Ce n’est pas un secret, la majorité des revenus de Google proviennent encore et toujours de la publicité. Son fond de commerce historique n’a pas changé, tout juste a-t-il évolué lors de l’explosion de la publicité sur mobiles. Domaine dans lequel il est encore une fois leader.

Bien mal vous prendrais cependant de supposer que son système d’exploitation Android soit la plateforme dont il tire le plus de bénéfices de la publicité mobile.

Une étude du Guardian souligne que sur les 2,5 milliard de dollars de chiffre d’affaire générés par la publicité mobile, seuls 550 millions seraient à attribuer à Android contre… 2 milliard pour iOS.

Selon des informations recoupées en provenance de documents utilisés durant le procès qui oppose Google à Oracle, cette estimation serait plus ou moins correcte puisque le chiffre pour Android correspond à environ 10 dollars par terminaux commercialisés.

En cause donc un accord signé entre Apple et Google lors de la sortie du premier iPhone en 2007. A l’époque, Google avait su convaincre Apple d’intégrer à son système d’exploitation Google Maps et son moteur de recherche. Deux fonctionnalités par lesquelles le géant de la recherche tire une partie conséquente de ses revenus publicitaires.

En résumé, Google gagne quatre fois plus d’argent avec iOS qu’avec Android. Pas étonnant donc que Cupertino souhaite se rapprocher d’OpenStreetMap au détriment de Google Maps…