C’est donc au Nokia World 2011 à Londres le 26 octobre dernier et à la Geek’s Live ^^ pour la France, que Nokia a dévoilé son premier smartphone issu de la nouvelle ère incarnée par son nouveau CEO, Stephen Elop. Voici donc le Nokia Lumia 800, smartphone sous Windows Phone 7 de son état et résultat du nouveau partenariat entre Microsoft et la marque finlandaise.
Évidemment, Nokia était attendu au tournant et n’avait plus le droit à l’erreur tellement la marque était quelque part à côté de la plaque avec ses smartphones sous Symbian S60. Voici donc le Lumia 800, qu’en est-il vraiment ? Est-ce que Nokia a réussi son pari ?


Les Caractéristiques

Je pense que vous connaissez déjà les caractéristiques techniques de la bête, mais pour rappel, il vous propose Windows Phone 7.5, un écran tactile ClearBlack AMOLED de 3,7″ avec une résolution de 480×800, un APN de 8 Mégapixels avec un flash LED et une optique estampillée Carl Zeiss d’une focale de 28mm et surtout avec une ouverture de F/2,2, l’enregistrement de vidéos en 720p au format MPEG-4, un processeur Qualcomm MSM8255 cadencé à 1,4Ghz, 16Go de mémoire interne, 512Mo de RAM, un A-GPS, du Bluetooth 2.1+EDR, du WiFi b/g/n, le tout dans 116,5×61,2×12,1mm pour 142g. Comptez 499€ hors abonnement.

Le Packaging

Le packaging est des plus classiques avec, dans sa boîte bleue et comme vous vous en doutez, le smartphone, un câble USB pour la connexion à un ordinateur et la recharge, un chargeur USB au design intéressant mais portable, des manuels d’instructions pour une première prise en main et des écouteurs kit mains libres. Rien de transcendant donc au final.
On notera quand même, et ce n’est pas rien, l’intégration d’un étui en silicone, petite attention qui fait plaisir parce c’est très très rare. Et pour parfaire le tout, l’étui ne dénature pas du tout le design du Lumia 800, ce qui n’est pas souvent le cas.

Le Design

Vous l’avez sans doute déjà remarqué, mais le Lumia 800 s’inspire à 99% de son feu grand frère sous Meego, le N9. En effet, avec à peine six mois de développement, je ne m’attendais pas à ce que Nokia nous sorte un Windows Phone 7 avec un design radicalement différent de l’existant.
Et heureusement pour nous, le N9 s’est avéré être plus qu’un bon choix puisqu’il vous propose un design épuré et différent de la concurrence qui ne vous laissera pas insensible. En tout cas, à la rédaction, on est unanime, il est beau, très beau. Évidemment, c’est une question de goût et peut-être qu’il ne plaira pas à tous, mais on ne peut que reconnaître sa différence par rapport à la concurrence sous iOS, Android mais aussi des autres Windows Phone 7.
Au niveau de la finition, rien à redire, on est loin de l’époque du N95, la finition est exemplaire et c’est limite un cas d’école. Même la trappe pour le port microUSB est bien faite, est solide et ne donne pas une impression de fragilité ! Le tout est en polycarbonate et ça se sent.

Pour en revenir à la description physique, on commence par la face avant qui vous propose donc… un écran. Pas de touches physiques, mais les trois touches sensitives pour Windows Phone 7 (Retour, Windows et Recherche). On apprécie énormément le côté bombé de l’écran, ça change et dans l’utilisation de tous les jours, ça ne choque pas. Evidemment, comme vous le savez déjà, pas de webcam mais on notera toutefois la présence d’un capteur de luminosité/proximité.

Au niveau du dos, on retrouve l’APN avec l’optique Carl Zeiss, le tout intégré dans un petit insert silver du plus bel effet, surtout dans la version noire. Du coup, on a été chanceux puisque c’est la version noire qu’on teste ^^. On apprécie également la coque avec un revêtement type soft touch qui a le mérite d’être un poil anti-dérapant.
Par contre et comme pour l’iPhone, c’est un bloc entier, vous ne pourrez pas changer la batterie ou accéder à un éventuel port MicroSD. De toute manière, il n’y en a pas. Il faudra donc passer par la case SAV si vous venez à cramer la batterie.

Sur la tranche droite se trouvent les boutons de volumes, le bouton de mise sous tension et/ou de veille et enfin le déclencheur pour l’APN. C’est assez rare pour le souligner et tellement pratique (un appui long lance l’APN). Vous ne trouverez rien sur la tranche gauche, tout comme la tranche basse à part le haut-parleur et le micro. Enfin, sur la tranche haute se trouvent les trappes pour accéder au port MicroUSB et Micro-SIM.
Pour en revenir au format Micro-SIM, ce n’est pas gênant en soi, mais si vous n’aviez pas d’iPhone jusqu’à maintenant, il va falloir faire un tour du côté de votre opérateur. On n’oublie bien évidemment pas la prise jack qui pourrait s’avérer utile, hein ?

Je finis vite fait sur le poids de 142g qui s’est vite fait oublié dans la poche. Alors oui, par rapport à un Samsung Galaxy SII, on sent la différence, mais rien de dramatique.

L’écran et le Son

Le Nokia Lumia 800 vous propose donc un écran de 3,7″ avec une résolution classique de 480×800. Alors que la concurrence vous propose de plus en plus des écrans avec une diagonale supérieure à 4,3″ comme c’est le cas pour le HTC Titan par exemple, Nokia a choisi de garder une taille raisonnable de 3,7″ et très honnêtement, ce n’est pas pour nous déplaire, surtout sur un Windows Phone 7.
En effet, Microsoft impose une résolution pour l’instant de 480×800 donc même avec un plus grand écran, vous ne pourrez pas voir plus de choses. Et au niveau portabilité, un écran de 3,7″, c’est toujours mieux que 4,3″ ou 4,7″, n’est-ce pas ?
À côté, on ne peut que saluer l’écran AMOLED qui rend justice aux couleurs et qui facilite une utilisation au soleil. Alors oui, ce n’est pas le Super AMOLED de Samsung, mais ça suffit en soi et c’est toujours mieux que du S-LCD. Vous aurez aussi noté le design bombé du Lumia 800. Alors, rassurez-vous, c’est plat au niveau de l’affichage. Du coup, l’impression d’avoir un écran bombé est plutôt sympathique et ça change de la concurrence mais seulement dans la forme, pas dans le fond. Par contre, c’est un écran brillant…

Autre petit problème que j’ai pu noté mais je ne sais pas à quoi c’est dû, c’est cette impression que la définition de l’écran était un peu moins bonne que chez la concurrence alors que les résolutions d’écrans sont toutes identiques. Il y a sans doute un lien de cause à effet avec la dalle mais je n’ai pas d’infos sur le sujet. Cela ne se voit pas sur les photos et autres éléments multimédias mais ça devient plutôt flagrant sur les textes puisqu’on distinguait plutôt bien la pixellisation.

Pour le son, c’est assez classique en soi avec un son fort provenant des haut-parleurs et ce, au détriment de la clarté.

En Utilisation

Avec l’annonce du partenariat entre Nokia et Microsoft, on aurait pu s’attendre à ce que Nokia souhaite se différencier de ses concurrent, mais on savait aussi que la firme américaine n’allait passer à la trappe son expérience Windows Phone 7 qui doit être la même, quelque soit la marque et le terminal.
Du coup, pas de surprise en soi, on retrouve l’expérience Windows Phone 7 et pour ceux qui aiment et/ou connaissent, vous ne serez pas dépaysés. C’est donc au niveau des applications que Nokia se démarque et il est inutile de vous rappeler que la firme finlandaise possède quelques atouts.

On commence par Nokia Cartes et Nokia Musiques. Le premier n’est pas encore disponible puisqu’il sera activé dans les jours à venir alors que le second vous permet d’accéder au contenu déjà en place depuis l’ère Symbian.
Petit mot rapide pour Nokia Cartes qui n’est vraiment pas disponible à l’heure où j’écris ces lignes. On a bien un raccourci sur le Lumia 800, mais il vous renvoie vers une page du Marketplace qui ne propose pas encore de téléchargement. Et donc, on n’a pas pu tester encore.
Mais très honnêtement, ça ne peut pas être pire que Bing Maps ^^

MAJ : C’est donc juste une petite heure avant la publication du test, écrit hier pour la petite info, que Nokia vient d’activer Nokia Cartes. Pas de surprise, c’est bien mieux que Bing Maps. On y retrouve les points d’intérêts, l’explorateur de lieux, les cartes satellites mais aussi les plans de métro, etc… Très bien !
Par contre, depuis la MAJ d’aujourd’hui, Nokia Musiques ne fonctionne plus… :/

On continue avec Nokia Drive qui vous permettra d’avoir un PND intégré et avec des cartes disponibles en hors-ligne S.V.P.. Comme sur Symbian, il fonctionne bien et il faudra juste vous acquitter des 500Mo de téléchargement pour la carte de la France dans notre cas. On apprécie donc le fait d’avoir un PND par défaut et pouvant fonctionner en mode hors-ligne. Bien évidemment, il est des plus simplistes, mais ça fonctionne et c’est bien ça l’essentiel, non ?

On finit juste sur l’application App HighLights qui permet à Nokia de vous proposer sa sélection d’applications. Rien de transcendant par rapport au Marketplace, mais c’est toujours sympathique d’avoir déjà un premier tri. Par contre, Nokia, il serait bien de considérer l’application du Journal du Geek, hein ? ^^

Les Performances

Pour le multimédia et autres, je vous renvoie vers nos prises en mains de Windows Phone 7.5 ICI. Comme dit plus haut, à part les applications supplémentaires, l’expérience est la même que chez tous les Windows Phone 7. Pour avoir longtemps utilisé un HTC Trophy, je ne peux que souligner l’apport d’un nouveau processeur et en l’occurrence du Snapdragon de Qualcomm. En effet, le chargement des applications et les défilements dans les applications non optimisées sont quand même bien plus rapides que les smartphones de l’année dernière. C’est encore plus flagrant avec les jeux et autres applications multimédias gourmandes.

Pour le reste du multimédia, je vous rappelle qu’il va falloir passer par le Zune Software pour ajouter musiques, photos et vidéos. Avec Nokia Musiques, vous aurez donc le choix entre deux services pour la musique. Je vous rappelle que pour les vidéos, il faudra passer par la case conversion si vous souhaitez regarder des DivX par exemple.

Les APNs

Le Nokia Lumia 800 vous propose donc un APN de 8 Mégapixels et surtout un objectif grand-angle avec une ouverture F2,2. Vous vous imaginez donc bien que le petit dernier de Nokia s’en sort plutôt pas mal en condition de faible luminosité. Par contre, je trouve le tout manque un peu de contraste. Sachant que c’est un APN qui servira au grand public, Nokia aurait dû insister un peu plus sur les couleurs et la saturation. De même, j’ai trouvé que Nokia avait tendance à un peu trop lisser les détails en condition de faible luminosité. Bref, même si c’est mieux que la moyenne, j’attendais peut-être l’équivalent du Nokia N8 au niveau des photos.

Se trouvent dans la suite donc des vidéos de tests prises avec le Lumia 800. Rien de surprenant en soi et limite, j’ai été un peu déçu puisque le smartphone propose un AF qui patine un peu et on se retrouve avec un léger flou, surtout dans la vidéo 1.
Pour en finir, l’APN dépannera, mais on est loin de ce propose l’iPhone 4/4S, le Sony Ericsson Xperia Arc ou encore le Samsung Galaxy SII.

Vidéo 1 :

Vidéo 2 :

Les Regrets

Évidemment, tout n’est pas encore parfait et on regrette certaines choses comme le port MicroSD mais c’est un peu la faute de Microsoft pour le coup qui ne l’autorise pas encore, même si ça peut être supporté. On regrettera le NFC alors que cette nouvelle technologie devrait commencer à arriver en masse dès la fin de ce mois et qui est censée révolutionner nos usages.
Comme d’habitude, pas de sortie vidéo encore, dommage.

On regrettera aussi que Nokia n’ait pas jugé nécessaire d’avoir des petites LED de notifications, si pratique, comme c’est le cas sur les smartphones HTC.
Et pour finir avec les regrets, on aurait peut-être aimé avoir davantage de trucs « Nokia » au niveau de l’interface que juste ce thème bleu dit « Nokia » et l’ajout de la fameuse sonnerie Nokia.

Ah oui, je veux un Spotify !

MAJ : Ah ah ah, juste une heure avant la publication du test, Spotify vient d’annoncer l’arrivée aujourd’hui de son client Windows Phone 7 !

L’Autonomie

Pour l’autonomie, je l’ai testé sur trois jours à peine puisqu’on l’a reçu vendredi en fin de matinée. Et bien, je peux déjà vous rassurer puisque le Lumia 800 s’en sort plutôt bien. Sans avoir fait de mesures scientifiques, j’ai tenu pour ma part, dans le cadre de mon utilisation personnelle, pas loin des deux jours. Et donc, en le poussant, vous aurez quand même une journée d’utilisation intensive, ce qui rejoint un peu ce qu’on trouve actuellement chez la concurrence.
On notera que si vous branchez votre Windows Phone 7 sur un port USB d’un PC pour le recharger, il arrêtera de recharger si vous éteignez le PC… Ce n’est pas de la faute de Nokia mais de Microsoft pour le coup. Attention donc !

Conclusion

Comme on pouvait s’y attendre, le Nokia Lumia 800 est un smartphone complet et le mariage avec Windows Phone 7 est plutôt réussi au final. Evidemment, tout dépend d’une chose et ce n’est pas la moindre, il faut que vous ne soyez pas hermétique à l’OS mobile de Microsoft.
Si vous aimez l’interface proposée par Windows Phone 7, il y a de grandes chances que vous soyez séduit par le smartphone de la marque finlandaise. Nokia a, AMHA, choisi la bonne taille d’écran et le tout vous propose une finition digne de la marque. Evidemment, on aurait souhaité plus de personnalité, surtout pour se différencier de la concurrence mais il est impossible, à l’heure actuelle, de toucher à l’interface Metro. En attendant, vous pourrez vous consoler avec les applications natives comme Nokia Cartes, Nokia Drive ou encore Nokia Musiques qui marquent une vraie différence par rapport aux autres.

NB : Pour la note finale, si vous êtes un fan de Windows Phone 7, on peut considérer un « Très Recommandé »