Test

[Test] Xiaomi Mi10 Pro, le premium en ligne de mire

Android

Par Anh Phan le

2020 marque un tournant pour le constructeur chinois. En effet, Xiaomi a officialisé le Mi10 Pro, un smartphone qui vient concurrencer les acteurs du segment premium. On l’a testé pour vous depuis la semaine dernière, il est temps de livrer notre verdict.

Ce n’était qu’une question de temps, c’est maintenant chose faite, Xiaomi arrive sur le marché des smartphones premium et il faut reconnaître que le constructeur chinois n’y est pas allé avec le dos de la cuillère, voici le Xiaomi Mi10 Pro.

Parce que la concurrence est rude avec les ténors du segment en la présence d’Apple et de Samsung, Xiaomi aura à faire face aussi à Oppo, OnePlus ou encore Huawei. Pour se faire, Xiaomi a mis toutes les chances de son côté avec son Mi10 Pro. Ecran avec un taux de rafraichissement de 90Hz, 256Go de mémoire interne, SoC Qualcomm Snapdragon 865, tous les ingrédients sont réunis pour un smartphone réussi. On a passé du temps avec le Xiaomi Mi10 Pro depuis la semaine dernière, il est temps de passer au verdict.

Les Caractéristiques et Packaging

Pour rappel sur les caractéristiques, le nouveau Xiaomi Mi10 Pro vous propose :

 Mi10 Pro
Écran- Dynamic AMOLED de 6,67 pouces
- Ecran plat au format 20:9
- Définition 1080x2340 (Full HD+)
- Densité 386ppp
- HDR10+
- 90Hz
- Fréquence d'échantillonnage de 180Hz
- Gorilla Glass 5
- Poinçon
Design- Contour en aluminium
- Dos en verre dépoli
SoC et GPU- Qualcomm Snapdragon 865
- GPU Adreno 650
- 7 nm
- Technologie Liquid Cool
Mémoire- 8Go de RAM
- 256Go de stockage en UFS 3.0
Coloris- Gris Solstice
- Blanc Alpin
Appareil photo- Capteur principal de 108 MP
- Ouverture f/1.69, Autofocus Laser + PDAF et Stabilisation Optique
- Capteur téléphoto 10x hybride de 8 MP
- Ouverture F/2.0 et Autofocus Laser
- Capteur téléphoto 2x optique de 12 MP
- Equivalent 50mm, Ouverture F/2.0 et Autofocus PDAF
- Capteur ultra grand-angle de 20 MP
- FoV 123° et Ouverture F/2.2
- Photo HDR automatique
- Night Mode
- Hybrid Zoom 10x

- Capture vidéo 8K à 30fps
- Capture vidéo UltraHD à 60fps
- Ralentis jusqu'à 960fps en 1080p
- Stabilisation vidéo électronique
- Mode 2.35:1
- 8 filtres vidéos

- Capteur frontal de 20 MP
- Objectif Grand-Angle et ouverture f/2.2
- HDR automatique
- Enregistrement de vidéos jusqu'en 1080p/30fps
- Ralentis jusqu'en 720p/120fps
Audio- Haut-parleur stéréo
- Certification Haute Résolution
- Pas de prise jack 3,5mm
Batterie- 4500 mAh
- Recharge rapide filaire 50W
- Chargeur 65W inclus dans la boîte
- Qualcomm Quick Charge QC4.0+
- Power Delivery 3.0
- Port USB-C (USB 2.0)
- Recharge sans-fil 30W
- Recharge sans-fil inversée
Connectivité- Lecteur d'empreintes optique sous l'écran
- Bluetooth 5.1
- WiFi 6
- 2x nano-SIM
- 5G sub-6G
Logiciel- Android 10
- MIUI 11
Taille et Poids- 162,5 x 74,8 x 8,96 mm
- 208g
Prix999,90€
Date de disponibilitéAvril 2020

Côté packaging, on tient à vous rappeler qu’on n’a pas eu la version finale, mais on devrait retrouver une boîte tout ce qu’il y a de plus classique avec comme d’habitude, un câble de recharge USB, un chargeur USB de 65W et sans doute des écouteurs/kits mains libres et des notices d’utilisation pour une première prise en main. On l’aura remarqué, Xiaomi propose un impressionnant chargeur de 65W même si le Mi10 Pro se limite à 50W. En revanche, on ne comprend pas pourquoi le chargeur de Xiaomi est un chargeur avec une entrée USB-A et non USB-C. On est 2020, Xiaomi aurait dû choisir de passer à du full USB-C, de même, on aurait aimé de l’USB 3.0 ou plus, surtout à ce niveau de prix, c’est un peu mesquin M. Xiaomi.

Pour son prix, comptez 999,90€ à partir de ce 7 avril 2020.

Le Design

Quand on découvre le Xiaomi Mi10 Pro pour la première fois, on ne peut s’empêcher de le comparer avec les Samsung Galaxy S10 de l’année dernière et c’est un compliment avec un bel écran incurvé sur les côtés et un poinçon en haut à gauche de l’écran. Pas de superflu en soit, ce ne sont pas les bords d’écran les plus fins sur le marché mais force est de constater qu’ils sont dans la moyenne.

Malgré la taille de l’écran, le Xiaomi Mi10 Pro se présente comme un smartphone dans la moyenne pour ce qui est de la taille, il est tout en longueur et permet une bonne prise en main. À titre de comparaison, si on retrouve une taille similaire à un iPhone 11 Pro Max, il est un peu moins large, ce qui permet d’effectivement mieux le tenir en main. La finition est excellente, on retrouve ainsi un contour en métal et un dos en verre dépoli. Le verre dépoli permet non seulement un joli rendu, mais aussi d’éviter les traces de doigts. Du coup, seul Samsung a choisi de rester sur un rendu glossy. Au passage, petite pensée pour Sony Mobile et son Xperia Z3 qui avait eu déjà la bonne idée de proposer un dos en verre dépoli quand tous les constructeurs en était encore au dos en métal. Sony était juste trop en avance sur son temps.

En revanche, avec son écran et son dos incurvés, on a trouvé le Mi10 Pro glissant en main. C’est peut-être une habitude à prendre, mais on n’a pas eu ce souci mineur avec d’autres smartphones de cette génération. De même, comme d’autres, à une main, il arrive que la paume de la main appuie par erreur sur le bas de l’écran. Ce n’est pas nouveau, mais c’est le prix à payer pour un écran incurvé. En dehors de ces deux petits soucis, le smartphone n’est pas aussi lourd que certains de ses concurrents et ce n’est pas plus mal.

Côté bloc photo, Xiaomi n’a pas suivi les autres sur le secteur des blocs en forme de carré ou de rectangle, les appareils photo sont alignés en haut à gauche du smartphone. Classique. Du coup, si vous cherchiez un smartphone qui tienne à plat sur une table, ça ne sera pas le bon smartphone mais lequel l’est vraiment en 2020.

Et enfin, pas de reconnaissance faciale 3D comme sur l’iPhone 11 Pro ou encore le P40 Pro de Huawei mais un capteur d’empreintes sous l’écran. Il est de type optique et de nos tests, il a bien fonctionné dans toutes les situations. C’est toujours un peu moins rapide qu’un capteur physique, mais rien à déplorer au quotidien. Et enfin, point important, le bouton de mise sous tension et/ou de veille ainsi que les boutons de volume sont maintenant tous sur la tranche droite, ce qui est bien pour les droitiers et un peu moins pour les gauchers.

Ecran et Audio

Avec un écran de 6,67 pouces, on est en présence d’un smartphone en soi classique en 2020, c’est à peu de choses près ce que tous les constructeurs proposent sur le marché. Premium oblige, le Xiaomi Mi10 Pro propose une dalle OLED et cerise sur le gâteau, un taux de rafraichissement de 90Hz. Ce n’est pas 120Hz comme d’autres smartphones de la catégorie, mais c’est toujours mieux que les 60Hz d’un iPhone 11 Pro par exemple. Inutile de vous dire que ce taux de 90Hz permet une fluidité dans les animations et cela se voit de suite sur un écran qui se contente seulement d’un taux de rafraichissement de 60Hz. L’intérêt se voit assez rapidement sur les pages web, Twitter ou encore Instagram. Après, pour être honnête, ce n’est pas une obligation non plus et revenir sur des smartphones avec de « simples » écrans 60Hz ne pose pas vraiment de soucis. Il faut vraiment être un nerd de l’écran pour sentir une gène mais l’apport est appréciable.

Comme on l’avait dit pas haut, les bords d’écran sont relativement fins, ce ne sont pas le plus fins sur le marché mais ils sont dans la bonne moyenne. On retrouve bien évidemment un écran incurvé et avec, toujours de soucis d’avoir la paume de la main toucher l’écran quand on l’utilise à une seule main. C’est un peu gênant, mais ce n’est pas nouveau. Il faudra juste faire attention et s’y habituer.

Alors que les concurrents choisissent une définition Quad HD+ sur ce segment premium, Xiaomi a décidé de rester sur du Full HD+. En terme de finesse d’affichage, si tout peut se jouer au niveau des chiffres, je vous défie de trouver une différence à l’oeil nu pour tout ce qui est finesse d’affichage au niveau des textes et autres, même avec cette définition Full HD+. Les noirs sont très profonds et les couleurs vous sautent aux yeux. Pour être très sensible aux couleurs à cause de ma passion autour de la photo, il n’y a aucun problème de ce côté là. La dalle de Xiaomi s’en sort encore une fois avec les honneurs au niveau des couleurs avec une colorimétrie maitrisée. Les angles de visions sont très bons et la luminosité très bonne. Du coup, je n’ai eu aucun problème de visibilité en plein soleil.

Xiaomi propose enfin des haut-parleurs stéréos. Évidemment, on parle de haut-parleurs de smartphone et des usages qui en découlent, vous ne pourrez pas alimenter une salle de cinéma non plus. Il fallait s’y attendre, le Mi10 Pro ne propose pas de port jack 3,5mm. On est dans l’ère du sans-fil et si ça peut encore gêner certains, il faut reconnaître que c’est de moins en moins une priorité pour beaucoup, surtout sur le segment des smartphones premium.

5G, MIUI 11, Performances et Autonomie

Avant d’attaquer les performances, parlons de 5G. Et ça va être simple puisqu’on n’a pas de 5G en France encore. Du coup, on n’a pas pu tester et comme on n’appartient pas à des gros groupes intégrants SFR, Free ou encore Orange bah il va falloir patienter. L’avantage tout de même du Xiaomi Mi10 Pro, comme tous les smartphones déjà 5G, c’est qu’il ne sera disponible qu’en version 5G, avec bien évidemment la compatibilité 4G, donc on n’aura pas de choix à faire et on pourra tester la 5G dès qu’elle sera disponible où si on est à l’étranger.

Côté Android, pas de surprise en soi, on retrouve bien évidemment la surcouche MIUI 11 déjà disponible. Si certains préfèreront une interface utilisateur moins colorée, cela ne nous a pas gênés en soi et depuis quelques versions, on la trouve toujours agréable et super complète. Par défaut, MIUI 11 propose toujours des écrans d’accueil sans tiroir d’applications, comme iOS en fait. On n’est pas forcément fan, mais certains préfèrent. Ce qui est drôle, c’est la présence d’un mode miroir sur MIUI 11 mais qui a disparu sur le Mi10 Pro équipé de MIUI 11.0.7. Pourquoi ? On a demandé à Xiaomi et on n’a toujours pas de réponses viables. En dehors de ce tiroir d’applications, l’expérience est globalement assez proche d’Android Stock avec quelques petites optimisations et ajouts.

Du côté des performances, on n’avait pour l’instant accès qu’aux Samsung Galaxy S20 avec le SoC Exynos 990. On était impatient de découvrir les premiers smartphones avec un SoC Qualcomm 865 et inutile de tourner autour du pot, on aurait aimé avoir les Galaxy S20 avec le SoC du fondeur américain. En terme de performances, il n’y a pas trop de surprises, c’est un SoC haut de gamme et comme depuis quelques années, la puissance de ces SoC dépasse nos besoins donc en dehors de benchmarks, cela ne changera pas forcément notre quotidien. Évidemment, j’ai essayé tous les jeux récents comme Asphalt 9, Brawl Stars, Call of Duty Mobile, Shadowgun Wars ou encore PUBG Mobile et il n’y a pas grand-chose à dire, c’était fluide.

Le Xiaomi Mi10 Pro propose une batterie de 4500mAh, ce qui est dans la normale, surtout qu’il faut tout de même alimenter un écran de 6,67 pouces avec un taux de rafraichissement de 90Hz. Sans vraiment pouvoir de comparaison avec l’Exynos 990 des Galaxy S20, on s’en de suite que le SoC de Qualcomm est plus à l’aise dans la gestion de son autonomie, et ce, alors qu’on a testé le Mi10 Pro en 90Hz 100% du temps. Dans nos usages, on tourne entre 4h et 5h d’écran par jour pour finir la journée autour des 50%. Si on pousse sur un usage plus modéré, on peut clairement tirer vers les deux jours. Avec une recharge rapide de 50W, on a été impressionné de pouvoir recharger le Mi10 Pro en moins de 50 minutes de 0 à 100% (20 min pour arriver à 50%). On retrouve enfin la recharge sans fil rapide 30W, mais on ne l’a pas testé parce qu’on n’a pas encore de chargeur sans fil 30W. Et enfin, on notera la recharge sans-fil inversée 5W, pratique pour les écouteurs true wireless compatibles par exemple.

Je vous rappelle qu’Android apprend de vos usages (une semaine en général) et si les benchmarks peuvent donner une sorte de classement entre différents smartphones, ils ne sont pas forcément représentatifs de la réalité. Voici donc plusieurs captures avec ce que j’en ai fait. Cela vous permet de mieux apprécier les usages.

Photo et Vidéo

Ce n’est pas le premier et ça ne sera pas le dernier, mais le Xiaomi Mi10 Pro propose un appareil photo principal avec un capteur de 108 Mégapixels. Pour ceux qui se le demanderaient peut-être, non, ce n’est pas le même que celui du Samsung Galaxy S20 Ultra (Voir le test ICI). De plus, Xiaomi n’est pas allé chercher Samsung sur le domaine du zoom non plus avec un premier téléphoto qui assure jusqu’à x10 avec un zoom hybride (5x optique), on ira pas plus loin comme le peut le S20 Ultra de Samsung. À côté, on retrouve un ultra grand-angle bien évidemment et un deuxième téléphoto x2 optique qui servira essentiellement au mode portrait. En effet, Xiaomi a jugé, à raison, qu’on n’avait pas forcément besoin d’un super zoom et s’est concentré sur les usages les plus classiques du grand public. Et enfin, plus classique, on note un appareil photo frontal de 20 Mégapixels.

Depuis quelques temps, Xiaomi assure au niveau de la photo et sans surprise, le Mi10 Pro est un des meilleurs smartphones pour la photo sur le marché. Quand les conditions de lumières sont idéales, les photos sont contrastées et bien détaillées. L’autofocus s’est avéré rapide et efficace. Le smartphone expose correctement les photos même si parfois, on notera des couleurs un peu trop délavées à mon goût. Xiaomi a choisi de ne pas saturer ses photos comme certains concurrents et une colorimétrie un poil plus froide que l’iPhone 11 Pro par exemple. Mais dans l’ensemble, je n’ai pas eu à me plaindre. La Dynamique est particulièrement réussie avec une bonne gestion quand les conditions de contraste sont plus difficiles à prendre en compte. On notera également un bon ultra grand-angle avec une exposition en concordance avec l’appareil photo principal. Idem pour le double zoom, que cela soit en portrait ou plus loin, le Mi10 Pro est digne de confiance de 0,6x à 10x. D’ailleurs, en parlant de zoom et donc de mode portrait, j’ai trouvé le bokeh naturel quelque peu quelconque. Sur ce point, Samsung reste un cran au-dessus de la mêlée. Mais le plus grand soucis (non bloquant) que j’ai eu, c’est le manque de détails quand on s’éloigne du centre de la photo, cela signifie juste des objectifs moins qualitatifs.

En intérieur, du bruit apparait, mais c’est plutôt bien géré. Xiaomi arrive à lisser suffisamment sans perdre en détail. Dans les conditions de faible luminosité, Xiaomi propose bien évidemment un mode nuit qu’on n’a pas forcément trouvé pertinent vu les bonnes performances sans. L’exposition est plutôt bonne et on apprécie le résultat global plus flatteur que ce que propose Samsung dans certains cas. On se rapproche plus de ce que propose un Pixel 4 par exemple.

Mieux que des mots, des exemples :

Enfin, en façade, le Mi10 Pro propose un capteur de 20 Mégapixels et même si je ne suis pas très selfie, la qualité est suffisante sur ce genre de clichés. On aurait tout de même aimé plus de détails en soi. Si c’est suffisant en soi, il est vraiment temps que les constructeurs mettent l’équivalent en façade par rapport à un appareil photo principal au dos.

Pour la vidéo, Xiaomi est allé titiller Samsung. Alors que Huawei, par exemple, a décidé de faire l’impasse sur la 8K, le Mi10 Pro propose l’enregistrement de vidéos en 8K et à notre grande surprise, pas de crop quand on enregistre en 8K alors qu’il est bien présent sur un enregistrement 4K. Les vidéos sont détaillées, heureusement, et la stabilisation bonne. On est pas au niveau des derniers Samsung ou même l’iPhone 11 Pro mais pour être honnête, c’est très bien au quotidien.

Meilleurs prix pour le Xiaomi Mi 10 Pro

Galerie Photo

Notre avis

Quelle entrée de Xiaomi dans l’univers des smartphones premium. Si on salue forcément cette nouvelle politique, on n’est pas sûr que le grand public suive dans l’immédiat ce nouveau positionnement.

Toujours est-il que le Xiaomi Mi10 Pro est un smartphone réussi. Que cela soit au niveau du design ou de la finition, de l’écran, des performances, de l’autonomie ou encore de la photo, Xiaomi réalise un presque sans-faute qui fait plaisir à voir.

Bien évidemment, sous prétexte de la 5G, on arrive aux alentours d’un final autour de 1000 euros et si le produit se justifie en lui-même, Xiaomi devra convaincre de sa présence sur ce segment.

9 / 10
Les plus
Les moins
  • Design et Finition
  • Performances
  • Autonomie et Recharge
  • Polyvalence Photo
  • Video
  • USB 2.0 malgré le port USB Type-C
  • Chargeur USB-A
  • Glissant en main
  • Full HD+ seulement pour certains
  • Pas de certification IP68