Quelques chiffres de ventes consoles et jeux pour la France

Par François le

Pour la deuxième année consécutive, le Centre National du cinéma et de l’image animée a réalisé une étude portant sur la consommation de jeux vidéo sur support physique (en boutique quoi) dans notre pays. On va essayer de vous livrer une version lisible de cette étude…



La première catégorie qui va nous intéresser dans cette étude concerne les parts de chiffre d’affaires captés par les consoles par rapport au PC. Si on en croit l’étude, 71.8% du chiffre d’affaires se fait sur les consoles de salon. Cela représente 6.5 points de plus que l’an dernier. Le chiffre d’affaires 2010 des consoles portables a connu un recul de 25% par rapport à l’an dernier, et celui du PC un recul de 16.6%. Il semblerait que le marché de la console portable chez nous subisse le même ralentissement que partout dans le monde. Les ventes de DS ne faisant que baisser, le marché retient un peu son souffle, en attendant le décollage de la 3DS et la sortie de la nouvelle console portable de Sony. Le PC lui continue doucement de perdre pied dans l’univers vidéo-ludique.

On apprend aussi que le marché du jeu vidéo est toujours en baisse, de 4% par rapport à l’année précédente (déjà en baisse de 4.8%). Que le prix moyen d’un jeu vendu en boîte est toujours 37,3€. Le marché est occupé a 95,3% par des jeux venus de pays étrangers… Notre production locale est donc de 4,7%.

Parlons maintenant un peu des chiffres de ventes des jeux sur consoles… On constate une nette progression des ventes de jeux PS3 et Xbox 360 (respectivement +37,5% pour la PS3 et +14,3% pour la Xbox 360). La Wii connait elle une baisse de 15% et la DS de 25,3%. La PSP n’est pas forcément mieux lotie avec une baisse de chiffre de vente de jeux de près de 23,3%.

Ce qui donne en part des recettes totales le classement suivant :

1/ PS3 : 29,8%
2/ Wii : 24%
3/ Xbox 360 : 16,7%
4/ DS : 13,8%
5/ PSP : 3,3%

Pour finir avec les chiffres… Sachez que les FPS et les jeux d’actions progressent en part de marché, au détriment des jeux de sports notamment. Analysons un tout petit tout cela : on constate que malgré la crise, le marché du jeu résiste plutôt bien.

La chute annoncée (depuis déjà longtemps) du PC n’est tout de même pas encore pour tout de suite dans le monde, mais la France semble prendre un leadership bien gênant sur ce sujet. Les sorties (pour bientôt) de gros titres PC, comme le mmo The Old Republic, ou encore Diablo III, et plus près de nous Battlefield 3, devraient booster les ventes pour la fin d’année. La durée de vie plus longues des consoles finie toujours par favoriser le PC qui bénéficie toujours des évolutions technolgiques plus rapides. Les grosses consoles de gamers ont bien repris du poil de la bête sur les consoles plus casual… Si le mouvement était attendu avec la sortie du PS Move et de Kinect, on ne peut pas tout expliquer par cela. Car pour le moment les jeux utilisant correctement ces deux “accessoires” ne sont pas encore légion. Assisterions-nous à un changement de sens du marché ? Pas sur. Mais cela valide en tout cas pour l’instant les choix de Sony, avec une console prévue pour une durée plus longue que ses concurrentes. La PS3 reste d’ailleurs la chouchoute des ventes chez nous.

Le mouvement récent de Nintendo vers les gamers avec sa Wii U illustre bien mon propos. Big N proposera toujours son gameplay casual à base de Wiimote, et la puissance nécessaire pour ne pas paraître ridicule face à la concurrence. Mais pour combien de temps ? C’est la vrai question !

Voila, j’espère avoir éclairé votre lanterne !

stopwatch 3 min.