Microsoft parle de l’avenir du tactile

La course à la puissance des processeurs et à la résolution des écrans des terminaux des constructeurs ont quelque peu fait oublier que ce qui détermine l’expérience utilisateur reste encore l’interface tactile.

En effet, il ne suffit pas de proposer le meilleur processeur du moment, la plus grande surface d’affichage possible, encore faut il que votre système vous réponde, et c’est le cas de le dire, au doigt et à l’oeil.

Conscient de cet enjeu, Microsoft nous explique à travers une vidéo développée par son département des sciences appliquées l’impact qu’a le temps de réponse sur l’utilisation d’une surface tactile.

Bien évidemment, c’est également l’occasion pour la firme de Redmond de mettre en avant les travaux entrepris sur l’amélioration du temps de réponse des surfaces tactiles. Le département explique donc que les écrans tactiles des appareils actuels souffrent d’un temps de réponse d’environ 100 millisecondes, les recherches menées visent ainsi à réduire considérablement cette latence pour la faire passer à une milliseconde ni plus ni moins.

Le délai qui sépare la pression d’un doigt sur un écran tactile et son rendu visuel serait donc réduit à tel point que la réactivité serait proche de l’instantané.

Encore au stade préliminaire on s’en doute, il est certain que le fruit de ces recherches pourraient représenter une avancée majeure non seulement dans l’industrie des téléphones mobiles mais également des tablettes graphiques (de type Cintiq qui sont pour l’instant limitées à un temps de réponse très bon de 13ms).


Source: Source