Et non, ce n’est pas un nouveau produit mais la nouvelle stratégie de Sony dévoilée par Kaz Hirai, le nouvel homme fort de la marque japonaise. Après des pertes en 2011 qui s’élèvent à 6,4 milliards de dollars soit le double par rapport aux prévisions, Sony compte bien se réorganiser sur l’année fiscale 2012 et malheureusement supprimer pas moins de 10.000 postes dans le monde répartis dans plusieurs secteurs d’activité qui ne rapportent plus.

Le One Sony va se focaliser sur les marchés porteurs comme le monde de la photo, du jeux-vidéo et de la mobilité. Sony veut faire en sorte que ces marchés porteurs représentent au moins 70% de ses ventes d’ici la fin de l’année fiscale 2014. Vous vous en doutez donc, c’est le secteur des écrans plats de la marque qui subit de plein fouet ce repositionnement stratégique. Sony compte aussi se lancer plus concrètement sur les marchés émergents et pays à forte croissance comme le Brésil.

Ainsi, Sony va réduire les coûts fixes de sa production de TV de près de 60%, et ses frais de fonctionnements de 30%, toujours dans son secteur TV, d’ici 2014. Le géant japonais va diminuer son nombre de modèles pour simplifier la production et pourrait s’allier avec d’autres constructeurs dans ce domaine. Produisant des consoles, des caméscopes et d’autres appareils liés à l’image, Sony ne peut pas se passer de production de téléviseurs, mais compte bien ralentir la cadence dans le secteur.