Phil Schiller (Apple) s’en prend à Android

Apple

Par Olivier le

Phil Schiller a une fois de plus ouvert la boîte à troll. Le vice-président chargé du marketing chez Apple avait sorti son compte Twitter du sommeil il y a quelques jours, en moquant Android, une plateforme sujette à la vérole – bien plus qu’iOS. Il récidive aujourd’hui, à quelques heures du lancement du Galaxy S4. […]

Phil Schiller a une fois de plus ouvert la boîte à troll. Le vice-président chargé du marketing chez Apple avait sorti son compte Twitter du sommeil il y a quelques jours, en moquant Android, une plateforme sujette à la vérole – bien plus qu’iOS. Il récidive aujourd’hui, à quelques heures du lancement du Galaxy S4.

schiller

Dans une interview pour le Wall Street Journal, il explique que les opérateurs « donnent » des terminaux d’entrée de gamme sous Android à ceux de leurs clients qui souhaitent passer d’un feature phone à un smartphone. « L’expérience n’est pas aussi bonne que sur un iPhone », explique-t-il.

« Quand vous sortez un appareil Android de sa boîte, vous pouvez avoir à vous inscrire à plus de neuf comptes avec différents services pour obtenir une expérience qu’iOS offre tout de suite » Phil Schiller

La fragmentation de la plateforme de Google en prend également pour son grade. Schiller pointe le fait que Google et ses partenaires -constructeurs, opérateurs- ne travaillent pas ensemble de manière transparente pour l’utilisateur. Il est vrai que les utilisateurs iOS bénéficient de la même mise à jour en même temps, ce qui est bien loin d’être le cas sur Android.

Apple a mené ses propres études durant le quatrième trimestre : les switchers sont quatre fois plus nombreux à passer d’Android à l’iPhone, plutôt que l’inverse, affirme-t-il. Pour Schiller, l’un des avantages d’Apple est de maîtriser tout à la fois le matériel, le logiciel et les services – certes, nous voilà en présence d’un jardin fermé, mais tout fonctionne parfaitement.

 

Source: Source