Avec 40% des effectifs licenciés, BlackBerry sort du marché grand public

Smartphone

Par Olivier le

Ça va mal, très mal pour BlackBerry. Le constructeur canadien, qui nous a gratifié très récemment d’un Z30, a dans un communiqué bombardé ses investisseurs et clients d’une série de mauvaises nouvelles.

BB10

La première et sans doute la plus pénible, c’est la confirmation d’une charrette de licenciements : 4.500 personnes vont prendre la porte, soit 40% des effectifs du groupe. Autant dire que BlackBerry va se retrouver privé de près de la moitié de ses forces vives, un mouvement tellurique qui va pousser le constructeur à se retirer purement et simplement du marché grand public. Le dernier trimestre sera également marqué par une perte de pratiquement un milliard de dollars, due en grande partie aux ventes catastrophiques du Z10 pour lequel BlackBerry a provisionné un minimum de 930 millions de dollars.

Durant son second trimestre fiscal, la société a écoulé 3,7 millions de smartphones, dont la plupart fonctionne sous… BlackBerry 7. BlackBerry 10 continue de faire la preuve de son échec commercial, malgré d’évidentes qualités pratiques et ergonomiques.

Du côté du business, BlackBerry va désormais concentrer ses derniers efforts en direction des marchés de l’entreprise et du prosumer; de fait, seuls quatre terminaux vont rester au catalogue au lieu de six, comme la rumeur l’avait annoncé. Le nouveau Z30 devient le porte-étendard, tandis que le Z10 bascule dans le camp de l’entrée de gamme. Le conseil d’administration de l’entreprise continue d’évaluer les « alternatives stratégiques », notamment la revente pure et simple.

 

Source: Source