Le vrai héritage de Steve Jobs

Chronique

Par Lâm le

Evénement exceptionnel, chronique exceptionnellement en avance. Où l’on parle de Steve et l’on découvre l’enseignement de Jobs.

Ce n’est pas un texte que l’on écrit en avance. Enfin, si. Saviez-vous que la nécrologie des plus grands de ce monde est déjà prête, régulièrement mise à jour, au chaud dans les dossiers des grands journaux ?

C’est sûrement le cas pour Steve Jobs, emporté cette nuit par son cancer. J’y pensais le mois dernier. Commencer à écrire la nécro de Jobs. Rassembler des faits, des dates, peut-être trouver des formules. Mais je ne l’ai jamais fait. Déjà, parce que d’autres le feront mieux, auront les dates, les faits, les citations. Mais surtout, en tant que geek, je n’ai jamais réussi à me déclarer Steve Jobs comme un homme mort.

Alors que la réalité nous a tous rattrapé, il convient de parler de la chose la plus essentielle qu’il a laissé derrière lui, son plus grand héritage. Une immense révolution humaine basée sur des héritages technologiques et marketing.

DE LA TECHNOLOGIE A L’AFFECTIF

Jobs a tout d’abord accompagné la sortie de l’informatique de ses différents ghettos. Alors que le grand public commençait à “devenir geek”, il fallait des produits pour accompagner cette évolution. Des produits qui débordent de leur statut d’objet technologique pour devenir un objet affectif. En soi, Apple a inventé peu d’objets ou de marchés, mais Jobs leur a donné une âme, une personnalité. L’iPod en restera l’exemple premier.
Les lecteurs MP3 existaient déjà, en 2001. Mais l’iPod était aussi beau que neutre et ainsi, aussi désirable qu’ “accaparable”. On en faisait son iPod. Je prend souvent en exemple les “playlists” qui en disent long sur notre personnalité. Par la musique qu’elles contiennent bien sûr, mais surtout par leurs intitulés : aux côtés des classiques “Rock”, “Hip Hop” ou “Slow”, sont apparus “Pour le Dimanche matin”, “La grosse déprime”, “Ambiançage de dîners” ou autres “J’ai honte mais j’aime”. La Playlist est une technologie. Son titre est un affect. N’oubliez jamais que les status n’ont pas été inventés par Facebook, mais bien par IRC sur Internet et l’iPod dans notre vie.

UNE POUPEE RUSSE DE CADEAUX

Si Apple a su initier et surfer sur cette vague d’informatique “geek chic” (qu’il est dur de ressortir ces termes en 2011, ce sont eux qui devraient disparaître), c’est donc à travers ses produits. A l’instar de l’iPod, ces derniers partageaient un ADN que l’on pourrait résumer en une notion : Obsession. Obsession du beau, obsession du détail, obsession du dépouillement, obsession du plaisir. J’ai beau avoir acheté et utilisé des centaines de produits et de marques, aucun ne m’a jamais autant marqué qu’un produit Apple (le MacBook Air qui me sert à écrire cette chronique en est l’exemple parfait).
D’une certaine manière, Jobs à placé Apple sur le siège laissé vacant par d’autres marques cultes, mais dépassées. Bang & Olufsen par exemple, mais surtout Sony, connu comme “Le Créateur” depuis les années 80.

La meilleure métaphore que j’ai pu lire sur les produits Apple vient d’un Product Manager français, Alain Breillat dans “You Can’t Innovate Like Apple”. Pour ce dernier, toute la puissance d’Apple vient du fait qu’elle “emballe un cadeau dans un cadeau”. Un OS perfectionné et accessible emballé dans un bel appareil en aluminium et verre. Un bel appareil emballé dans un packaging structuré autour d’une vraie cérémonie d’ouverture. Un beau packaging emballé dans une boutique spacieuse aux airs de showroom.
Cette poupée russe de plaisirs était la formule naturellement trouvée par l’obsession de Jobs à créer les meilleurs produits du monde.

UNE COMMUNICATION, UN HOMME

Produire du beau n’est cependant pas suffisant. Il faut ensuite les marketer, les vendre. Certains utilisent un slogan, d’autres une mascotte, des traditions. Steve lui, utilisera Jobs. Les légendaires Keynotes.
Dans notre métier de journaliste une conférence de lancement produit signifie souvent un calvaire. Entre graphiques abscons, discours lénifiant et charisme d’amibe.
Dans notre métier de journaliste, une conférence Apple était un “must see”. Pour avoir eu la chance d’assister à quelques unes au Moscone Center de San Francisco, j’ai compris. Outre une communauté et donc une salle surchauffée, il y avait sur scène une rockstar, un messie. La première fois que je vois une rockstar chauve, à lunette, en sous-pull noir et basket. Mais il se pensait comme tel. Et ils le voyaient comme tel. Et cela se déroulait donc comme tel.
La métaphore des cadeaux imbriqués comme des poupées russes démarrait ici, sur cette scène noire. Un show faussement sobre et tellement arrogant, une litanie à la gloire de produits. Il fallait le voir pour le croire. Si vous doutez de la puissance de ces conférences, rappelez-ous simplement qu’Apple s’est progressivement retirée d’autres salons. Parce que Jobs attirait encore plus de monde à lui seul. Et cela pouvait agacer.

STEVE JOBS ETAIT LE TROLL

Car ces keynotes, comme chacune des interventions de l’homme, entraînaient d’inévitables guerres des tranchées, principalement sur le web, entre pros et antis Apple. Et je peux vous le dire aujourd’hui : tout le monde avait ses arguments. Car oui, Steve Jobs était brillant. Oui, Steve Jobs était aussi fier qu’il était brillant. Oui, Steve Jobs était aussi provocateur qu’il était fier et brillant. Dans notre univers, ce genre d’individu porte un nom : un troll.
Steve Jobs était un troll. Il était même LE Troll. Le plus connu, le plus influent, le plus admiré, le plus détesté. Mais ses piques à la concurrences, ses graphiques parfois tirés par les cheveux, les affiches se moquant de Microsoft, les publicités se moquant d’Intel, la guerre contre Flash, les fameux “nous savons ce que nos clients veulent avant eux” et autres “ces smartphones ne sont pas si smart”… C’est du troll, rien de plus, rien de moins.
Mais dans une industrie faussement policée où tous les coups bas se trouvaient drapés de déclarations officielles mielleuses, le côté sale gamin génial et grande gueule de Jobs était une bouffée d’air frais. Et il donnait autant de munitions à ses fidèles qu’à ses ennemis.

LE FABULEUX DESTIN

Jobs enfin, c’est un destin. Comme un scénario taillé sur mesure pour son talent et son égo. Orphelin, un caractère turbulent et sans concession, une start-up brillante, une première mort, trahi par le propre fruit de son ambition. Une resurrection triomphale pour venir sauver sa création, une décennie à redéfinir l’industrie informatique et de contenus, avant que la maladie ne vienne tirer le rideau, une vraie fin de film. Comme un entraîneur de football fait sortir son meilleur joueur du match à quelques secondes de la fin de la rencontre, juste pour que le public ne lui rende hommage qu’à lui.
Si beaucoup ironisent sur la construction de cette image messianique (les Apple Store sont les nouvelles églises, une plaisanterie désormais classique), je reste très premier degré : la vie de Steve Jobs semblait vraiment designée à son image.

CAR NOUS N’AVIONS PAS DE VISAGE

Une vie rocambolesque, une vision d’avance, une vision forte, une réussite insolente, une fierté totale et un sens de la provocation. C’était Steve Jobs. Mais tous ces signes vont dans le sens d’un héritage global, à long terme. Ce que Jobs nous a laissé, c’est ce qu’il a incarné : la fierté d’être geek.

Je me suis toujours étonné que le jeu vidéo ou le hi-tech soient des industries si puissantes, si populaires et pourtant, si anonymes. Comme si la technologie l’emportait sur les hommes. Nous sommes ici entre nous, et nous connaissons donc bien cet univers. Mais demandons au grand public, demandons à nos parents : qui est le créateur du Walkman ? Pourriez-vous me nommer le père de Mario ? Quels sont les noms des deux fondateurs de Google ? Des deux développeurs d’ICO et Shadow Of The Colossus ? Existe-t-il vraiment un Monsieur Dolby ? La plupart des gens, même s’ils utilisent un de ces produits, jouent à une de ces oeuvres, ne pourront vous répondre. Mais peuvent citer Spielberg, les Stones, Houellebecq. Car nos industries geeks sont désincarnées. Parfois pour le meilleur, souvent pour le plus triste. “We are Anonymous” avant l’heure, d’une certaine manière.

Mais alors que la “geek pride” montait ces dernières années, un homme plus que n’importe quel autre l’a incarnée. Steve Jobs cotoyait les plus grands. Et leur annonçait avec fierté qu’il fabriquait des ordinateurs et des baladeurs. Sans complexe aucun face à un acteur, un producteur, un musicien, un politicien. C’était un geek : bidouilleur, passionné, cultivé et persuadé qu’il pouvait changer le monde. Et il l’a fait, depuis plus de 30 et pour quelques années encore. C’est une leçon de Fierté Personnelle pour nous tous aujourd’hui.

Voici pour moi le plus grand héritage de Steve Jobs à notre “industrie” : Incarner la Technologie. Y ajouter du sentiment humain comme la fierté, le plaisir. Même de manière parfois maladroite, d’autres s’y mettent. Même si personne ne pourra remplacer un homme qui décidé d’incarner son entreprise, d’incarner l’évolution technologique, d’incarner la culture geek, de cristalliser sous son nom toutes les louanges, critiques, plaisanteries et analyses. Ne nous trompons donc pas : plus que des produits, c’est d’une leçon dont dont nous avons hérité.

Steve Jobs incarnait la Technologie, dans tous les sens du terme : il donnait son âme à ses produits, il représentait sa marque, il était une figure de notre culture. Et de cette voie qu’il a ouverte, nous sommes tous sortis au grand jour.

140 réponses à “Le vrai héritage de Steve Jobs”

  1. Vous avez beaucoup de necro déjà prêtes….
    bon à la lecture c’est un peu exagéré mais bon aujourd’hui il faut se souvenir de ce qu’il a fait de bien il sera temps demain d’avoir une vision plus fidèle à la réalité de ce qu’a été SJ!

  2. Malheureux que jobs soit décédé, mais de la a le qualifier de “troll”, c’est quoi ce terme ?
    Qui peut me donner la vrai définition. Chronique gaché par ce terme vraiment trop “kikoolol” (c’est ça ? qu’on dit) :((

  3. “Jobs a tout d’abord accompagné la sortie de l’informatique de ses différents ghettos.”

    c’est juste totalement l’inverse, jamais personne n’avais autant ghettoisé l’informatique avec cette bulle Ibidule

  4. cdtcool : je parle bien de troll, mais comme on parle de geek. Ces termes ont été un peu galvaudés ces derniers temps, mais à la base, ils avaient une définition.

  5. Ouaip. Merci Lâm.

    Même les plus réfractaires à la machine Apple admettent le côté visionnaire de l’homme.
    Au-delà de ça, on perd un être un humain. Et qu’il soit le pire des enculés ou le plus saint des anges, la perte d’un être humain est toujours affreuse.

    Evidemment, l’hommage que je peux faire, c’est d’écrire ce petit mot sur mon Macbook, lire la news sur mon iPhone et voir les commentaires des gens ce soir, sur mon iPad. ^^
    (Et continuer à bosser sur mon Mac Pro)

  6. merci pour cet article !
    et je partage bien ton avis car je fais parti de cette génération qui à vu l’émergence incroyable de l’informatique.
    Et dans cette vague de fond surfaient quelques très rares personnalités dont Steve Jobs.
    Je n’ai jamais été fan d’Apple mais respect pour ce gars !!!!!

  7. Belle hommage, dommage que celui-ci ne se soit pas plutôt concentré sur sa santé que sur ‘Apple’ et profité de ça famille…. mourir aussi tôt après ça démission -> quel gâchis pour ses proches…

    RIP

  8. Aujourd’hui et encore plus qu’hier, je suis fier d’etre geek …
    Tout ca grace a Apple, Atari, Amstrad et j’en passe !
    et de tout ceux la que reste t’il : Apple et tous ses fans comme ses detracteurs
    On aime ou on aime pas… mais S. Jobs a donné le coup d’envoi de toute une generation de geek dont je me reclame, il a lancé au grand public une nouvelle maniere de voir nos interfaces utilisateurs, et ca c’est beau… chapeau et on se retrouvera en dehors de la matrice.

  9. Belle photo, beau texte…
    Un vrai hommage, qui ne sent ni le “pomme-C / pomme-V”, ni la naphtaline… un texte avec du ressenti et de l’affectif, un texte original, bref un texte comme les produits de Jobs !

  10. Bel article, bien écris, avec quelques fautes et oublis mais le message est clair.
    Je suis tout à fait en phase avec le contenu. Steve était une Rockstar dans la sphère Apple et même un peu au dela.
    It is time now to get hungry, to get foolish!

  11. Certainement le plus belle hommage, tlm vas parler de lui comme le visionnaire et le chef d’entreprise mais ils vont tous oublié selon moi que c’était un Geek ! Bravo encore

  12. karenax
    6 oct, 2011, 09:51 #14
    « Jobs a tout d’abord accompagné la sortie de l’informatique de ses différents ghettos. »
    c’est juste totalement l’inverse, jamais personne n’avais autant ghettoisé l’informatique avec cette bulle Ibidule
    ———————————————
    Karenax, t’es né en 1985 ? Va sur youtube, tape Apple 1984 je pense que tu tomberas sur une vidéo qui viendra soulever toute l’essence de cette phrase :p Cela dit, avec le temps, ça c’est inversé et cette vidéo pourrait effectivement être portée contre eux et non contre Microsoft.
    Très bonne chronique !

  13. J’ai horreur de l’écosystème Apple. Pourtant, je salue l’homme pour ses qualités de leader.
    Mais j’ai du mal à entendre tous ces commentaires dégoulinant de sympathie.

    Steve Jobs a changé vos vies?

    La semaine dernière le prix Nobel de médecine 2011 est mort, lui aussi, d’un cancer du pancréas. Grâce à ses découvertes sur le système immunitaire, on fabrique des vaccins, des médicaments, on combat des maladies autoimmunes. Il s’appelait Ralph Steinman. LUI a changé la vie de milliards de gens. Personne n’en parle.

    Donc voilà, redescendez un peu sur Terre, SJ c’était un chef d’entreprise.

  14. @Fab
    “La semaine dernière le prix Nobel de médecine 2011 est mort, lui aussi, d’un cancer du pancréas. Grâce à ses découvertes sur le système immunitaire, on fabrique des vaccins, des médicaments, on combat des maladies autoimmunes. Il s’appelait Ralph Steinman. LUI a changé la vie de milliards de gens. Personne n’en parle.”

    Va sur un forum de médecine….

  15. Merci pour cet article bien écrit et plein d’émotion 😉 J’aime Apple et j’espère que la relève va savoir nous faire rêver autant que Steve l’a fait pendant ces dernières années.

    Modeste hommage à Steve Jobs sur Bonjour Post-it ce matin :love:

  16. @fab attention il ne faut pas dire cela tu vas te prendre des -1…
    A un moment il faut arrêtez SJ révolutionner l’informatique ce qu’il ne faut pas lire.. Si vous m’aviez dit Bill Gates je dirais oui car SJ n’a fait que reprendre ce qu’était l’informatique des années 70, j’y étais donc je peux en parler, le monde à la mode IBM des machines fermées avec un seul OS tu achètes la machine et l’os et basta. C’est Ms qui a démocratisé et a changé le visage de l’informatique en découplant l’os de la machine et qui a permis de baisser fortement le prix du micro-ordinateur individuel et l’a diffuser dans le monde ce qui a été un progrès énorme(moi j’étais plutôt DR dos)!
    SJ n’a fait qu’appliquer à la téléphonie sa philosophie package os+matériel qui marche un temps, plafonne pour devenir confidentiel…La technique Apple c’est le pillage de technologies préexistantes et de les compiler, la souris le tactile la couleur et j’en passe, certes c’est là ou se trouve l’art d’Apple mais en fait très peu de véritable INVENTIONS!
    Redonnez de la fierté au geek là j’ai eu mal aux yeux bon c’est peu être le genre qui veux cela, je laisse tomber….
    Un jour il faut sortir de chez vous et regarder dans le monde ce qu’est Apple hormis une marque pour bobos et pisseuses des mégalopoles du nord!(prenez un billet au lieu d’acheter un iphone et allez en Asie en Afrique en Am-sud et vous comprendrez ce que je veux dire)
    RIP SJ mais là il faut arrêter avec les révolutionnaires c’était un grand patron pas un bon patron il a délocalisé comme les autres et ne fait que le bonheur de ces actionnaires!!!!

  17. cxhx : tu t’énerves tout seul, il est écrit dans la chronique qu’Apple a finalement inventé très peu d’objets ou de marchés.

  18. mon dieu j’ai une idée :
    Qu’Apple pusse rendre hommage à Steve Jobs dans ses prochaines interfaces, sur fond sombre… et là… et là on aurait ENFIN de la beauté et de l’élégance dans les OS d’Apple.
    Je dis ça j’ai rien dit

  19. Pour preuve qu’apple c’est visionnaire , suite au show du iphone 4s l’action apple a chuté car le téléphone n’a rien de réellement innovent et avec amazon le secteur des tablet ils sont susceptible de perdre ce secteur .
    Ils font bouger la concurrence c’est tout mais ils n’apportent pas grand chose , en tout cas rien de fondamentale , ils restent dans le bling bling , le futile .

  20. Très bel hommage.

    Pour moi le point le plus fort de Jobs était sa vision utilisateur des produits qu’il concevait. Ce sont de multiples petits détails qui semblent insignifiants mais qui rendent la vie numérique tellement plus facile chaque jour.
    J’adorai aussi son côté rock star et anti-conformiste, car ça c’est ce qui énerve le plus les “costard-cravaté-rillettes sous les bras” que je croise chaque jour dans mon boulot.
    Ce mec était un visionnaire.

  21. @Laam tu écris “Jobs a tout d’abord accompagné la sortie de l’informatique de ses différents ghettos” Avec IBM et Apple l’informatique serait encore un truc pour les elites et les entreprises…

  22. SJ, tes machines, tes ipad, tes imac sont légions chez les médecins, chez les spécialistes, dans les hôpitaux… Tu n’as pas révolutionné des milliards de gens comme des prix Nobel de médecine, mes tes machines qu’ils utilise participent grandement au bien être des gens soigné par ces même médecins. Au revoir bonhomme, tu à changé ma vision de l’informatique, merci.

  23. C’est une chronique hommage… je pense que certains peuvent s’abstenir de critiquer sont travail, l’homme. Ils font cela depuis des années chaque jours. Un jour sans cracher dessus, c’est possible ?

  24. @fab “prix Nobel de médecine 2011”
    Je comprend ton sentiment mais d’où t’as vu que c’était un site de médecine ici…?
    Leur apports respectifs à ce monde ne sont pas comparables car c’est pas le même domaine d’action (d’où le thème du site)

  25. iEstmort…

    Etrange tout de même. Sa mort suiviendrait au lendemain de l’annonce de l’iPhone 4S (S comme Steve ?) ? La sortie de cet appareil à inhabituellement été faite avec 6 mois de retard sur le calendrier habituel ? Tout ceci sent l’orchestration à plein nez et ça ne m’étonnerait pas qu’il est été sous respirateur artificiel et débranché juste le jour J. C’est trop gros !

    Je ne serai pas étonné que dans ce monde régit par le pognon, même la mort d’un homme puisse devenir un outil marketing pour doper les Ventes d’un objet.

  26. Aucune personne qui meurt ne mérite une actualité si ce n’est dans la nécrologie d’un journal , toute homme et unique et magique !!!! je ne comprend pas pourquoi on doit médiatiser la mort d’une personne sous prétexte qu’elle a vendus du matos ou quelle a vendus des chaussette c’est malsain comme campagne !

  27. @ sheeloo : c’est pas Microsoft qui est visé dans la pub 1984, mais IBM !
    [i]cette vidéo pourrait effectivement être portée contre eux et[/i] ?
    nan, pas pourrait … devrait !!
    et toi au fait, t’es né en 82 ?
    hey, René la science, quand on sait pas, on s’ecrase 😉

  28. J’vais pas me faire d’ami, mais on s’en fout pas un peu ??? on a l’impression que votre gourou est mort …apple une secte pour bobo ??? why not …

  29. Bel hommage à un des grands inventeurs de ce siècle.
    La page d’accueil du site d’Apple est un bel hommage également, avec juste le nom et 2 dates, j’aime beaucoup !

  30. @lâm Désolé de ne pas avoir la même vision que toi du monde!
    Je vais aller pleurer cette perte et prier pour que les actions d’Apple vont finir par remonter!

  31. L’homme Steve a lui au moins rempli entièrement sa mission, ses projets ont aboutis, il a réussi! Hommage a Steve Jobs! Goodbye Steve!

  32. moi aussi je trouve ça louche la mort de steve jobs juste un jour après l’annonce de l’iphone 4s
    et si apple sortait une serie limitée iphone 4s steve jobs… hummm encore du fric à se faire, ils ont du y penser c’est sur!! euh l’iphnoe en noir bien sur 😀

  33. Aujourd’hui il ne s’agit pas encore de troller sur Apple , je ne suis pas pas non plus fan d’Apple , loin de là. Mais aujourd’hui il s’agit de rendre hommage à l’homme qu’il était .
    Quoi qu’on en dise c’était un grand homme, un grand patron, un visionnaire qui tirait Apple mais aussi tous ses concurrents vers l’excellence , et faisait repousser les limites de chacun en matière d’innovation technologique. Certes on aime ou pas les produits Apple, mais l’homme lui était admirable ( comme certainement beaucoup d’autres dont on entend pas parler) il n’y a qu’à regarder son discours de remise des diplômes :
    http://www.youtube.com/watch?v=FVISNcjrj5s
    Repose en paix.

  34. Loin de moi l idée de troller, parce qu une personne et morte que ca n affectera pas ma vie personnelement mais il a pas de quoi s en rejouir (ni d en faire une depression) mais je pense qu un site aussi fan d apple que JDG nous sortirai autre chose qu’un hommage bidon qui pour moi me suis toujours refuser de toucher un produit apple par principe (j adhere pas au parce que c est un peu plus beau je te le vend 3 fois plus cher, ni a mes prises elle sont compatible qu avec mon matos, ni meme utilise mes logiciel basé sur de l open source mais que moi j ai bloqué parce que je suis profondement liberaliste) mais il y avais des qualités, des idées même si au final pour moi apple n as jamais rien inventé ni totalement innové, ils ont avant tout forcé les constructeurs a se jetter a l eau…..
    Personnelement je lui reconnaitrais surtout qu il a mené son bateau jusqu au bout en croyant en ses idées et gardant son cap.

    Et pour FAB tu sais la notoriété c est une choses bizarre la mort de mère theresa eclipsé par la mort de diana …….

  35. @cxch : tu peux pas éviter de troller 5 secondes lorsqu’on rend hommage à un homme qui a influencé la vie de beaucoup de monde, c’est trop dur ? Prends un peu de recul, ton message m’apparaît (et probablement à d’autres) ultra déplacé dans ce contexte.

    RIP Steve, c’est toi qui m’a donné envie de faire carrière dans l’informatique.

  36. @fab
    Mdr le commentaire…va voir sur les sites de médecine s’ils ont parlé de la mort de Steve…mais lol quoi…
    Chacun fait son boulot dans son domaine, si Ralph Steinman a révolutionné le monde de la médecine, Steve Jobs en a fait autant pour le monde de l’informatique, donc arrêtes de dire n’imp.

    Sinon très beau texte, un bel homage même si on en connaît pas l’homme, on ne peut qu’apprécier que des gens fassent de genre de chose.

    Merci Lâm.

  37. “La semaine dernière le prix Nobel de médecine 2011 est mort, lui aussi, d’un cancer du pancréas”.Effectivement il aurait mérité qu’on parle de lui et de ses travaux bien plus que steeve Job, il est certains qu’il a travaillé pour une cause honorable!Respect et hommage a ceux qui ne font pas des milliard de dollars mais qui permettent de sauver/d’améliorer des milliard de vies!

  38. Lecteur régulier mais ne postant que rarement en commentaire, je tenais à souligner le très bel hommage rendus à cet homme!

    Article très soigné, avec des analyses très fines, des méthaphores intéressantes, une sincérité que l’on ressent directement tout ça agrémenté d’un esprit subtil.

    J’ai eu un très grand plaisir à parcourir cet article, merci à toi Lâm et salutation à Mr. Jobs.

  39. Bonjour ,

    Anti-Mac de la première heure pour une question de goût .
    Jobs restera a jamais un emblème , le Mr je sais tous et fait de l’or avec rien .

    Quand on voit le nombre de personne prête a mettre une fortune dans un Iphone , et le nombre qui ont fait une crise d’angoisse quand ils ont appris la sortie d’un Iphone 4S et non d’un 5 . Ca donne a réfléchir sur l’impact qu’il a eu sur leur culture .

    Qui peu le concurrencé ? Personne .
    Pourquoi ?
    Ces plus gros ” concurrent ” sont Google et Microsoft .
    Microsoft assemble des pc ? Non . Et des smartphone ? Non plus ?
    Un MP3 peu etre ? Encore moins .
    Mircrosoft se contente de crée la partie OS .
    Et Google ? Lui par contre commence a assemblé des choses , mais n’as pas encore la carrure pour concurrencé Apple .

    D’une société a la dérive , il en ai sortie quoi ? l’OS le plus stable du monde .
    Un smartphone hors de prix que beaucoup veulent
    Des ordinateurs ” tous public ” ( faut pas être pauvre quand même … )

    Il a battit tous un empire , qui fait partie des mœurs .
    Champion toute catégorie des procès en tous genre pour gardez sa création bien a lui et même plus encore .

    J’ai se profond respect pour se Monsieur qui a marquer des générations .
    Lâm , ton hommage est vraiment génial .

  40. Jolie chronique, mais pour moi son véritable héritage restera son discours à l’Université de Stanford. (Disponible en sous titré sur dailymachin il me semble.)

    @cxhx : marrant ta façon de réécrire l’histoire. Je le sais parce que j’y étais aussi …

  41. T’étais pas obligé de précipiter ta chronique aujourd’hui. L’info va bien prendre deux semaines dans les actualités.
    Ce qui me turlupine , qui va prendre la place?

  42. SVP pas d’enterrement publique ou transmis en direct (avec de la pub en haut, en bas, a gauche, a droite, avant, pendant, après), sur Youtube, Dailymotion, Ustream, canal+, CNN, TF1, M6, à la télé, à la radio, sur Ipad, sur Iphone de Steeve Jobs…SVP restons humain!

  43. Je poste rarement mais là, je ne peux que saluer cette très belle chronique faisant office d’hommage, félicitation Lâm 😉

  44. Il était le messie, a entrepris de nous amené à la Technologie. Même s’il n’est pas le seul, il était le premier, la figure principale. Au point qu’aujourd’hui les geeks, accros à la technologie, bidouilleurs, ont la côte, sont reconnus, et sont fiers d’en être.
    Que l’on soit pro ou anti-Apple, on ne peut nier son empreinte sur nos habitudes technologiques, nos comportement face aux nouvelles technologies.
    Un grand merci Steve.

  45. Aujourd’hui un geek s’en est allé…

    Apple, c’était lui ! Pas lui seul c’est sûr, mais ce qu’il a fait de cette société, la quantité d’iphone, de mac,… qu’il a réussi à faire vendre montre que cet homme avait tout compris de ce que sont les intérêts du grand public.
    On peut dire ce qu’on veut de la politique de la marque, politique que SJ a insufflé, mais l’homme était profondément geek, comme nous tous, et visionnaire, comme peu le sont.

    Il est resté l’âme d’Apple, jusqu’au dernier moment, et c’est triste pour lui et pour sa famille.

    RIP Mr Jobs

  46. Qu’on aimait ou qu’on aimait pas le personnage ou la marque, il est indéniable qu’elle a changé pas mal de chose dans le monde informatique…
    J’ai beaucoup aimé l’allusion au cadeau dans un cadeau, car si le smartphone ou la tablette existaient déjà, c’est tout de même Apple qui les a démocratisés… Mais, c’était un vrai package, avec une expérience utilisateur qui n’existait pas encore telle quelle.
    Qu’on ne jure que par Apple ou pas du tout, il faut avouer que Steve Jobs, avec son regard peut-être peu ouvert, un peu d’enflure qu’on peut coller au personnage était un génie en soi, et que c’est grâce à celui-ci que beaucoup se prêtent un peu plus à l’informatique (au sens large)…

  47. meme si on aime pas ce que fais Apple,la technologie des smartphones et des ordi a bien avancer grâce a ce grand monsieur et personne ne pourras dire le contraire c’etait en effet un génie

  48. concernant le comment de Fab sur le Prix Nobel de médecine.
    je trouve qu’il n’est pas juste de le qualifier rapidement de troll.

    quelqu’un lui a répondu ici c’est un site de geek pas de médecine. etc…
    La question n’est pas de savoir s’il a ou non révolutionner le monde informatique (bien sur que oui) mais si comme beaucouo le disent, et le crient, il a révolutionné nos vies. (et quelle vies? nous occidentaux? Job à délocalisé dans des usines pour des bouchées de pain. Apple a t il changer leur vie a ces gens?)
    c’est surtout ca qui peut choquer.

    Parler de medecine sur un site de geek c’est justement pertinent des lors qu’on parle du sort de l’humanité sur un site informatique/technologie.

    j’ai un mac, j’adore mon mac. mais je pense pas que SJ ai tant fait pour l’humanité. En tout cas pas plus qu’ Henri Ford.

  49. J’ai horreur de l’écosystème Apple. Pourtant, je salue l’homme pour ses qualités de leader.
    Mais j’ai du mal à entendre tous ces commentaires dégoulinant de sympathie.
    Steve Jobs a changé vos vies?

    La semaine dernière le prix Nobel de médecine 2011 est mort, lui aussi, d’un cancer du pancréas. Grâce à ses découvertes sur le système immunitaire, on fabrique des vaccins, des médicaments, on combat des maladies autoimmunes. Il s’appelait Ralph Steinman. LUI a changé la vie de milliards de gens. Personne n’en parle.

    Donc voilà, redescendez un peu sur Terre, SJ c’était un chef d’entreprise.

  50. Cet nécro est très très bien… Steve Jobs est le premier à partir d’une génération geek (à mon sens)… Il laissera un vide derrière lui sans aucun doute… Cet homme était un fou et ce dans tous les sens du terme. Il nous amène des produits chez que l’on aurait jamais imaginer (“nous savons ce que nos clients veulent avant eux” et dieu sait que c’est vrai)… il nous a fait évoluer tout à chacun. Tout en n’oubliant pas que bon nombre de ces collaborateurs ne gardent pas qu’un bon souvenir.
    Bref pour ma part, et sans vouloir polémiqué cet homme était un génie… ni plus ni moins. Merci à toi Steve…

    Tendres pensées à sa famille et à ces proches

  51. Très belle chronique qui sort des sentiers batus. Affreuse nouvelle en revanche. Moi non-plus je n’arrive pas à voir Steve comme mort. J’espère que la pomme se porte bien sans lui…
    Pensez-vous que ses successeurs sauront maintenir le cap ?

  52. comprends pas j’ai eu qu’un seul produit apple et je l’ai trouvé à chier donc je trouve ridicule tout ce bordel mais bon…

  53. Un excellent homme d’affaire est partie, ok, on ne peut pas dire le contraire, il avait vraiment l’art de vendre du rêve, un véritable guru. Quand on parle de génie… bof bof, un très bon assembleur oui (pour ne pas dire pilleur), l’interface graphique=>invention de xerox, la souris=>xerox , l’apple 1=>Wozniak plutôt que Jobs, c’est marant mais c’est souvent comme ça, ceux qui savent vendre se font passer des génies alors que les créateurs restent dans l’ombre…
    Pour parler de révolutionnaires (pour la technique), citez Bill Gates, pour l’idée des OS génériques, Stallman pour GNU, Larry Page et S Brin pour google, ok, mais pourquoi Steve Jobs?

  54. Même après la mort de quelqu’un, ya toujours des mecs prêts a pourrir les commentaires, quand vous entrez dans un cimetière vous la fermez, et bah la c’est pareil, c’est une page et un article de commemoration dédié a Jobs, veuillez au moins respectez ça.
    Vous avez tout le forum et vous avez eu des années pour le massacrer, c’est un peu de continuer ce combat idiot de savoir si la poule est venu avant l’oeuf.

  55. @CXHX qui a dit que c’est lui qui a tout créé? si tu lisais les premières lignes du premier paragraphe de l’article peut être :

    “En soi, Apple a inventé peu d’objets ou de marchés, mais Jobs leur a donné une âme, une personnalité.”

    CQFD
    évite déjà de perdre ton self-Control après 3 lignes 😉

  56. Je me joint à vous pour partager ma peine suite à la disparition de Steve Jobs. Véritable visionnaire des nouvelles technologies, il s’est battu pour sa vision du monde où la technologie serait au service des utilisateurs avec une interface simple et intuitive.
    Sans le connaitre, on a le sentiment d’avoir perdu un membre éloigné de sa famille, un peu comme un oncle un peu fou mais génial. Le monde perd aujourd’hui un grand homme, et je me joint à la tristesse de tous.
    j’ai fais un hommage modeste sur mon blog http://www.geektoday.fr

  57. Première réaction sur JDG, premier commentaire. Ce n’est pas innocent. Dans un premier temps, j’ai trouvé cette chronique assez juste dans son ton. Dans un deuxième, le sentiment est le même puisqu’il s’agit là d’une réaction pleinement humaine à la mort de quelqu’un. Avec un tant soit peu de recul, il se forme une sorte d’évidence : les réactions quasi unanimes à la mort de Steve Jobs sont assez symptomatiques : il y a un fort côté émotionnel à tout cela. détracteurs comme adorateurs reconnaissent, dans les faits mêmes, une influence très marquée de Steve Jobs sur le monde technologique. C’est très exactement là que l’homme était bon. Un as du marketing qui a su rendre désirable des objets technologiques par essence laids. Quelqu’un qui su faire pénétrer dans la vie de tous les jours l’informatique, la téléphonie mobile, le baladeur. De beaux objets, certes, mais avec une machine incroyable derrière… Plus qu’un ordinateur, plus qu’un téléphone, plus qu’un baladeur, c’est une image qu’il a su vendre. Malgré tout, derrière la machine marketing, il y a tout de même un individu qui a su truster une industrie. Emotionellement et philosophiquement. Le premier point est évident, le second est d’évidence : derrière le produit, il y a un usage. Tous les détracteur des produits Apple n’ont en réalité qu’un seul argument : d’autres produits sont meilleurs technologiquement. Ce n’est pas forcément faux. Mais, tous les produits ne sont pas tournés vers l’utilisateur… La force d’Apple et de Steve Jobs a aussi été de rendre simple l’utilisation. Si l’image du marketing est souvent de faire acheter à quelqu’un quelque chose dont il ne veut pas, dont il n’a pas l’utilité et dont il n’a pas les moyens, Steve Jobs a réussi à rendre désirables des objets qui sont devenus indispensables grâce à lui (ces deux points limitant l’aspect pécunier… apple n’est pas gratuit, mais il faut aussi avouer qu’ils ne sont pas les plus chers). En d’autres termes, s’il n’a pas révolutionné les technologies, il a tout de même bouleversé les usages. Il a tout de même, et c’est pour cela que nombre de geek ne l’aiment pas, limité le côté technologie pour la technologie et recentré le débat sur l’utilisateur. On dira que cela n’est tourné que vers le profit. Certes. Il faut tout de même arrêter d’être naïf ou bien faussement naïf : bien évidemment le profit et l’actionnariat comptent… mais si cela est compatible avec un certain intérêt du consommateur, cela n’est pas décriable : personne n’y perd. Les utilisateurs y trouvent satisfaction : un bel objet, un objet simple d’usage, un objet qui correspond dans ses fonctions aux attentes du plus grand nombre. Les actionnaires y trouvent satisfaction parce qu’une valeur d’action n’est pas sans rapport avec des ventes… On ne vends pas si ce que l’on vend ne permet pas de satisfaire un certain nombre de besoin. Une grille de lecture simple serait la pyramide de Maslow quant à la satisfaction des consommateurs. Dans l’ordre : du besoin de sécurité au besoin d’estime en passant par le besoin d’appartenance (puis le besoin de réalisation) les produits “Steve Jobs” ont réussi à s’imposer. Du marketing ? Certes. Sans acheteur cette notion n’a pas lieu d’être. Steve Jobs un visionnaire ? Sans aucun doute puisqu’il a réussi tout cela.

  58. Et pas un seul mot sur Pixar?? Je suis vraiment surpris par cet article, et par les commentaires….. Steve Jobs, ce n’est pas QUE l’iphone ou le Mac….

  59. Merci de respecter cette page “Hommage”, un minimum de respect s’il vous plait.
    Vous avez eu 25 ans pour critiquer, maintenant qu’il est mort vous comptez lui lâchez la grappe ou continuer a vous enfoncer dans votre bétise ??

    PS: Lam, très belle chronique 8)

  60. J’aime bien cet hommage.
    On a entendu toute la journée que Jobs était un grand inventeur.
    Je ne pense pas mais il savait magnifier les inventions des autres en revenant à l’essentiel : le plaisir d’utilisation d’un objet qu’on aime.

  61. M Jobs n’est plus je ne dirais qu’un mot RESPECT. Quand je lis les commentaires de certains qui sonnent comme “il n’a pas révolutionné le monde, c’est juste un patron et autres” je me gausse LOL. Pour ceux qui n’en n’ont sans doute pas conscience SJ via Apple ont vraiment apporté des avancés majeures dans le monde de la techniques: allé une petite séance de nettoyage de méninges?

    – Avant qu’Apple ne généralise le concept de bureau convivial vous avez sans doute oublié comment c’était bon de se servir de Win 3.11 voire du DOS (certain se contentaient sans doute d’utiliser sans oser prendre du plaisir) (Amiga avais aussi un bureau mais Apple l’a installé dans le paysage). Et puis win95 est arrivé et les gens ont oublié?

    – Avant qu’Apple n’apporte de la mode de la couleur dans le monde l’informatique avec l’imac et MacOS X les gens adoraient sans doute leur boites beiges et leur écran avec de boutons gris mais maintenant ils ont des thèmes et ils se posent plus la question ?

    – Avant qu’Apple n’installe un modèle économique stable avec l’ipod autour de l’iTune Music Store, les gens ont sans doute oublié la merde que c’était au niveau des balladeurs numériques et comment-ça acheter de la musique en ligne et que ça marche directement sur mon balladeur sans me prendre la tête? Ah oui le top du top c’était le MD lol

    – Avant qu’Apple n’installe un modèle économique stable avec l’ipod autour de l’iTune Music Store, les gens ont sans doute oublié la merde que c’était au niveau des balladeurs numériques et comment-ça acheter de la musique en ligne et que ça marche directement sur mon balladeur sans me prendre la tête? Ah le top du top c’était le MD lol

    – Avant qu’Apple ne n’installe le concept d’un téléphone faisant plein de chose et étant opérable facilement avec les doigts les gens ont oublié qu’ils adoraient taper leur SMS en appuyant 15 fois sur deux touches pour essayer d’aligner trois mots et surfer le web avec scrollant comme des fous ou en piquant leur téléphone avec cette aiguille à tricoter de styllet. Ah oui aujourd’hui ils surfent sur des smartphones à navigation tactile donc c’est bon

    Bon on va pas toutes se les faire 😀 (tient le hub numérique aussi)
    Alors oui Steve Jobs a permis d’installer des concepts majeurs qui ont révolutionné notre monde numérique et qui aujourd’hui font tellement partie de notre quotidien qu’on ne s’en rend plus compte…
    Que serait notre univers numérique sans des visionaires et des sociétés capables de reconnaître un concept incontournable et ayant l’insolence de l’imposer pour ensuite permettre son adoption par la majorité? Demain sera-t’il aussi excitant ?

    Je fais partie de la génération MacOS X et c’était de la bonne merci Steve (quoique BeOS ça roxait pas mal non plus 😉 )

    PS: je n’ai pas d’iPhone ni d’iPad mais un 8600 avec 10.3.9 et des nokia et une folio 100 rootée 😀 .
    Fly away Steve, fly away….

  62. Désolé d’avoir déclenché un tollé je ne répondrais pas point par point mais certains on la même vision que moi et je pense c’est pas parce que l’on rend hommage que l’on doit travestir la réalité ne serait ce que pour ne pas spolier les anonymes plus qu’ils ne le sont!
    Il est indéniable que SJ c’était Apple et Apple c’était SJ et pour moi pas plus…
    Je ne rajouterais qu’une chose L’invention n’est pas l’innovation et la technologie pas le marketing!

    Ps: @david tu es sérieux en écrivant que des objets ont une âme une personnalité???
    @yotta La dernière fois que je suis allé dans un applestore les ordinateurs étaient tous blanc ou gris certes métal mais gris et cela te permettra de comprendre le terme ré-inventé!!!!

  63. Bonjour

    Juste un mot

    UN GRAND HOMME!!

    J’ai ete attristé hier en apprenant la nouvelle avec quand meme a la limite je n’y croyait pas!

    Cordialement

    Fabrice

  64. Bravo @samuel pour ce commentaire qui résume tout. Pas d’hypocrisie ni de mensonges, juste la vérité simple… encore Bravo !

  65. @Cedric : Merci. J’ai écrit cela parce que, comme pour tant d’autre, cette mort là est marquante. Les détracteurs et les adorateurs ont tous été marqués par Steve Jobs : on aime ou bien l’on déteste mais on reste passionné. Cela veut bien dire que cette homme là aura marqué son époque. Ensuite, je suis quelques peu chagriné de la tournure que prennent certains débats… On peu être passionné, mais cela ne doit pas tourner à l’argumentaire haineux et stupide, que ce soit pour les partisans ou les détracteurs. Rien n’empêche de reconnaitre certaines vérités en gardant raison et intelligence, sang froid et calme. Une mort, même si elle reste un élément de la vie, est tout de même un événement malheureux…

  66. Enfin un article qui se différencie. C’est très bien écrit et c’est proche de ce que je pense également du personnage. Bravo.

  67. iStone

    Qui pour succéder à ce monstre sacré de l’informatique en liberté ?
    Personne…
    Je ne vous le fais pas dire… qui peut mieux faire ? Personne…
    Je ne vous ai rien dit mais je vais tout vous dire…
    J’ai entre les mains l’invention qui dispense de toutes les inventions…
    Qui va réconcilier les fins que l’on vise et les moyens dont on dispose!
    L’objet qui se moque de tous les objets … l’appareil à nul autre pareil…
    Je l’ai baptisé : l’I Stone… il fallait y songer… stone… le monde est stone! 🙂

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/10/istone/

  68. Boarf, perso ça me fait ni chaud ni froid.
    Je ressens une douleur lorsque cette personne m’a apporté quelque chose dans ma vie. De sentimental quoi. En quoi SJ m’a bouleversé ? Rien.

    @Fab Je suis tout à fait d’accord. Même si l’on est sur un forum d’informatique, je pense qu’il voulait dire qu’on devrait plus parler de cet homme dans les médias que de SJ. Lui a sauvé des vies.

    Je respecte sa mort, comme je respecte la mort et le deuil de la famille de mon voisin il y a quelques semaines. Rien de plus.

  69. “Steve Jobs a changé le monde”. Faut vraiment arrêter avec ces conneries.
    Le monde, c’est 7 milliards d’individus dont la plupart vit avec moins de 3 dollars par mois, est illettré, n’a pas accès à l’eau potable et, pour beaucoup, souffre de malnutrition.

    Alors essayez, de temps en temps, d’arrêter de vous regarder le nombril : le monde, le vrai monde (pas le votre où vous êtes enfermés, méprisant 99% de la population pas geek car n’ayant pas l’électricité, saleté de pauvres!)… il ne connait pas Apple, il ne connait pas Steve JObs, ne sait pas et ne saura jamais qu’il a existé. Le monde, le vrai monde n’a aucune conscience que l’iPhone existe. Et heureusement pour eux, car s’ils savaient que des gens (et le pire, c’est qu’ils en sont désormais fiers) sont capable de dépenser dans un appareil à lancer des pigeons une somme qui leur pemettrait de nourrir toute leur famille pendant des années, ils seraient profondément écoeurés.

    Alors non, Steve Jobs n’a pas changé le monde. Il a juste changé le vôtre. Essayez, un jour, se sortir de cet égoïsme malsain et cynique pour voir ce que c’est vraiment le monde.

  70. @cxhx
    je dirais plutot compaq alors plutot que SJ, ce sont les ibm compatibles qui ont veritablement democratisé les pc dans les années ’80.

  71. On est sur un blog geek d’accord mais quand meme…glorifier un brillant commercial de l’industrie tecno…quand je pense que mes parents glorifiaient plutot che guevara je pense que les temps ont bien changé.

  72. bravo vraiment je pense qu’on pourais meme le sitée comme l’homme qui a changer le vision du future ! 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 🙂 bravo ! merci Jobs 😉 RIP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *