Android a aussi son botnet

Sur le web

Par Moe le

C’est bien connu, les systèmes d’exploitation populaires sont tôt ou tard victimes de leur succès et constituent des cibles de choix pour les personnes mal intentionnées.

Android, le système d’exploitation mobile de Google ne déroge pas à la règle et c’est un ingénieur de Microsoft qui vient de mettre en lumière ce qu’il a lui même qualifié « d’armée de smartphones Android zombies » sur le web.

Terry Zink, Program Manager au département Online Security de Microsoft est arrivé à cette découverte dans le cadre de sa mission en analysant le contenu de mails considérés comme indésirables.

L’indice qui lui a mis la puce à l’oreille, la signature de ces mails : « Sent form Yahoo! Mail on Android ». Après quelques recherches, l’homme a identifié les principaux foyers de terminaux infectés. On y retrouve principalement des pays en voie de développement (hormis l’Arabie Saoudite qui devrait racheter le JDG bientôt) tels que l’Indonésie, le Liban, les Philippines ou encore l’Ukraine pour ne citer qu’eux.

Terry Zink se montre toutefois prudent quant à la manière dont les machines auraient été infectées. Il suppose toutefois que les utilisateurs victimes de cette infection aient téléchargé une ou plusieurs applications hors du Google Play, laissant la porte ouverte aux développeurs d’applications malveillantes qui pullulent sur le web.

Une découverte par ailleurs confirmée par Sophos, une société de sécurité spécialisée dans les menaces numériques :

Les utilisateurs Android devraient faire preuve de prudence quand ils téléchargent des applications pour leurs appareils et éviter absolument de télécharger des programmes piratés depuis des sources non officielles

La société vous invite donc à télécharger vos applications piratées sur le Google Play (ndlr : sarcasme) afin d’éviter que votre terminal n’envoie à votre insu des courriels « embarrassants »

Si vous voyez ce que je veux dire…

Source: Source