Les indépendants au secours de leur constructeur favori

Par Fabio le

Tout est bon à prendre dans la guerre commerciale qui se joue entre Sony et Microsoft, même les voix des développeurs indépendants. Dans l'épisode d'aujourd'hui, écoutons...

Tout est bon à prendre dans la guerre commerciale qui se joue entre Sony et Microsoft, même les voix des développeurs indépendants. Dans l’épisode d’aujourd’hui, écoutons ceux qui affichent crânement leur préférence pour le constructeur japonais.

Entre Sony et Microsoft, la bataille fait rage à tous les étages, y compris sur celui du PSN et du XBLA. On pourrait surement trouver des exemples de l’autre côté, mais aujourd’hui, c’est en faveur de Sony que nous trouvons les plus fervents alliés. Jonathan Blow, le créateur de l’excellentissime Braid, a répété au magazine Wired combien la politique de Microsoft vis à vis des petits développeurs était cruelle.

Microsoft traite très mal les développeurs indépendants. Jonathan Blow

Un discours qui fait écho à celui de Brian Provinciano, créateur de Retro City Rampage, qui témoigne de ses mésaventures avec la firme américaine. Le lancement de son jeu aurait été annulé après qu’il ait fait des commentaires publics sur la lourdeur des processus de validation sur le Xbox Live Arcade. Il aurait ensuite été obligé de soumettre à nouveau son projet, puis de négocier pendant six mois, avant que Microsoft ne se trompe et ne vende son jeu à 10 dollars au lieu de 15. Brian Provinciano précise que Sony l’aurait au contraire choyé, promouvant son jeu autant que possible dans les évènements et les chaînes de magasin. Ces deux témoignages débarquent au moment où Sony vient de réaffirmer sa volonté de compter avec les indépendants. La guerre se situe à tous les étages nous disions.

Retro City Rampage

Source: Source
stopwatch 6 min.