Nintendo devra payer un ancien ingénieur de Sony pour violation de brevet

Business

Par Pierre le

Nous vous en parlions il y a quelques semaines. Un ancien ingénieur de Sony, Seijiro Tomita, a attaqué Nintendo pour violation de brevet. L’objet du litige est l’écran 3D sans lunettes de la console portable 3DS. Aujourd’hui, nous apprenons que Tomita a gagné son procès contre Big N.

0280000003950916-photo-console-nintendo-3ds

Le bonhomme réclamait 9,80 dollars par console vendue en guise de compensation. Même s’il n’a pas obtenu cette somme (qui lui aurait apporté la modique somme de 280 millions de dollars), le juge de la cour de New York a tranché en sa faveur en lui permettant d’encaisser un peu plus d’un dollar pour chaque console vendue. Au total, Seijiro Tomita empoche donc 30,2 millions de dollars.

En 2002, Seijiro Tomita a pris sa retraite de chez Sony. Un an plus tard, il présente la technologie d’écran sans lunettes aux ingénieurs de Nintendo. Bien que cette technologie fût brevetée en 2002 au Japon et en 2008 aux États-Unis, Big N l’a utilisé sans lui verser le moindre centime. La décision de justice lui permet donc de légitimer son invention et de prouver que oui, Nintendo s’est bien inspiré de son invention.

Source: Source