Top 5 – Les meilleures blagues du jeu vidéo

Par Cyril le

Alors que les collègues du Journal du geek s’en donne à coeur joie avec les poissons d’avril, on en oublierait presque la (fausse) surprise de la semaine dernière : Joakim Mogren, le créateur The Phantom Pain, était bel et bien Hideo Kojima et son jeu rien de moins que le cinquième volet de la saga Metal Gear Solid.
Entre fausses interviews, création d’un alter-ego et manipulation promotionnelle, le japonais n’est pas le premier à profiter de l’avidité des joueurs pour l’information pour réaliser un « coup » médiatique. Au point qu’il est parfois difficile de discerner le vrai du faux…

5 – Alpine legend (Microsoft)

En 2009, Microsoft comptait bien s’aligner sur un segment encore inexploité avec cette déclinaison de Guitar Hero version helvète. Le jeu disposait même de son site officiel, aujourd’hui disparu, sur lequel il était possible d’apprendre tout les détails sur ce merveilleux jeu. Quant à la bande-annonce, elle se permet même de parodier l’ambiance très joyeuse des spots publicitaires Nintendo.

4 – Starcraft motion overdrive (Blizzard)

Lancé en grande pompe en 2010, Kinect semble être devenu une blague au sein même de l’industrie, comme en témoigne ce faux trailer annonçant l’arrivée de Starcraft II sur console. Les joueurs auraient été capables de diriger les unités grâce au capteur de mouvement du titre, plus précis que jamais puisqu’il est sur la bande-annonce capable de dissocier les mouvements des doigts de la main.

3 – Saints Row 3 : Enter the Dominatrix (Volition)

Saints_Row_ETD_Paul_Tantrum

Simple poisson d’avril des développeurs, cette extension pour Saints Row : the Third est devenue réalité quand les joueurs ont exprimé leur enthousiasme devant l’idée de devoir affronter un extra-terrestre à l’aide de super-pouvoirs. L’équipe aura d’ailleurs tellement d’idées que l’extension se transformera en Saints Row IV, dont la sortie est prévue cette année.

2 – Assassin’s Creed et Kinect (Ubisoft)

Décidément, Kinect semble inspirer les plaisantins Ubisoft nous proposant à son tour une déclinaison motion gaming de sa licence phare : Assassin’s Creed. Si certains mouvements des assassins pourraient être reproduits de cette manière, la vidéo ne manque pas de montrer ce qui arriverait alors au amateurs du saut de la foi…

1 – Duke Nukem Forever (3D Realms/Gearbox)

En plus de dix ans, Duke Nukem Forever est passé du statut de jeu attendu à celui de risée des joueurs, jusqu’à devenir une blague récurrente. Il faut dire que sa sortie sans cesse repoussée en fait la plus grande arlésienne du jeu vidéo. Finalement repris en main par Gearbox en 2010, il finira par sortir en 2011 après un dernier petit report. Le titre connaîtra un succès d’estime davantage dû à son humour et à la nostalgie des joueurs qu’à ses qualités propres, mais possède au moins le mérite d’avoir été achevé.

stopwatch 5 min.