iPhone 5S : le capteur d’empreintes inquiète la CNIL allemande

Smartphone

Par Jerome Durel le

Apple a beau dire que les empreintes digitales enregistrées sur l’iPhone 5S sont bien gardées (stockées localement, et chiffrées), Johaness Caspar reste sceptique. Le commissaire allemand de la protection des données tient à rappeler que les empreintes digitales sont des données extrêmement sensibles et qu’elles méritent donc une attention toute particulière.

Ainsi s’exprime-t-il dans le quotidien allemand Der Spiegel, traduit par Numérama :

Les spécificités biométriques de votre corps, telles que vos empreintes digitales, ne peuvent pas être effacées ou supprimées. Elles restent avec vous jusqu’à la fin de vos jours et restent constantes, elles ne peuvent pas être modifiées […].

Il faut donc éviter d’utiliser les technologies d’identification biométrique pour des utilisations quotidiennes ou non vitales, comme allumer son smartphone. C’est particulièrement vrai si une identité biométrique, telle que votre empreinte digitale, est conservée dans un fichier sur l’appareil électronique que vous utilisez.

touch-id

Il précise un peu plus loin qu’avoir des données stockées localement ne change pas grand-chose. Car selon lui « l‘utilisateur-moyen d’un iPhone est incapable de vérifier, au niveau technique, ce qui se passe avec son empreinte lorsqu’elle est sur l’iPhone » et ne peut pas « dire avec certitude ou avec facilité à quels types de données privées les applications téléchargées sur l’iPhone ont accès ». 

Il conclut donc sans détour : « Fournir une spécificité biométrique non modifiable pour aucune autre raison que parce qu’elle apporte « un peu de confort » dans l’utilisation quotidienne, est quelque chose de mal avisé et de stupide« . 

C’est dit. Toutefois, il ne s’agit ici que d’un rappel du commissaire allemand, pour le moment aucune action n’a été engagée par le pays. On précise que notre CNIL ne s’est quant à elle pas prononcée sur le sujet.