Thorsten Heins au jeu des Q&R du BlackBerry World 2012

Smartphone

Par Anh Phan le

Ce BlackBerry World 2012 a été marqué par le lancement, enfin, de BlackBerry 10 mais aussi par la première grosse prise de parole de Thorsten Heins,...

Ce BlackBerry World 2012 a été marqué par le lancement, enfin, de BlackBerry 10 mais aussi par la première grosse prise de parole de Thorsten Heins, nouveau CEO de RIM. Afin de bien marquer les esprits, la firme canadienne a permis pendant une heure ce matin à Orlando de rencontrer le nouveau CEO et donc de pouvoir lui poser toutes sortes de questions. Evidemment, il y a des questions qui sont rester sans réponses mais je salue l’initiative.

En gros, Thorsten Heins nous a un peu raconté sa vision sur le futur de RIM depuis sa nomination et a tenté, dans la mesure de l’acceptable de répondre à toutes les questions que les journalistes ont pu poser durant cette heure.



De ce qu’on retiendra, on apprend que RIM n’est pas du tout opposé à l’idée de licencier BlackBerry 10 et que la firme canadienne est en train d’étudier toutes les possibilités, surtout que la marque fait bien la différence entre les smartphones et l’informatique mobile, ce qui met en avant plus les écosystèmes et non plus forcément le côté matériel. A la question de son ressenti vis-à-vis d’un concurrent comme Samsung, le CEO a évité de répondre à la question, peut-être parce que la marque coréenne pourrait devenir un futur partenaire, qui sait ?

Thorsten Heins a bien insisté que sa mission première tournait autour de BlackBerry 10 et qu’il ferait tout ce qu’il pourra pour imposer son nouvel OS afin que ce dernier soit à la hauteur de ce qu’espèrent le monde professionnel mais aussi le grand public. Le nouveau CEO reconnait la fragmentation de ses solutions actuelles et BlackBerry 10 sera une des clés pour réunir ses solutions même si Thorsten Heins ne s’est pas mouillé quand à la position de son nouvel OS par rapport à l’existant.

Pour en revenir à BlackBerry 10, RIM ne veut pas lancer un nouvel OS pour rattraper un quelconque retard mais pour clairement concurrencer iOS, Android ou Windows Phone 7, et surtout s’imposer et gagner. Thorsten Heins pense sincèrement que BlackBerry 10 sera un concurrent sérieux (on l’espère pour lui) et espère d’ici la fin de l’année reprendre des parts de marchés perdus depuis…

Oui je sais, ça a duré une heure et on ne retient que cela ??? Bah oui, le reste, très sincèrement, c’était plus du marketing qu’autre chose.