PAL : Quel avenir pour la Wii U ?

Par Henri le

Ce n'est pas un secret, la Wii U a du mal à voir ses ventes décoller. Plus inquiétant encore, la firme japonaise n'a toujours pas utilisé...

Ce n’est pas un secret, la Wii U a du mal à voir ses ventes décoller. Plus inquiétant encore, la firme japonaise n’a toujours pas utilisé ses licences phares pour relancer l’intérêt des gamers potentiels. Alors, quel avenir pour la Wii U ?

Satoru Iwata a bien du mal à vendre sa Wii U
Satoru Iwata a bien du mal à vendre sa Wii U

Les possesseurs de Wii U n’ont pas été vraiment gâtés cette année, et le récent Nintendo Direct n’a pas convaincu grand monde. Les joueurs attendent désormais fébrilement les annonces de la prochaine conférence de la firme japonaise. Aujourd’hui, Nintendo affirme avoir vendu 3.45 millions de Wii U dans le monde. Des chiffres pour l’instant peu encourageants, qui rendent les développeurs frileux.

Comment expliquer cette déception ? Dans le dernier numéro du magazine anglais EDGE, Michael Patcher, sorte de madame Irma du jeu vidéo, donne une explication intéressante. Il évoque le concept même de la machine :

“Je pense que Nintendo a cru que la Wii U allait attirer les clients de la même manière que l’a fait la Wii. Mais le Gamepad n’est pas aussi “accueillant” que la manette de la Wii pour les gens qui ne sont pas habitués des consoles. C’est pour cela que j’ai toujours été sceptique quant à l’adoption du système par le marché de masse.”

Les spécificités de la console n'ont pas été assez  exploitées.
Les spécificités de la console n’ont pas été assez exploitées.

Une familiarisation qui a également été freinée par le manque d’innovation dans les jeux. Le Gamepad servant souvent à afficher des cartes ou des éléments pas foncièrement inhérents au gameplay, malgré quelques exceptions (Zombie U par exemple, qui ne s’est pas bien vendu). Le tout pour un prix relativement élevé, freinant un peu plus les ardeurs des joueurs, même fidèles à la marque.

Quelle est donc la recette pour relancer la console ? Ici encore, Nintendo doit revenir à l’essence de sa stratégie commerciale :

“Je pense que la raison principale du déclin des ventes réside dans le manque de party game. La Wii U n’a été supportée par aucune des licences emblématiques de Nintendo. Les ventes augmenteront surement à l’annonce d’un Zelda ou d’un Mario. Si les ventes ne remontent pas, les éditeurs tiers exprimeront encore plus de réticences à supporter la Wii U. Et s’ils ne le font pas, les ventes rechuteront. C’est un cercle vicieux.” déclare Pachter, pour le coup assez éloquent.

Les licences phares viendront-elles à la rescousse de la Wii U ?
Les licences phares viendront-elles à la rescousse de la Wii U ?

Nintendo vient d’annoncer la sortie d’un nouveau pack Premium qui contiendra les accessoires standard ainsi qu’une version blanche de la console intégrant 32 Go de mémoire. Pas de quoi chambouler la situation… La prochaine conférence de Nintendo est donc cruciale pour l’avenir de la console.

Des annonces feraient du bien, mais une baisse de prix pourrait également permettre aux éventuels clients d’emboîter le pas. L’exemple de la PS Vita est encourageant. Alors que son ratio face à l’écrasante 3DS était d’une pour six, il est revenu à environ une pour deux après la baisse effectuée par Sony. Bien qu’ici encore, les jeux feront finalement toute la différence.

Pensez-vous que la console de Nintendo puisse remonter la pente ? Et concurrencer activement les consoles next-gen ? À vous la parole.

stopwatch 6 min.