Free Mobile avait déchaîné les passions en janvier en annonçant son forfait attractif à 20€, et bon nombre de clients avaient quitté leurs opérateurs historiques pour migrer chez Xavier Niels. Mais les problèmes se sont succédé. Pannes de réseaux, service clients à la ramasse, Free ne séduisait plus. Orange, qui a un peu souffert de l’arrivée de Free a donné une conférence de presse mercredi où il annonce constater un reflux des clients de Free. C’est-à-dire un retour des déçus de Free Mobile.


Orange ne donne pas de chiffres, mais se félicite de ce reflux. Et affirme même que les demandes de portabilité d’un numéro Orange vers Free Mobile étaient devenues marginales.

Il y a eu une appétence forte pour Free et ses tarifs attractifs, mais il y a ensuite eu un reflux, concomitant avec les problèmes de saturation de fin d’après-midi qui ont excédé les clients. Et le fait que les soucis de Free se soient atténués dernièrement n’a pas fait tarir ce mouvement de reflux, cela est dû au fait que le réseau fonctionne moins bien, que c’est la croix et la bannière au niveau du service client.

Alice Holzman, directrice du marketing d’Orange ne donne aucun chiffre, tout comme SFR et Bouygues Telecom qui constatent le même reflux. Une étude de Kantar Worldpanel indique toutefois que Free aurait capté 4,6% du marché au 18 mars dernier, soit 3,15 millions de clients. Mais, les opérateurs refusant de communiquer leurs chiffres, cette étude est invérifiable.