Jetons un oeil dans les entrailles du Moto X

Smartphone

Par Olivier le

Cela paraissait inévitable et bien évidemment, c’est arrivé : le Moto X de Motorola est passé sous le scalpel des désosseurs fous d’iFixit. Le smartphone à personnaliser du constructeur américain et de Google récolte une note de réparabilité de 7 sur 10. Cette note signifie que le terminal est relativement facile à démonter et à […]

Cela paraissait inévitable et bien évidemment, c’est arrivé : le Moto X de Motorola est passé sous le scalpel des désosseurs fous d’iFixit. Le smartphone à personnaliser du constructeur américain et de Google récolte une note de réparabilité de 7 sur 10.

q1JXdRatXOhAoHHJ

Cette note signifie que le terminal est relativement facile à démonter et à réparer ce qui, au vu de ses possibilités de customisation, n’a rien de très étonnant. Il suffit d’un seul type de tournevis pour venir à bout de toutes les vis utilisées dans le mobile. La batterie s’est par contre révélée plus difficile que prévu à retirer, tandis que l’écran et sa vitre sont collées l’un à l’autre – c’est de plus en plus fréquent, mais cela empêche le remplacement d’un de ces composants; ce sera donc tout ou rien, et donc plus onéreux.

Le seul vrai souci avec l’ouverture du Moto X a été finalement de l’ouvrir, puisque Motorola a appliqué une généreuse couche d’adhésif sous la coque. Les composants internes ne recèlent aucune surprise particulière pour ce smartphone milieu de gamme, mais visiblement les petites mains d’iFixit ont été impressionnées par l’arrangement intérieur de l’appareil.

EOjMlNGYhSEKR1Av

Source: Source