Malwares : Android reste une cible de choix

Smartphone

Par Jerome Durel le

Les smartphones sont bien évidemment moins touchés par les malwares et autres virus que les PC traditionnels, mais la menace est bien réelle. D’après la dernière étude de Symantec, c’est Android qui serait le plus vulnérable. Pas sur les failles et tant que telles, mais du fait qu’Android mise sur une sur plateforme ouverte, là iOS est bien plus verrouillé.

À cause de cette différence de philosophie, sur 108 menaces uniques identifiées à travers tous les systèmes d’exploitations mobiles, 103 concernent Android, contre une sur iOS. Symbian en totalise trois et Windows Phone une seule. Pour ce qui est des failles à proprement parler, Symantec en a identifié 387 sur l’OS d’Apple, mais seulement 13 sur Android, 13 également pour BlackBerry et deux chez Redmond.

malware

Les principaux problèmes identifiés sur Android viennent entre autres du rooting et de la possibilité d’installer des applications ne provenant pas de Google Play. C’est d’ailleurs grâce à cette possibilité que la plupart des applications malicieuses arrivent sur les terminaux d’après Symantec.

Dernière piste avancée : la fragmentation. En effet, si Mountain View réagit généralement vite pour combler les failles, les mises à jour mettent du temps à être implémentées sur les appareils, du coup, ils restent vulnérables plus longtemps.

Les conseils restent donc toujours les mêmes : prêter attention à ce que l’on télécharge en préférant toujours Google Play pour installer des applications et mettre à jour son terminal dès que possible. La totalité de l’étude est disponible à cette adresse.

android_evolution

Source: Source