Nearby Sharing : comment fonctionnera l’AirDrop de Google

Android

Par Felix Gouty le

Samsung n’est pas la seule firme à développer un équivalent de l’AirDrop d’Apple sur Android. Après l’arrêt d’Android Beam, Google semble s’y remettre avec Nearby Sharing que des développeurs sont parvenus à tester.

Après AirDrop d'Apple et Quick Share de Samsung, Google prépare Nearby Sharing.

Huit ans après le lancement d’AirDrop, la fonction de partage de fichiers sans contact entre appareils d’Apple, le marché Android semble enfin se décider à s’en inspirer. Le constructeur coréen de smartphones, Samsung, développerait actuellement son propre équivalent d’AirDrop, Quick Share. Celui-ci serait néanmoins exclusif aux équipements de la marque. Malgré l’abandon d’Android Beam l’an dernier, censé opérer comme AirDrop, Google semble ne pas avoir dit son dernier mot. La firme à l’origine de l’Android OS aurait déjà mis au point sa version d’AirDrop. Anciennement connue sous le nom de Fast Share, la fonction s’appellerait “Nearby Sharing” (littéralement, “le partage proche”). Elle a été découverte – sous la forme d’un fichier APK – par un développeur en relation avec le site spécialisé XDA Developers.

Le développeur en question a testé cette version prototype de Nearby Sharing sur un Google Pixel 2 XL et un Google Pixel 4 (voir la vidéo ci-dessous) puis sur un Google Pixel 2 XL et un OnePlus 7T Pro pour vérifier sa compatibilité avec d’autres smartphones sous Android que ceux de la firme de Mountain View. Nearby Sharing opère en synchronisation avec le compte Google de son utilisateur. Une fois la fonction activée via le volet des paramètres courants, l’utilisateur a la possibilité de changer son nom de partage. Il peut ensuite spécifier s’il accepte les partages avec n’importe quel autre compte, seulement les comptes parmi ses contacts Google ou s’il préfère rester caché (auquel cas, il doit activer manuellement la fonction à chaque partage de fichiers). L’utilisateur a aussi plusieurs options de transfert : par WiFi, uniquement par Bluetooth ou par données mobiles seulement. Pour que Nearby Sharing fonctionne correctement, il suffit ensuite d’activer le Bluetooth et le GPS, afin que le smartphone puisse localiser le second smartphone, receveur ou donneur. Celui-ci doit, apparemment, ne pas être trop éloigné : pas plus de 30 centimètres de distance selon XDA Developers. Partager un fichier semble enfin assez simple. Lorsque l’utilisateur sélectionne un fichier ou une photo, il lui suffit d’appuyer sur le bouton de partage classique pour se voir proposer un partage par Nearby Sharing. Cette dernière recherche alors automatiquement les appareils receveurs susceptibles. Les deux utilisateurs n’ont plus qu’à confirmer le partage pour le réaliser. Pour en savoir plus sur Nearby Sharing, il faudra attendre d’en entendre officiellement parler par Google.

 

Source: Gizmodo