Le service de streaming musical Grooveshark fait office de trublion sur le marché.

Le fait que le service propose – sans l’accord des principales maisons de disques – une écoute illimitée et gratuite d’une quantité astronomique de titres n’est en effet ni du goût des ayants droits, ni d’ailleurs de celui de Facebook qui vient de cesser tout lien avec le service.

A compter de ce jour, il est désormais impossible de se connecter au site à l’aide de son compte Facebook. De la même manière, les activités du site ne pourront plus être publiées sur le réseau social mettant un terme effectif à la relation entre les deux services.

L’application Grooveshark ainsi que la page Facebook du service ont d’ailleurs été supprimées. Ayant d’abord cru à une erreur technique, les responsables de Grooveshark sont désormais fixés sur leur sort :

Facebook a officiellement confié à Digital Music News que le service avait été supprimé de son environnement en raison de multiples plaintes de la part des ayants droits.

Coup dur donc pour ce service qui voit son trafic s’effondrer : de 500 000 utilisateurs il est désormais quasi inexistant à l’heure actuelle.