BTjunkie n’est plus

Sur le web

Par Membre rédacteur le

La série continue pour les services de partage en ligne, après les très connus et médiatisés MegaUpload, Fileserve, Rapidshare (dans une moindre mesure mais tout de même) et Co, c’est au tour de la scène du Torrent d’être secouée par une fermeture prématurée de l’un de ses acteurs principaux suite au mouvement de panique général qui anime le web: BTjunkie.

Plus connu outre-Atlantique, mais non moins utilisé en Europe (notamment en France), BTjunkie s’est empressé de mettre un terme à ses activités, et ce, avant de subir des poursuites de l’industrie du cinéma et de la musique américaine. C’est donc l’un des plus gros pôles de tracker au monde qui fait un adieu remarqué à la toile et son fondateur ne laisse planer aucun doute quant aux raisons de la fermeture du site :

La décision n’a pas été facile, mais nous avons décidé de fermer volontairement. Nous nous sommes battus depuis des années pour votre droit de communiquer, mais il est temps de tourner la page. Ça a été l’expérience d’une vie, nous vous souhaitons le meilleur […] La guerre est loin d’être finie

Interrogé par le site TorrentFreak, il précise que les actions judiciaires menées contre MegaUpload, The Pirate Bay et les récentes injonctions ordonnées à l’encontre de sites tels que Fileserve ou Rapidshare ont eu raison de sa volonté de maintenir son service.

BTjunkie faisait également partie depuis de nombreuses années de la « wanted list » de la MPAA le lobby américain du cinéma, aux côtés vous l’aurez deviné des autres acteurs majeurs que sont The Pirate Bay, MegaUpload et toutes ses ramifications, IsoHunt ou encore Demonoid pour n’en citer que quelques-uns.

C’est donc le coup de grâce qui a été porté à BTJunkie qui faisait déjà l’objet d’un dé-référencement de la part de Google dans ses résultats de recherche ainsi que d’une interdiction d’exister dans certains pays notamment l’Italie.

Après la fermeture de MegaUpload, OVH a constaté une augmentation significative de la bande passante libre et elle a qualifié ce phénomène « d’effet MegaUpload », parallèlement, Internet Observatory spécialisé dans la publication de statistiques détaillées sur l’utilisation de la bande passante internet à travers le monde note une hausse significative du trafic p2p depuis la fermeture de l’un des plus gros sites de Direct Download au monde.

Ces informations conduiront certainement à une pression accrue sur les cibles potentielles des autorités et la communauté est consciente que l’avenir du partage de fichiers en ligne se joue ici et maintenant.

Cette annonce est-elle en mesure d’impacter vos habitudes d’utilisation de l’internet ?

Source: Source