Trask Industries, bienfaiteur de l’humanité contre les mutos

Cinéma

Par Olivier le

Ceux qui sont restés assis après la fin de The Wolverine ont eu l’occasion d’apprécier un petit lever de voile sur les futures aventures des X-Men… et aussi une publicité pour Trask Industries. Cette entreprise fête actuellement ses 50 ans et pour l’occasion, elle a totalement revampé son site web.

Image6_Full

On y découvrira comment cette société défend l’humanité des dangers de la mutation, grâce à son avancée technologique dans le domaine de la robotique. Trask est notamment à l’origine du programme Sentinel, des robots dont les premiers exemplaires Mark I datent de 1973. Cette série a connu un immense succès et a été produite jusqu’en 1996 (la France fait partie des pays ayant acheté des modèles de ce type). Un de ces robots était même attaché à la protection du président Ronald Reagan (photo ci-dessus). Trask s’est lancé ensuite dans la conception de la version Mark X, beaucoup plus avancée.

Bon OK, tout cela n’est qu’uchronie. Mais les frasques de Trask seront au coeur de X-Men : Days of Future Past, prochain opus des aventures de nos mutants préférés. Le vrai-faux site de Trask Industries est suffisamment bien fichu pour que les fans y aillent faire un tour.