Un des papas de la Xbox imagine un monde sans gros éditeurs

Par Henri le

Ed Fries, considéré comme le père de la Xbox, a expliqué son étonnement concernant la nouvelle politique de publication sur Xbox One. Il s’est aussi exprimé à propos du futur des gros éditeurs de jeux.

Ed Fries
Ed Fries

Lors d’une interview avec le site [a]list daily, Ed Fries a déclaré qu’il était impressionné par le revirement de politique de Microsoft concernant l’auto-publication. Selon lui, cela montre que la firme est « à l’écoute des remarques ». L’autre surprise est venue de la présentation de World of Tanks, un Free to Play adapté du PC, qui sortira sur la prochaine Xbox.

« L’annonce de la publication de jeux indépendants m’a surpris. Je pense, comme beaucoup de gens, que j’ai envie d’en savoir plus. L’année dernière, j’ai donné une conférence où j’expliquais comment le monde du jeu était en train de changer, et comment cela pourrait être difficile pour les gros acteurs de l’industrie de suivre le pas. J’ai parlé de ce problème, mais aussi des Free to Play et des barrières qu’il existait avec les plateformes consoles. Je suis content que Microsoft prenne ce chemin.»

« Ces grandes entreprises ont beaucoup de mal à changer. On le voit dans tous les domaines. C’est le dilemme de l’innovation. »

Minecraft-Xbox-One

Fries estime que la présence de gros éditeurs dans le futur n’est pas une chose acquise, et que l’industrie du jeu pourrait subir des modifications radicales.

« Qui sait s’il restera de gros éditeurs plus tard ? Il n’y en a pas spécialement besoin. Notre futur ne ressemble peut-être pas à ça. Peut-être qu’il y aura seulement plein de petits développeurs réunis, puis dispatchés en petites équipes dans le monde. C’est de là que viendront les super jeux. Ces gros éditeurs sont nés car les jeux coûtaient très chers à réaliser, mais aussi pour favoriser la distribution. Walmart n’a pas envie de négocier avec une centaine de sociétés, ils veulent faire leur business avec quatre ou cinq éditeurs maximum. »

93329894fd923bae5563027664af76ee93d4d17a.jpg__620x348_q85_crop_upscale

« La distribution numérique a bouleversé beaucoup de choses. Ce qui a marché dans le passé ne marchera peut-être plus. Qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’il y a des gagnants et des perdants dans tout. »

Quoi qu’il en soit, Microsoft devrait s’expliquer en détail sur l’auto-publication lors de la gamescom, qui débutera le 21 août prochain.

stopwatch 4 min.