Comme chaque année, c’est début janvier à Las Vegas que se tenait le CES 2013 (retrouvez tous les articles de l’évènement ici), salon référence dans le domaine de la hi-tech. Après des années dominées par la mobilité, la TV est de retour et il est clair que l’édition de cette année faisait la part belle à ces écrans que nous délaissions depuis quelque temps. Évidemment, la mobilité reste toujours au coeur de nos occupations depuis quelques années et ce CES 2013 ne déroge pas à la règle dans la mesure où les appareils connectés se sont multipliés.

Pour la première fois depuis des années, Microsoft a décidé de faire ce qu’Apple et Google font depuis bien longtemps : ne pas être présent sur le salon. Du coup, pour la keynote d’ouverture du CES, c’est Qualcomm qui s’en est chargé. Le changement a du bon puisque tout le monde s’est accordé à dire que c’était un des meilleurs keynotes depuis des années. Entre la vision plus en phase de Paul Jacobs, CEO de Qualcomm, et les interventions ludiques comme le mini concert de Maroon 5, cela faisait longtemps qu’on ne s’était plus autant amusé.

ces-2013

La TV

Avant ce keynote d’ouverture a eu lieu toutes les conférences de presse des marques leaders. Pendant une journée entière, on est passé de conférence en conférence pour découvrir bien évidemment les nouveaux produits porte-drapeau des différentes marques, mais aussi leur stratégie sur l’année à venir. Et la tendance forte de ces conférences était la TV.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On parle de marques comme Samsung, Sony, LG, Panasonic, Sharp, Haier, Toshiba, etc. Vous vous imaginez bien que la TV reste une composante essentielle de notre vie numérique. Nos habitudes ont changé, il n’y a rien à dire dessus, mais est-ce qu’on peut maintenant se passer d’une TV quand on y a été habitué, je ne pense pas, du moins pas encore. Alors oui, on a désormais toujours avec nous devant une télé un smartphone, une tablette voire un laptop, mais il y a des choses qui ne peuvent pas se passer d’un grand écran comme les films, les séries ou encore le sport.

toshiba4k

Après l’arrivée de la Full HD et le flop de la 3D, la 4K ou plutôt l’Ultra HD, arrive un peu comme un messie pour les constructeurs. C’est d’ailleurs amusant puisque la définition est telle sur un écran Ultra HD qu’on n’a encore moins besoin de la 3D pour apprécier la profondeur de champ d’une image. Reste une composante essentielle, le contenu ? Personne n’est encore prêt et peut-être que les successeurs des Xbox 360 et PlayStation 3 permettront le réel lancement commercial de l’Ultra HD. Alors qu’on connaissait la taille de 84″ avec Sony, les constructeurs annonçaient cette année des écrans Ultra HD avec une taille plus raisonnable (la taille seulement, pas le prix), soit des diagonales de 55″ et 65″. On a même pu découvrir chez Panasonic une tablette de 20″ avec une résolution 4K, c’est bluffant de précision et pourtant, on est loin d’une résolution dite « Retina » comme sur nos tablettes actuelles (iPad, Nexus 10…) ou les smartphones grand format à venir (Sony, Huawei, ZTE, etc…).

IMG_0269

Du côté de la 3D, il suffisait d’arpenter les stands des grandes marques pour se faire une idée, les lunettes 3D se sont faites plus que discrètes, les visiteurs ont déjà perdu le réflexe (qu’ils n’ont jamais vraiment eu) de porter ces lunettes. Le seul qui s’en sortait encore était LG grâce à sa 3D polarisée (ou passive) qui permet d’avoir des lunettes au prix plus que ridicule et au poids insignifiant, mais ne nous leurrons pas, la 3D ne s’imposera plus chez le consommateur et restera réservé aux salles de cinéma ou au plus fans. Autre signe de la fin de la 3D, où sont passés tous les prototypes d’écrans 3D sans lunettes ? À part quelques-uns comme Haier, ces prototypes d’écrans ont laissé leur place aux écrans OLED.

pana-oled

L’OLED était évidemment le deuxième fer de lance des TV sur ce CES 2013. On l’avait déjà vu avec Samsung et LG lors de l’IFA 2012 de Berlin, c’est maintenant une certitude avec les prototypes des concurrents japonais. Quand on a vu les couleurs et la fluidité des écrans OLED, je vous avouerai qu’il est très difficile de revenir à un écran LED, même avec les dernières technologies. Les contrastes sont d’une telle profondeur, c’est impressionnant. Et quand en plus, on découvre des prototypes d’écrans OLED 4K comme celui chez Sony, on se dit que c’est bon, c’est la prochaine TV qu’on veut dans son salon. Mais la 4K n’était pas forcément l’axe de développement pour les écrans OLED puisqu’on découvrait chez LG et Samsung des prototypes d’écrans OLED incurvés. L’avantage ? Une meilleure immersion dans l’image. Force est de constater que ça marche, il suffit de voir les grands écrans dans les salles de cinéma, c’est le même principe.

IMG_0262

On finit sur le côté Smart TV. C’est assez fou quand on y pense bien parce que la TV n’était jusqu’à maintenant qu’un récepteur et avait perdu de sa superbe pour devenir en quelque sorte l’écran en arrière-plan du foyer. Eh bien ce CES 2013 signe l’arrivée de processeurs quad-core dans nos TV si bien que ces dernières sont désormais capables d’être de véritables Media-Center. Cela se sent à l’utilisation, les interfaces utilisateurs sont bien plus fluides, le contenu arrive enfin à maturité et les EPG (Electronic Program Guides) sont proprement intégrés. La connexion internet et l’apport de la gestuelle, en plus des télécommandes 3D, rendent l’expérience agréable à une utilisation quotidienne. Ce qu’on faisait en utilisant son smartphone ou sa tablette en tant que second écran, on peut désormais le faire directement sur sa TV sans perdre de vue ce qu’on regardait (en tâche de fond ou pas), on se rapproche de ce qu’on avait pu voir dans des films mythiques comme Total Recall (celui avec A. Schwarzenegger et non C. Farrell) ou Back to The Future 2.
Alors oui, le marché est un peu différent chez nous avec nos box, mais de mon expérience personnelle, si je peux me passer de ma box pour regarder mes programmes sur la TNT ou sur un Media Center, j’ai le réflexe de le faire, surtout si je peux économiser une télécommande au passage.

IMG_0381

Petit plus du côté de Samsung qui propose un Evolution Kit permettant de mettre à jour sa TV. Ainsi, si vous aviez acheté une TV l’année dernière avec un processeur dual-core et un ancien OS, il vous suffit de brancher un Evolution Kit (moyennant 300€) pour que votre TV acquière un processeur quad-core et la toute dernière version de l’OS de votre TV. Vous êtes alors à jour, il y a bien évidemment quelques limites hardware comme votre ancienne webcam qui ne pourra pas reconnaître les gestes ou autres, mais l’idée est plus que séduisante. Les TV seront ainsi « upgradables » pendant cinq ans. À vous de voir quand vous devrez vraiment changer de TV ou pas !

Les smartphones et les tablettes

Le CES 2013 a toujours été quelque part à mi-chemin pour les nouveautés liées à la mobilité. Cela a évidemment changé ces dernières années avec les tablettes, mais pour les smartphones, on redécouvre au CES les nouveautés de l’IFA qui arrivent enfin sur le marché américain et on a comme une sorte de teaser pour ce qui va arriver au MWC en février prochain. Ainsi, le smartphone phare de Samsung pour ce CES 2013 était le Samsung Galaxy Note II alors pour LG, tout était axé autour du LG Optimus G et du Google Nexus 4. Motorola, sous le giron de Google, n’était même plus présent; Apple non plus comme chaque année. Une présence plus que discrète pour HTC et Nokia, ces deux derniers seront bien plus actifs lors du MWC 2013.

sony-xperia-z-live-101-600x400

C’est d’ailleurs peut-être pour cela que Sony en a profité pour annoncer son Xperia Z, premier réel smartphone sous l’ère Sony sans aucune influence Ericsson. Avouons-le, c’est une belle réussite et il me tarde de mettre la main dessus pour un test complet. Son nouveau capteur Exmor RS de 13 Mégapixels nous donne un indice sur la résolution moyenne des APN de smartphones pour cette année 2013. Chez les constructeurs chinois, même combat, on profite de l’absence des marques phares pour marquer les esprits. Malgré une finition encore trop plastique pour moi, il faut avouer que l’Ascend Mate et son écran de 6,1″ impressionne par sa taille. C’est peut-être trop grand à mon goût. Le Galaxy Note II est grand, mais il s’utilise encore à une main, le Mate ne s’utilise pas à une main, on a peut-être atteint la limite des écrans pour smartphones, du moins, tant qu’on ne pourra pas les plier. Un peu à ma grande surprise, j’ai été surpris par le ZTE Grand S et le nouvel Alcatel One Touch Idol Ultra qui prouvent qu’on peut avoir du moyen de gamme avec une finition plutôt réussie et des performances intéressantes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En parlant de pliage, j’avais osé espérer voir enfin des prototypes de smartphones avec un écran pliable, voire incurvé, ce ne sera pas encore pour cette fois, peut-être au MWC ? Il y avait bien des prototypes chez Samsung et Sharp, mais rien de bien concret pour nous autres utilisateurs finaux. Toujours est-il que l’année 2013 devra être synonyme de 5″ pour les écrans de smartphones. Petite mention spéciale pour la découverte de l’Ubuntu Phone OS (sur un Samsung Galaxy Nexus) et de Firefox OS qui nous prouvent que Windows Phone et BlackBerry 10 ne sont pas seuls contre l’infernal duo iOS/Android.

IMG_0100

À côté, comme on pouvait le sentir depuis l’arrivée de Nvidia dans le monde merveilleux de la mobilité, les fondeurs se livrent une course à la puissance comme on le vivait à la belle époque dans le monde des ordinateurs. Ainsi, Nvidia a présenté son nouveau Tegra 4 jusqu’à 3,5x plus puissant que le meilleur des concurrents actuels, mais surtout intègres désormais la 4G, Samsung a profité du salon américain pour présenter son nouvel Exynos, premier octo-core du marché, et Qualcomm est passé aux Snapdragon 800 et 600 avec des performances de l’ordre de 40% supérieures à la génération précédente. Nouvel invité-surprise sur ce marché avec Intel qui va tout faire pour rattraper son retard, on n’en doute pas, et arrivera sans doute à se faire une place tôt ou tard.

qualcomm8001

Pour les tablettes, il n’y a pas eu de véritables nouveautés en fait. Les acteurs majeurs (en dehors de Samsung) étaient absents et avaient déjà annoncé leurs tablettes pour les fêtes de fin d’année. Il faudra ainsi attendre le MWC 2013 voire juste un peu après pour découvrir les futures tablettes avec les récentes annonces des fondeurs. Les tablettes Windows RT continuent sur leur lancée suite à la sortie de Windows 8, mais n’arrive toujours pas à convaincre. En effet, il est pour l’instant toujours plus intéressant de trouver une tablette ou un hybride sous Windows 8 Pro que Windows RT, bien trop limité actuellement. C’est d’ailleurs pour cela que Samsung a décidé de ne pas commercialiser sa tablette Windows RT aux États-Unis. On verra avec le temps. Attention, c’est non seulement le manque d’applications qui n’avantage pas Windows RT, mais aussi la mauvaise communication autour par Microsoft qui n’aide pas le grand public à comprendre.
Mention spéciale pour l’Asus Transformer AIO qui essaie de réunir les mondes Android et Windows 8. J’aime beaucoup l’idée. À voir.

IMG_0133

Les appareils connectés

On s’y attendait depuis l’avènement du Nike Fuelband et des accessoires comme le Fitbit, ce CES 2013 a signé l’arrivée massive d’appareils connectés en tout genre. Allant du podomètre à votre fourchette en passant par le Flower Power de Parrot ou la balance Withings, tout devient connecté. Vous pourrez ainsi tout savoir depuis votre smartphone ou votre tablette. Tous ces accessoires vous aideront en essayant de vous apprendre les bons gestes. De l’activité physique aux bons aliments, vous n’aurez plus d’excuses pour ne pas avoir un corps en bonne santé. Il y avait un nombre incalculable de nouveaux acteurs, surtout français, et on les découvrira petit à petit au cours de l’année.

fitbit

Mais cela ne s’arrête pas aux accessoires, on l’avait déjà entrevu l’année dernière au CES 2012, votre électroménager vous accompagnera dans votre quotidien. On l’a vu chez Samsung et LG, vous pourrez avoir en temps réel le contenu de votre réfrigérateur, lancer votre lave-linge à distance, récupérer vos listes de courses, préparer votre cuisinière en préchauffant par exemple votre four avant votre retour. En plus du Bluetooth et du WiFi, le NFC s’est invité afin de vous faciliter les appairages.

Screenshot_31-600x413

La Photo

Comme vous le savez, la PMA a disparu depuis l’année dernière. Le grand salon de la photo nord-américaine a été absorbé par le CES. La photo faisant désormais partie du monde de l’électronique grand public, les constructeurs majeurs ont profité de ce CES 2013 pour mettre à jour une bonne partie de leur gamme compact grand public, c’est le cas de Sony, Panasonic, Pentax ou encore Olympus. Certains ont annoncé de nouvelles choses comme Nikon avec ses J3 et S1 ou encore Fujifilm qui a mis à jour son X100 vers X100s. Canon a tenté d’innover avec le Powershot N, même si cela ne nous a pas vraiment convaincus en fait, mais pourquoi pas ? Qui ne tente rien n’a rien !

polaroid

Dans tous les cas, j’avoue avoir été un peu déçu par l’intégration de la PMA au CES, où sont passés les accessoiristes photos, ils ont quasiment tous disparu et seuls les gros sont restés, à côté de la profusion de marques essayant de s’imposer dans le monde des étuis pour smartphones et plus particulièrement l’iPhone…

Les Jeux-Vidéo

La grosse surprise de ce CES vient finalement des Jeux-Vidéo. Alors qu’on attend patiemment quelques informations autour des hypothétiques Xbox 720 et PlayStation 4, c’est Nvidia qui a un peu créé la surprise avec son Project Shield. Pour ceux qui n’ont pas tout suivi, le Project Shield est une sorte de console de jeux sous Nvidia Tegra 4 avec un écran tactile HD de 5″, Android 4.x, mais surtout une manette type Xbox 360 intégrée. Jusque-là, rien de bien transcendant puisque les jeux Android ne sont pas forcément ceux qui ont le plus besoin d’une manette.

IMG_03891

Cloud Gaming oblige, Nvidia a annoncé l’arrivée de ses serveurs type Nvidia Grid pour supporter cette nouvelle façon de jouer avec juste un client léger. On a ainsi pu tester des jeux comme Assassin’s Creed III, un Battlefield 2 ou encore Super Street Fighter IV sur différentes plates-formes telles qu’un Mac, un netbook ou encore un HTC One X… C’est bluffant, sérieux ! Quand on aura les infrastructures pour, on n’aura plus à se soucier d’avoir le dernier PC chez soi. Perso, j’aime bien l’idée, mais je sais que d’autres n’aimeront pas forcément. À voir avec le temps.

IMG_0386

Mais Nvidia, avec son Project Shield, est allée encore plus loin. Perso, je fais partie de ceux qui ont toujours souhaité quelque part accéder à son PC pour jouer aux jeux vidéo dessus, mais en n’étant pas forcément devant, genre jouer sur un grand téléviseur sans avoir le PC dans le salon. On le fait déjà pour tout le contenu multimédia, pourquoi pas avec les jeux vidéo. C’est d’ailleurs ce que commence à proposer Nintendo avec sa Wii U mais bon, je veux mes jeux PC et c’est ce que va proposer le Project Shield.

En plus du côté Android et multimédia (Support du 4K quand même !), c’est surtout le client Nvidia qui m’a bluffé. Imaginez accéder à votre contenu Steam ou Origin depuis le Project Shield. Si l’écran est trop petit, rien ne vous empêche de le sortir sur votre téléviseur en Full HD (+ son). En gros, une sorte de Cloud Gaming en réseau local avec votre PC pour serveur (carte vidéo GeForce GTX compatible obligatoire). On a pu voir des démos avec Need For Speed : Most Wanted et c’est tout simplement génial ! Alors là, vous allez me dire, mais pourquoi ne pas jouer devant son PC, mais il y a une partie de gamers comme moi qui préfèrent jouer à certains titres sur grand écran comme FIFA 13 ou encore NFS. Ne vous méprenez pas, je n’ai aucun souci avec mon PC, mais si j’ai une solution simple pour sortir les jeux qui se jouent à la manette sur ma TV, je suis plus que preneur ! Et ne parlez pas des versions Xbox 360 et PS3, en terme de fluidité et de graphismes, ça n’a rien à avoir avec un PC. Je suis impatient de tester tout ça !

razer-edge-live-01-600x488

Pour finir du côté des jeux vidéo, un petit mot sur le Razer Edge, la tablette gaming de l’accessoiriste qui, pour se démarquer, proposera des accessoires de gamers plutôt originaux comme la manette en deux parties autour de la tablette. Dans l’idée, ce n’est pas mal, mais pour y avoir joué avec, j’ai trouvé le tout plutôt lourd… Imaginez une console portable de 1kg à bout de bras, ça ne le fait pas chez moi.

IMG_0437

Et enfin, je ne pouvais pas parler de jeux vidéo et ne pas écrire un petit mot sur la Steambox de Valve. Dans l’absolu, je suis impatient de tester aussi, mais avec les jeux PC, j’ai toujours un peu peur des limites d’une box à un instant T puisqu’on ne pourra pas forcément mettre à jour… En effet, les développeurs mettent souvent à jour leur version PC, mais souvent pour tirer parti des nouveaux matériels. Comment va vieillir la Steambox ? Surtout parce qu’au moment où elle sortira, elle ne pourra être, au mieux, que le meilleur PC du moment de sa sortie alors qu’une console nouvelle génération aura quelques temps d’avance sur les PC actuels (comme à chaque fois) !

Conclusion

ces2

Comme je vous l’avais dit en introduction, ce CES 2013 est à placer sous le signe de la TV. C’était un petit tour d’horizon de ce qui nous a marqués et n’est en rien exhaustif. Il y a plein de choses qu’on aurait aimer voir de plus près comme par exemple la fameuse technologie qui permet à Audi de garer une voiture sans avoir même besoin de vous dans la voiture. Mais bon, en étant que deux sur place, ce n’est pas facile d’être partout, on a même manqué la venue de Bill Clinton lors de la seconde conférence Samsung, c’est vous dire et pourtant, j’aurais tellement voulu le voir (oui, c’est quand même un ancien Président américain et ce n’est pas tous les jours !). Comme chaque année, on fera forcément mieux la prochaine fois. On espère en tout cas que vous avez apprécié cette couverture du CES et si vous avez des questions, des idées, n’hésitez pas à les partager.