Horizon dégagé chez NVIDIA

Business

Par Moe le

La firme au caméléon respire en cette période estivale alors qu’elle vient de communiquer les résultats de son deuxième trimestre fiscal pour l’année 2013. Avec un chiffre d’affaire en hausse de 12,9 % d’un trimestre sur l’autre (et +2,7% sur l’année) la firme affiche une santé de fer, merci au Tegra 3.

Pari remporté par NVIDIA sur le secteur mobile puisqu’avec ses puces Tegra 3 qui animent un grand nombre de terminaux haut de gamme, la société parvient à réaliser un chiffre d’affaire total de 1,044 milliard de dollars soit sa meilleure performance depuis quatre ans.

Ayant su se rapprocher d’acteurs incontournables du marché mobile, NVIDIA place ses puces dans les produits à forts volumes de vente. On pense notamment à la Nexus 7 promise à un avenir commercial plus que convainquant mais également aux tablettes Asus Transformer et aux Smartphones HTC One X.

Des perspectives de ventes alléchantes qui permettent au fondeur de tabler sur une croissance stable pour le trimestre fiscal suivant : les estimations internes prédisent un chiffre d’affaire compris entre 1,15 et 1,25 milliard de dollars et une marge brute de 51,8 %.

Sur le secteur des GPU PC, le fondeur n’est pas en reste non plus. Malgré un tassement du volume de PC vendus dans le monde au second trimestre de cette année, la firme parvient tout de même à commercialiser en grande quantités ses puces Kepler. Qu’elles soient mobiles ou de bureau, les puces NVIDIA trouvent place dans la quasi totalité des offres des constructeurs, sur l’intégralité des tranches tarifaires.

Cete inondation se traduit par une part de marché qui s’élève à 60%, un pourcentage qui ne concerne que les puces dédiées (ndlr : hors chipset graphique ex : Intel HD3000).

Source: Source