Un actionnaire vient de porter plainte en recours collectif contre le finlandais qu’il accuse de mauvaises gestions dans le partenariat qui le lie à Microsoft.

Robert Chmielinski a ainsi justifié sa plainte par les mauvais résultats de la société suite aux accords passés avec Microsoft.

Afin de valider sa plainte, il rappelle des propos tenus par le finlandais lors d’une réunion d’actionnaires. Au cours de celle ci, il a été assuré aux actionnaires que l’accord Windows Phone mettrait un terme au déclin de l’action en bourse.

Au vu des derniers résultats financiers de l’entreprise (pour rappel : 929 millions d’euros de pertes au premier trimestre), il semble que les objectifs n’aient pas été remplis.

La plainte invoque une infraction au texte Securities Exchange Act de 1934 et pourrait bientôt se transformer en class action. Tous les investisseurs ayant fait l’acquisition d’actions Nokia entre le 26 octobre 2011 et le 10 avril 2012 sont susceptibles de se joindre à la plainte.

La procédure a été confiée au cabinet d’avocats Robbins Geller Rudman & Dowd, connu notamment pour le procès Enron pour lequel ils avaient obtenus près de 7,2 milliards de dollars de dédommagements.

Nokia a par ailleurs souhaité communiquer officiellement sur cette affaire en estimant qu’à l’heure actuelle, ces « allégations sont sans fondement »