Discours de Satoru Iwata lors de la GDC 2006

Par Anh Phan le

Voici le discours de Satoru Iwata, Président de Nintendo, lors du GDC 2006, et mettant au défi les développeurs de créer de nouveaux jeux audacieux, sans oublier de signaler l’arrivée des jeux classiques de Sega et de la Nec TurboGrafx sur la future Revolution.

CALIFORNIE – San José, le 23 mars 2006 : Satoru Iwata, le président de Nintendo, a aujourd’hui mis au défi une foule de développeurs de penser différemment et d’adopter une toute nouvelle approche pour créer des jeux vidéo. Pendant son discours-programme à  l’occasion du Game Developers Conference de San José en Californie, M. Iwata a déclaré que Nintendo fournira aux développeurs les outils nécessaires pour bousculer les méthodes traditionnelles de création de jeu, les mêmes outils déjà  à  disposition dans sa société.

Ces outils comprennent la manette de la prochaine console de salon Nintendo (nom de code « Revolution »), qui permet aux utilisateurs de contrà´ler l’action sur leur écran de télévision en bougeant la manette elle-même. Cette manette permet aux développeurs de jeux de créer de nouveaux types de sensation de jeu, certaines pouvant enrichir les sensations des joueurs invétérés, tout en rendant les jeux vidéo plus accessibles et moins intimidants pour les débutants. Les nouveaux types de logiciels innovants que les développeurs de toute envergure peuvent créer seront disponibles par téléchargement via le service « Console Virtuelle » (Virtual Console) intégré à  la Revolution.

« Cette nouvelle approche nous donne la sensation d’explorer un nouveau continent pour la première fois, avec toutes les possibilités que cette découverte peut suggérer », déclare M. Iwata. « Personne ne peut rivaliser avec l’environnement que nous sommes en train de créer pour augmenter le ressenti des jeux chez tous les joueurs. Notre méthode n’est pas linéaire mais dynamique.”

M. Iwata a aussi rendue publique la collaboration avec Sega et Hudson et l’accès par téléchargement à  leurs grands classiques via le service « Console Virtuelle » (Virtual Console) intégré à  la Revolution.. Les détenteurs de Revolution pourront revivre la grande époque du jeu sur console Sega Megadrive en jouant à  un « best of » parmi plus de 1000 titres, tout comme à  des jeux pour la console TurboGrafx (une console développée en partenariat par NEC et Hudson). La Revolution donnera aussi accès aux jeux Nintendo préférés des fans, disponibles à  la grande époque de la NES®, de la Super NINTENDO® et de la Nintendo® 64.

M. Iwata a aussi révélé pour la première fois qu’un jeu du nom de The Legend of Zelda®: Phantom Hourglass serait disponible sur Nintendo DS au courant de l’année.
M. Iwata, lui-même un développeur de jeu, a dévoilé des histoires de « derrière les coulisses » à  propos du développement de trois initiatives essentielles.
A propos de la Nintendo Wi-Fi Connection qui domine le marché, les ingénieurs et les développeurs internes ont surmonté une série d’obstacles pour créer une console sans fil et suffisamment flexible pour permettre aux joueurs de jouer sans fil avec des amis ou contre des adversaires inconnus. La Nintendo Wi-Fi Connection a dépassé le million d’utilisateurs uniques en seulement 18 semaines – un taux d’adoption presque cinq fois supérieur à  celui du premier service d’abonnement de jeu en ligne disponible sur une console de salon concurrente.

M. Iwata a décrit une réunion essentielle à  propos de l’accord sur le développement des « jeux cérébraux » – qui arrivent prochainement en France sous les noms de Programme d’Entraà®nement Cérébral… et Cérébrale Académie, incroyablement populaires au Japon. Un scientifique japonais de renom a posé un casque presque sorti d’un roman de science-fiction sur un employé de Nintendo et l’a branché pour démontrer visuellement une stimulation de l’activité cérébrale lorsque cet employé jouait au prototype du logiciel.

Enfin, il a décrit les centaines de plans, les douzaines de prototypes et l’effort de la société toute entière qui ont mené à  l’ébauche définitive de l’incomparable manette de la console Revolution, qui ressemble à  une télécommande traditionnelle pour téléviseur. Il a décrit les coûts de recherche et de production de cette nouvelle manette comme “(…) la méthode pour bousculer le marché (…) et pour créer une nouvelle manière de relier le joueur à  son jeu.”

stopwatch 3 min.