Conséquence directe du virage à 180 degrés entamé par le finlandais ou simple rumeur, des sources en provenance du Financial Times croient savoir que Nokia pourrait revendre sa filiale luxe Vertu au fond d’investissement Permira.

D’un montant estimé à près de 200 millions d’euros, cette transaction permettrait au finlandais de maintenir ses liquidités à un niveau plus que correct en prévision de temps difficiles comme le laissent présager les agences de notation.

Cette décision n’est pas vraiment une surprise puisqu’en décembre dernier, la société avait déjà fait savoir que dans le cadre de la restructuration de ses activités un abandon de secteurs non-clés étaient à prévoir.

Les terminaux proposés par Vertu dépassent souvent les 200 000 euros en raison des matériaux utilisés : or massif, rubis ou encore des touches en saphir. Nul doute que dans le contexte actuel Nokia songe à recentrer ses activités à fort volumes de vente au détriment de terminaux certes d’exception mais aux ventes anecdotiques.

1,2 millions de dollars

Pour rappel, Permira est l’un des fonds d’investissement les plus importants au monde, c’est précisément ce fond qui a racheté les activités entreprises d’Alcatel Lucent via l’acquisition de la filiale Genesys pour 907 millions d’euros.