En écho à l’enquête antitrust menée par la Commission européenne, Tripadvisor et Yelp accusent Google de privilégier ses propres services sur son moteur de recherche au détriment de la concurrence. La firme de Mountain View prétexte un bug.

google_antitrust_yelp_tripadvisor_erreur

À l’insu de son plein gré. C’est peu ou prou la réponse donnée par Google aux accusations portées par Tripadvisor et Yelp notamment, pour qui le géant américain privilégie ses propres services quand bien même la requête serait des plus explicites et directes.

Ainsi, sur Twitter, les PDG de Yelp et Tripadvisor s’étonnent que la recherche « tripadvisor hilton » apparaisse certes, mais bien loin des premiers résultats.

Ils s’indignent de concert en remarquant que la firme de Mountain View favorise en outre ses propres services. « Pourquoi ? Parce qu’ils le peuvent ? » s’interroge Stephen Kaufer, parlant « d’absurdité ». Les mêmes griefs que ceux reprochés par la Commission européenne qui a diligenté une enquête pour distorsion de concurrence.

« Je crains que l’entreprise n’ait injustement avantagé son propre service de comparaison de prix, en violation des règles de l’Union européenne en matière d’ententes et d’abus de position dominante », avait alors déclaré la commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager.

Face à ces accusations, Google plaide la simple erreur. Un porte-parole a ainsi assuré à Re/code : « Les problèmes cités ont été causés par une récente mise à jour du code, que nous avons rapidement travaillé à corriger ».

Une excuse qui n’a pas convaincu. Le boss de Gogobot, un site de voyage, est venu semer un peu plus le trouble en affirmant que son service n’a pas été touché. Le PDG de Yelp, Jeremy Stoppelman estimant alors que « Google sonne aussi vrai que Donald Trump, la recherche sur le web devient un sale business consistant à enterrer la compétition ».

Gageons que la Commission européenne prêtera une oreille très attentive à cette escarmouche.

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction