus axé gamer que WiiSports mais elle continue à  jouer malgré tout 😛 En effet, dans WiiPlay, le but est que vous vous habituiez à  la Wiimote et plus particulièrement à  sa sensibilité, il vous faudra donc jouer de votre dextérité mais rien d’insurmontable, il faut juste s’habituer. Après les premiers pas dans ces jeux très gestuels, nouvelle constatation, il faut de la place sinon vous allez vous faire mal surtout quand un des joueurs ne contrà´le plus ces gestes comme au Baseball ! Et là  je parle en connaissance de cause 😛

Une heure et demi vient de passer et c’est le temps pour ma moitié de faire une petite pause. Oui parce que mine de rien, la Wii vous fait transpirer et il faut quelque peu se reposer les bras et les jambes. Pendant ce temps, j’insère délicatement le DVD de Zelda Twilight Princess et là , j’ai ressenti la même magie lorsque je découvrais Zelda : Ocarina of Time à  l’époque. Bon, je sais, ce n’est pas les graphismes de Gears of War sur Xbox 360 mais quelque part, on s’en fout, l’intérêt de Zelda réside dans cette alchimie entre graphismes, ambiance, musique et histoire. Encore une fois, Nintendo nous livre un travail d’orfèvre, la maniabilité est aux petits oignons quoique pas toujours précise sur le pointage, peut-être est-ce dû à  un manque d’habitude, on verra à§a à  la longue et dans le test final.

En parlant de précision, je ne sais pas pourquoi mais j’ai trouvé que la barre de détection de mouvement était plus efficace sur le haut du téléviseur que sur le dessous. Surtout quand vous jouez debout comme dans WiiSports ou WiiPlay. Dans tous les cas, elle est discrète et ne dénaturera pas le design de votre téléviseur.
Comme vous le savez, la Wiimote est dotée d’un haut-parleur, j’avoue qu’au départ, cela n’allait pas servir et que cela allait faire gadget. Et bien non, cela rajoute en effet un effet spatial assez bluffant et surtout plus réaliste, par exemple, dans le Tennis, quand on frappe la balle, le son vient de la Wiimote et non de la TV, comme quand vous tenez une raquette de tennis. Et dans Zelda, cela ajoute une petite profondeur à  la jouabilité qui n’est pas négligeable.

Au niveau de la finition, cela reste du plastique de bonne qualité et on n’a plus le design enfantin de la GameCube, le design est sobre et classe, tout comme pour la Nintendo DS Lite. Tout cela afin de vous permettre une intégration plus harmonieuse dans votre système home cinema. En parlant d’intégration, je dois dire que la Wii passe mieux que la Xbox 360 chez moi. Sinon le tout, est très silencieux et à§a change encore une fois par rapport à  la Xbox 360. On retrouve sur le haut les quatre ports pour les manettes Gamecube et les deux ports pour les cartes mémoires. Les manettes Wavebirds passent sans problème ainsi que les jeux. Dommage qu’on ne puisse pas jouer aux jeux Gamecube avec la Wiimote 😛

Voilà , je ne vais pas m’attarder sur le dashboard qui fera sans doute l’objet d’un autre article mais sachez qu’il est très intuitif et que la navigation avec la Wiimote est très facile et aisée, surtout lorsque vous utilisez le clavier virtuel.

En conclusion, on ne peut pas dire si la Wii est à  conseiller ou pas, tout dépendra des jeux qui viendront mais vu les possibilités et les premiers jeux, je pense que la Wii a les possibilités de s’assurer le même chemin que la Nintendo DS Lite. J’espère juste que les développeurs ne tomberont pas dans la facilité. En attendant, si vous recherchez l’innovation, vous serez servi mais si vous recherchez une console plus conventionnelle au niveau du jeu-vidéo, la Xbox 360 ou la PS3 s’imposera. Perso, je pense que la Wii sera en parfaite harmonie en complément justement de ses deux concurrentes.

Voilà , comme je vous le disais précédemment, la Wii est là  et je vais enfin pouvoir l’essayer chez moi, oui, chez moi et à§a sera chez vous dès ce vendredi ou alors jeudi pour ceux qui seront un peu plus ami avec leur vendeur. Alors que j’avais eu l’occasion de tester à  plusieurs reprises la Wii durant des présentations ou dans des salons, je m’étais toujours demandé comment cela serait chez moi en situation réel avec un canapé, une table basse, un écran LCD, une moitié en train de mettre la pression pour que vous là¢chiez la console.

Comme vous avez pu le voir, le packaging est des plus complets avec la prise secteur, un cà¢ble RCA, un adaptateur Péritel, la Wii et son socle, le capteur de mouvement, la Wiimote, le NunChuk, le jeu WiiSports et les manuels d’utilisation.

Comme toute console, c’est super facile à  installer, je ne vais pas m’attarder la-dessus, c’est du plug-n-play, comme sur Windows lol. Première constatation, via le cà¢ble RCA, l’image n’est pas mal du tout sur un écran LCD, surtout quand on compare aux pà¢tés que donne la PS2 sur le même écran. Ensuite vient le moment de la configuration, en somme classique et sans problème, de même pour la configuration WiFi qui s’est passé sans problème, un peu comme sur la Nintendo DS excepté que la Wii supporte le WPA, on reconnait toute la simplicité des consoles Nintendo.

Une fois le tout configuré, on arrive sur le menu général et chose amusante, ma moitié qui est complètement réfractaire aux jeux-vidéos, attendait pour pouvoir la tester avec moi ! Et comme c’est censé être une console conviviale, on a commencé par nous créer nos Mii, ces derniers pourront d’ailleurs être transférer sur votre Wiimote pour pouvoir les utiliser chez vos amis. Bref, l’attente de commencer à  jouer commence à  se faire longue et j’en peux plus, il faut jouer. Et hop, j’insère Wii Sports … forcément, et direction le Tennis afin de nous mettre en jambe. La prise en main pour ma moitié est immédiate, elle adhère au principe, pas de boutons à  appuyer, juste des mouvements du bras et en avant la partie de rigolade si bien que c’est moi qui perd la première partie … pffff ! Ensuite s’enchainent les parties de Baseball ou encore de Bowling, mais je perds tout le temps 😛 le tout dans une franche partie de rigolade, je n’imagine même pas encore les parties à  quatre. Je reviendrai plus tard sur WiiSports avec un test un peu plus complet.

Après le sport, on se met à  WiiPlay histoire d’avoir des jeux plus diversifiés et la magie opère tout autant sauf que ma moitié a finalement trouvé le jeu plus axé gamer que WiiSports mais elle continue à  jouer malgré tout 😛 En effet, dans WiiPlay, le but est que vous vous habituiez à  la Wiimote et plus particulièrement à  sa sensibilité, il vous faudra donc jouer de votre dextérité mais rien d’insurmontable, il faut juste s’habituer. Après les premiers pas dans ces jeux très gestuels, nouvelle constatation, il faut de la place sinon vous allez vous faire mal surtout quand un des joueurs ne contrà´le plus ces gestes comme au Baseball ! Et là  je parle en connaissance de cause 😛

Une heure et demi vient de passer et c’est le temps pour ma moitié de faire une petite pause. Oui parce que mine de rien, la Wii vous fait transpirer et il faut quelque peu se reposer les bras et les jambes. Pendant ce temps, j’insère délicatement le DVD de Zelda Twilight Princess et là , j’ai ressenti la même magie lorsque je découvrais Zelda : Ocarina of Time à  l’époque. Bon, je sais, ce n’est pas les graphismes de Gears of War sur Xbox 360 mais quelque part, on s’en fout, l’intérêt de Zelda réside dans cette alchimie entre graphismes, ambiance, musique et histoire. Encore une fois, Nintendo nous livre un travail d’orfèvre, la maniabilité est aux petits oignons quoique pas toujours précise sur le pointage, peut-être est-ce dû à  un manque d’habitude, on verra à§a à  la longue et dans le test final.

En parlant de précision, je ne sais pas pourquoi mais j’ai trouvé que la barre de détection de mouvement était plus efficace sur le haut du téléviseur que sur le dessous. Surtout quand vous jouez debout comme dans WiiSports ou WiiPlay. Dans tous les cas, elle est discrète et ne dénaturera pas le design de votre téléviseur.
Comme vous le savez, la Wiimote est dotée d’un haut-parleur, j’avoue qu’au départ, cela n’allait pas servir et que cela allait faire gadget. Et bien non, cela rajoute en effet un effet spatial assez bluffant et surtout plus réaliste, par exemple, dans le Tennis, quand on frappe la balle, le son vient de la Wiimote et non de la TV, comme quand vous tenez une raquette de tennis. Et dans Zelda, cela ajoute une petite profondeur à  la jouabilité qui n’est pas négligeable.

Au niveau de la finition, cela reste du plastique de bonne qualité et on n’a plus le design enfantin de la GameCube, le design est sobre et classe, tout comme pour la Nintendo DS Lite. Tout cela afin de vous permettre une intégration plus harmonieuse dans votre système home cinema. En parlant d’intégration, je dois dire que la Wii passe mieux que la Xbox 360 chez moi. Sinon le tout, est très silencieux et à§a change encore une fois par rapport à  la Xbox 360. On retrouve sur le haut les quatre ports pour les manettes Gamecube et les deux ports pour les cartes mémoires. Les manettes Wavebirds passent sans problème ainsi que les jeux. Dommage qu’on ne puisse pas jouer aux jeux Gamecube avec la Wiimote 😛

Voilà , je ne vais pas m’attarder sur le dashboard qui fera sans doute l’objet d’un autre article mais sachez qu’il est très intuitif et que la navigation avec la Wiimote est très facile et aisée, surtout lorsque vous utilisez le clavier virtuel.

En conclusion, on ne peut pas dire si la Wii est à  conseiller ou pas, tout dépendra des jeux qui viendront mais vu les possibilités et les premiers jeux, je pense que la Wii a les possibilités de s’assurer le même chemin que la Nintendo DS Lite. J’espère juste que les développeurs ne tomberont pas dans la facilité. En attendant, si vous recherchez l’innovation, vous serez servi mais si vous recherchez une console plus conventionnelle au niveau du jeu-vidéo, la Xbox 360 ou la PS3 s’imposera. Perso, je pense que la Wii sera en parfaite harmonie en complément justement de ses deux concurrentes.