Street View : Google a gardé par erreur certaines données personnelles

Sur le web

Par Pierre le

L’ICO, l’équivalent de la CNIL en Grande Bretagne, avait reproché il y a deux ans à Google que pendant les prises de vue avec les Google cars, Google avait collecté des données personnelles (mails, identifiants, mots de passe) via les WiFi ouverts des zones couvertes. Les données en questions auraient du être supprimées, mais voilà, il y en a qui sont passées entre les mailles du filet.

Google a envoyé une lettre à l’ICO, qui précise que la société n’a pas effacé toutes les données personnelles. Elles auraient été gardées par erreur. Lors d’un contrôle des disques durs, Google a en effet remarqué que certaines données étaient encore en leur possession. La firme, voulant prendre les devants, a écrit d’elle-même à l’ICO, en précisant qu’elle allait détruire ces données, mais qu’elle souhaitait son aide pour que tout soit fait correctement.

En Grande Bretagne, l’affaire avait déjà été réglée en 2010, avec la suppression des données collectées par les Google cars. L’organisme, qui avait à l’époque contraint Google de mettre les données à la corbeille, indique qu’elle souhaite obtenir les données, pour les analyser et décider de la marche à suivre. Bref, Google est pris une fois de plus dans une affaire de données personnelles , et pourrait subir des sanctions de la part de l’ICO britannique.

Source: Source