Une visite dans les QG Israéliens de Google et Yahoo!

Pour ceux qui auraient loupé le coche, j’ai eu l’occasion la semaine passée de partir en Israël pour un voyage de presse visant à nous faire découvrir (entre autre) quelques unes des start-up les plus prometteuses du pays. Parallèlement à cela, j’ai pu me rendre dans les QG locaux des mastodontes Google et Yahoo!, tous deux situés à Haifa, une petite bourgade aussi jolie que tranquille, tranchant drastiquement avec ce qu’on aurait pu s’imaginer de prime abord. Evoluer dans une entité nichée à quelques mètres de la plage et d’une mer chaude à n’importe quelle heure du jour et de la nuit (j’exagère à peine…), avouez que ça a de quoi motiver, n’est-ce pas ?



Mais par où véritablement commencer, si ce n’est tout d’abord que les 2 entreprises sont situées à quelques mètres l’une de l’autre (d’ailleurs rejoint par Intel, qui développa des locaux ayant vu naître le processeur Celeron…), et que de l’aveu de Yoëlle Maarek, la femme à la tête de Yahoo! Research Israël, les « transferts de compétences » entre les 2 entités sont loin d’être isolés… Pour ce qui est des locaux de Google, impossible d’affirmer qu’il s’éloignent des clichés posés par les autres « bases » de la firme. Là bas, la décoration est entièrement déclinée aux couleurs du logo de la firme, et s’il fut impossible de jauger l’ambiance (que l’on imagine dans tous les cas soutenue…), on aura pu remarquer que l’influence « start-up » y est belle et bien présente. Comment vous en convaincre ? Et bien, peut-être en vous détaillant la salle de repas, couplant cuisine design et fonctionnelle, et accessoirement dotée d’un billard haut de gamme, d’un baby-foot et d’un coin salon où l’on retrouve pèle-mêle une PS3, une Xbox 360, une Wii, une batterie échappée d’un pack de Guitar Hero, et que sais-je encore. Plus sérieusement maintenant, les personnes présentes sur place lors de ce voyage et moi-même avons eu droit au speech de rigueur par David Kadouch (le chef de projet de la division locale), vantant les (nombreux) atouts de la société face à la concurrence, et nous apprenant dans le même temps que la déclinaison Israélienne de Google n’a clairement pas pour but de faire de la figuration, dans le sens où c’est en son sein qu’on éclôt la désormais célèbre « boîte de réception prioritaire » de Gmail, ou encore la fonction Google Suggest. Concernant cette dernière, Yahoo! en revendique par contre la paternité, estimant avoir dévoilé sa vision de la chose bien avant la firme de Mountain View. Ou d’Haifa, c’est selon.

Concernant Yahoo! maintenant, si l’hôte locale, à savoir Yoëlle Maarek, n’a à aucun moment décidé de glisser vers une langue de bois qui nous aurait été forte désagréable à « écouter », elle a part contre tenue à être claire sur un sujet : Yahoo! n’est désormais plus focalisé (et sans doute à raison) sur la recherche, mais bel et bien sur la création de contenu divers et varié. Jamais à courte d’arguments lorsqu’il fallait défendre sa firme -et quand bien même elle fut employée chez Google un temps- Yoëlle Maarek a tenu à placer un tacle de rigueur envers son voisin direct, affirmant qu’à l’heure actuelle, Yahoo! Mail était encore largement devant Gmail, en jouissant d’une base d’utilisateurs faite de quelques 600 millions d’utilisateurs. Pour terminer cet article sur un ton plus léger maintenant, vous serez sans doute étonné d’apprendre que les locaux de Yahoo!, évidemment teinté de violet, disposent eux aussi d’une salle de repas « à la cool », mêlant cuisine, salon, billard et projecteur. Pour des conditions de travail optimales ? On veut bien le croire !

(remercions la fondation France-Israël et plus particulièrement Nicole Guedj pour nous avoir permis de découvrir ce pays, et son vivier d’entrepreneurs aux dents longues ! Pour ceux intéressés par ce sujet, sachez que d’autres articles arrivent incessamment sous peu. Et si ça ce n’est pas du teasing aussi chaud que la température à Paris, actuellement, je mange mon iPhone 4…)