Les développeurs d’Halo contre la fin de l’occasion sur Xbox 720

Par Rédacteur Invité le

C’est sans doute LA rumeur la plus reprise ces derniers temps dans le petit monde du jeu vidéo : parmi les « évolutions » amenées par la Xbox 720 pourrait se trouver… l’impossibilité de lancer des jeux d’occasion.



Evidemment, des avis divergents sur la question n’ont pas tardé à éclore. Certains sont pour, d’autres contre. C’est d’ailleurs le cas de Matthew Karch, le PDG de Saber Interactive (qui s’est par exemple occupé du développement de la campagne solo de Halo : Combat Evolved Anniversary, mais aussi du jeu Inversion, assez prometteur soit dit en passant). Il l’a expliqué il y a peu :

« Je ne pense pas que nous devrions empêcher les joueurs d’utiliser le marché de l’occasion. Je comprends pourquoi certains tentent d’y arriver, mais je pense qu’ils devraient arborer une approche différente. […] Aussi longtemps que les jeux seront diffusés sur des supports physiques, les joueurs devraient avoir le droit de les acheter, mais aussi de les revendre.

60$ est une somme conséquente à payer pour un jeu, et si les joueurs achètent une daube et se retrouvent coincés avec, ce n’est pas juste. Si les joueurs qui achèteront Inversion se rendent compte que le jeu n’est pas fait pour eux, alors pourquoi seraient-ils obligés de le conserver, quitte à en faire un dessous de verre ? Les éditeurs sentent et savent que les journalistes ont trop de contrôle, et que si les jeux ne peuvent plus être revendus, alors les tests de jeux deviendront paroles divines.

Pour moi, il faudrait que le coût des jeux diminue, et qu’ils ne soit plus question de les acheter et de les revendre. Si quelqun achète un jeu 15$, c’est déjà moins pénible pour lui de devoir le garder. Lorsqu’un jeu est vendu 60$, 30$ partent en frais lui permettant d’être diffusé dans les rayons. Je pense vraiment que la distribution digitale sera en mesure de proposer des jeux complets pour 30$. Avec des jeux tels qu’Inversion (voir Battlefield ou Gears), par exemple, vous pourriez diviser l’expérience en deux : un composant solo, un autre multi, et les vendre chacun 15$. »

Des jeux complets à 15$. Un doux rêve en passe de devenir réalité dans les années qui viennent ? En tout cas, il semblerait que la tendance se dessine au fur et à mesure : le circuit de distribution des jeux traditionnel se meurt peu à peu. Une mauvaise chose pour les joueurs ?

Source: Source
stopwatch 2 min.