BlackBerry n’est pas encore mort, selon Thorsten Heins

Smartphone

Par Pierre le

Les chiffres de BlackBerry sont tombés il y a une dizaine de jours et ils ne sont pas bons. Les ventes de smartphones sont certes en hausse, mais l’entreprise canadienne connait tout de même un déficit de 84 millions de dollars. Pourtant, Thorsten Heins, le patron de la firme, a tenu à rassurer les investisseurs.

Group of blackberries isolated on white background.

Pour lui, rien n’est encore joué et il appelle les investisseurs à la prudence. Lors d’une assemblée générale devant les actionnaires, Heins a tenu à préciser que le redressement de BlackBerry prendrait du temps et que tout n’allait pas se régler d’un coup de baguette magique. Il faut de la patience, puisque l’objectif de BlackBerry est bien d’installer un nouvel OS sur le marché et non pas seulement une gamme de téléphones.

Heins a également tenu à rassurer sur les autres activités de BlackBerry comme l’équipement télécom et n’a pas écarté l’idée d’un futur partenariat avec une autre firme. Un argumentaire qui pourrait ne pas convaincre, le monde de la finance voyant les choses à court terme. Une situation délicate, d’autant plus que Thorsten Heins a prévenu que BlackBerry serait encore déficitaire le trimestre prochain.