La console Android OUYA est dans les mains des investisseurs qui ont fait la fête à ce projet sur Kickstarter (plus de 8 millions de dollars récoltés). Hélas, les premiers tests de l’appareil ne plaident pas en sa faveur : pêle-mêle, sont pointés une interface brouillonne, un catalogue de jeux anémique, ou encore une manette peu performante.

526598_272716436196182_1369070981_n

Sentant venir le coup de bambou, OUYA a souhaité communiquer sur plusieurs points. Les « vrais » exemplaires de test à destination de la presse ne seront ainsi disponibles que mi mai, tandis que les consoles actuellement envoyées sont considérées comme des terminaux de « preview ». Les développeurs comptent améliorer sensiblement le produit d’ici le mois de juin, où la console sera proposée à la vente au grand public.

La CEO Julie Uhrman précise en outre que son équipe va notamment simplifier le processus d’installation des jeux, intégrer la possibilité d’ajouter du stockage supplémentaire (limité actuellement à 8 Go) en externe, ou encore modifier la conception de la manette et ajouter des options de paiement pour les jeux. Il reste donc encore du pain sur la planche pour aller jouer dans la cour de Microsoft et de Sony, mais est-ce là l’ambition de OUYA ?