Apple est au coeur d’une affaire d’entente illicite depuis quelque jours. En effet, comme bon nombre d’entreprises de la Silicon Valley, la firme de Cupertino a fait quelque petits arrangements avec ses concurrents dans le milieu des années 2000. Une sorte de pacte de non agression, qui consistait pour les entreprises à ne pas embaucher les employés des concurrents.

steve-jobs (1)

Mais des documents révélées par la cour de Justice de San Diego montrent qu’Apple a légèrement trop marqué son territoire. En effet, la firme de Cupertino aurait menacé Palm d’une attaque en justice si cette dernière ne respectait pas ce pacte de non-agression. Un email échangé entre Steve Jobs et Edward Colligan, PDG de Palm à l’époque, montre que l’ancien patron d’Apple en est venu en menace envers l’entreprise.

Dans ce mail de 2007 dégoté par Reuters, Jobs menace Palm de l’attaquer en justice pour violation de brevet si Palm ne s’engageait pas à ne pas embaucher des employés d’Apple. Edward Colligan n’a pas cédé et aurait indiqué à Jobs que la procédure était illégale et que Palm avait les moyens de se défendre.

Pour cette affaire, la juge Lucy Koh a demandé à Tim Cook de s’exprimer sur l’affaire. Apple n’est pas la seule entreprise dans le collimateur de la justice et beaucoup de firmes de la Silicon Valley pourraient écoper d’une lourde amende pour entente illicite.