Au cas où vous en douteriez encore, internet est bel et bien américain. La preuve avec la relance d’appel d’offres faite par la National Telecommunications and Information Administration (NTIA), organisme géré par le département du commerce américain, concernant la fonction IANA (Internet Assigned Numbers Authority). La fonction IANA, c’est simplement ce qui donne les noms de domaine de premier niveau comme .Fr, .com ou .be, et qui permet d’activer ou au contraire de supprimer ces extensions. Bref, une des fonctions vitales du web

Cette fonction est gérée par l’Icann, (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), un organisme américain qui est chargé des noms de domaine. Mais les autorités américaines ont lancé un appel d’offres en novembre dernier pour la fonction IANA, qui avait été annulée en mars dernier. L’Icann avait été reconduit jusqu’en septembre, mais lundi 16 avril, l’appel d’offres a été relancé. L’Icann n’a pas de concurrent sérieux, et devrait garder la gestion de la fonction IANA. Mais il est stipulé que le candidat à l’appel d’offres doit être américain.

Les raisons de la relance de cet appel d’offres n’a pas été justifié par le gouvernement américain. Mais cela nous permet de nous rappeler qu’internet est d’abord une invention américaine, dont la principale fonction est gérée par des Américains.