Facebook sur Android : SMS et Appels espionnés ?

Sur le web

Par Membre rédacteur le

C’est à se demander si l’univers ne conspire pas contre le réseau social à l’heure où les yeux sont rivés sur lui dans l’attente d’une introduction boursière imminente.

Le réseau social pas au bout de ses peines

Après les débordements de ses utilisateurs, le laxisme de certaines de ses pratiques, et la menace de poursuites pour violation de brevets, voici qu’une autre affaire vient enrayer la mécanique de la société de Mark Zuckerberg.

Selon le quotidien britannique The Sunday Times, Facebook aurait accès aux SMS et aux appels des utilisateurs de son application Android.

Selon les sources du Sunday Times, l’application Facebook se sert d’une faille de confidentialité lui permettant de ne pas demander à l’utilisateur son autorisation pour accéder à ses SMS et à son journal d’appels. Ces données seraient ensuite stockées par Facebook sur un serveur d’où il pourrait à loisir consulter, croiser voir vendre les informations récupérées.

Des explications floues

Facebook a immédiatement démenti les spéculations quant à l’utilisation de ces données (il n’a pas démenti les avoir collectées et stockées selon les méthodes révélées par le Sunday Times) et sa ligne de défense est la suivante :

Le Sunday Times a réalisé une théorie du complot assez originale mais l’idée selon laquelle nous lisons secrètement les sms des utilisateurs est ridicule. En revanche, l’autorisation d’avoir accès à ces informations est clairement visible sur la page de l’application sur l’Android Market et c’est dans un souci d’anticipation de nouvelles fonctionnalités liées aux SMS que nous avons réalisé cela. Il est à noter que ce sont là des tests très limités, nous n’avons encore rien déployé d’officiel donc nous n’utilisons pas cette fonctionnalité [d’accès aux données]. Si nous le rendons la chose officielle, les utilisateurs verront très bien ce qui se passe. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution des choses.

…Facebook admet donc dans cette même déclaration envoyée à deux grandes rédactions que sont Howbler et ZDnet que son application pour Android demande l’accès aux fonctionnalités de lecture et d’écriture de SMS alors qu’il affirme dans le même temps ne pas lire ces mêmes SMS de la part des utilisateurs.

En d’autres termes, Facebook pour Android a la possibilité de lire vos SMS mais ne le fera pas car la fonctionnalité n’est pas « encore » activée, au delà de cette grande nuance, Facebook mise sur la simplicité de l’achat d’une application sur le Market Store et sur sa notoriété (parmi les millions d’utilisateurs de l’application Facebook, quels sont ceux qui ont lu toute la page de description ? ).

Effectivement sur la page en question voici ce que vous pouvez trouver (entre autres, la liste est longue) :

Facebook précise que d’autres applications font de même (voire pire), notez simplement que sur la version web de l’Android Market, il faudra que l’utilisateur aille de lui même sur la quatrième onglet afin de savoir jusqu’à quel point il accepte de rendre son mobile accessible à des sociétés tierces.

Source: Source