Le coup d’arrêt de Google Reader fait le bonheur des alternatives. Parmi elles, le service Feedly dont on a déjà parlé et qui semble tenir la corde actuellement parmi les déçus de l’annonce de Google cette semaine.

FinderScreenSnapz001

Ce service web, largement méconnu avant le coup de tête de Google, a été en quelques heures pris d’assaut par les usagers de Reader, en quête désespérée d’une alternative efficace avant le 1er juillet. Feedly a vu débouler un véritable « exode » d’utilisateurs : 500.000 nouveaux inscrits en moins de 48 heures ! La start-up du même nom a dû dans l’urgence s’assurer d’une bande passante dix fois supérieure à la normale, histoire d’accommoder la demande en hausse exponentielle.

La priorité de Feedly est de tenir le choc durant les 30 prochains jours, tout en accueillant les nouveaux abonnés, mettre en place de nouvelles fonctions toutes les semaines, en essayant d’écouter les suggestions des utilisateurs. Un clone de l’API de Google Reader, baptisé Normandie, est en cours de développement qui permettra aux programmeurs d’intégrer le service dans leurs apps. Visiblement, malgré le « nombre d’utilisateurs en baisse » expliquant la fermeture de Reader, il en reste encore beaucoup qui se servaient du service de Google.