Google ignore la CNIL et poursuit sa feuille de route

Sur le web

Par Membre rédacteur le

Face aux critiques et objections apportées par la CNIL, Google réagit par le biais d’une lettre et informe bien aimablement la commission nationale de l’informatique et des libertés qu’il poursuivra son plan de déploiement de la nouvelle politique de confidentialité en temps et en heure.

Des interrogations légitimes

Pour rappel, le texte en question est une simplification des conditions d’utilisation des 70 servivces de Google (Google,Youtube,Gmail,Android,Maps…). La commission a ainsi exprimée de vives inquiétudes quant à la légalité de ces mesures et s’appuie sur des exemples concrets :

Par exemple, les nouvelles règles autoriseraient Google à afficher sur YouTube des publicités liées à l’activité de l’utilisateur sur son téléphone Android (numéro de téléphone, numéros appelants, heure et durée des appels) et à sa localisation.

Google campe sur ses positions

La lettre envoyée par Google à la CNIL témoigne également de la volonté, ou devrions nous dire du refus du géant américain de revenir sur la question de la date de déploiement de cette nouvelle politique de confidentialité :

au cours des derniers mois, nous avons à plusieurs reprises proposé à la CNIL de les rencontrer afin de répondre aux questions qu’ils pouvaient avoir, et nous sommes toujours ouverts à cet échange. Nous sommes convaincus que nous avons trouvé un juste équilibre avec les recommandations du groupe Article 29 : “rationaliser et simplifier” nos politiques tout en fournissant “une information complète” aux utilisateurs. Nous avons à cœur d’offrir à nos utilisateurs une expérience optimisée avec les services de Google et de rendre nos engagements en matière de confidentialité faciles à comprendre.

En d’autres termes : Vous n’avez pas souhaité nous rencontrer pour que vous nous expliquions la portée du texte (qui sera de toute façon déployé en temps et en heure). Ainsi, c’est dans un souci de simplifier la lecture à nos utilisateurs mais en entretenant toujours un certain flou sur la portée réelle du texte que nous avons procédé à ces changements.

Rassurer les clients utilisateurs au détriment de leurs droits

Google précise également dans cette lettre ce que nous vous avions déjà rapporté ici, à savoir qu’il n’est pas en mesure de mettre en pause ses plans et ce, pour des raisons essentiellement économiques :

nous avons notifié 350 millions d’utilisateurs authentifiés, et fournit des alertes hautement visibles sur notre page d’accueil et dans les résultats de recherche à nos utilisateurs non authentifiés ». Résultat ? « Faire une pause maintenant causerait beaucoup de confusion chez les utilisateurs[…]nous avons donné plus d’un mois à nos utilisateurs pour lire et comprendre ces changements de politique de confidentialité sur lesquels nous avons fourni des informations détaillées

Nous ne manquons pas de remarquer qu’il s’agit là du discours exact avancé par Google lors des premières interrogations de la Commission européenne. Les intérêts de la société sont donc ailleurs que dans les doutes et craintes émis par une autorité nationale.

Source: Source